Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Vendredi 19/01/2018 à 12:00
Supramolécules malléables: le rôle des ligands flexibles
Une équipe de l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes (CNRS/INSA/Université de Rennes) a mené la première étude systématique de l'utilisation d'une large série de ligands flexibles pour synthétiser des supramolécules aux architectures inédites. Ces travaux sont parus dans Angewandte Chemie International Edition.


©Christophe Lescop
Assemblages supramoléculaires guidés par la coordination réalisés à partir de ligands ditopiques flexibles de longueurs variables et vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'une des structures moléculaires obtenues par diffraction (La diffraction est le comportement des ondes lorsqu'elles rencontrent un obstacle qui ne leur est pas complètement transparent ; le phénomène peut être...) des rayons X sur monocristaux

Au cours des deux dernières décennies, la coordination métal/ligand s'est révélée l'une des approches les plus puissantes pour la synthèse d’assemblages supramoléculaires, par exemple pour produire des médicaments. À ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à...), un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) important de ces assemblages est basé sur des précurseurs pré-organisés (auto-assemblés) à base d'ions métalliques et de ligands connecteurs aromatiques rigides. Grâce à leurs formes et connectivités prédéterminées, ces derniers permettent un large contrôle de l’architecture (Architectures est une série documentaire proposée par Frédéric Campain et Richard Copans, diffusé sur Arte depuis 1995.) des assemblages, au prix de topologies contraintes. Une équipe de l’Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter...) des Sciences Chimiques de Rennes (CNRS/INSA/Université de Rennes), en collaboration avec l'Université de Regensburg en Allemagne, a mené la première étude systématique concernant l'utilisation dans cette stratégie de synthèse d'une large série de ligands connecteurs ditopiques* non aromatiques, c’est-à-dire avec une chaîne carbonée ouverte, dits « aliphatiques ». Ces ligands connecteurs flexibles possèdent des structures électroniques significativement différentes qui ouvrent de nouvelles perspectives pour l'élaboration d'assemblages supramoléculaires porteurs de topologies sans précédent et de propriétés multifonctionnelles originales. Ces travaux sont parus dans Angewandte Chemie International Edition et s'inscrivent également dans les thématiques développées dans le cadre d'un projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le...) ANR International réalisé avec le groupe du Pr. Vivian W-.W. Yam de l'Université de Hong Kong (Devise nationale : Sapientia et Virtus).

Note:
*ayant deux unités fixant deux ions métalliques


Référence publication:
Mehdi Elsayed Moussa, Sloane Evariste, Barbara Krämer, Régis Réau, Manfred Scheer, Christophe Lescop
Can coordination-driven supramolecular self-assembly reactions be conducted from fully aliphatic linkers?
Angewandte Chemie International Edition – Décembre 2017
DOI: 10.1002/anie.201709119

Contact chercheur:
Chritophe Lescop, ISCR UMR 6226, INSA, Université de Rennes 1
https://iscr.univ-rennes1.fr/umr/

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INC