Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Mercredi 07/02/2018 à 00:00
Les planètes de Trappist-1 sont rocheuses et pourraient être riches en eau
Deux articles publiés le lundi 5 février 2018 reviennent sur les sept planètes découvertes l'an passé et qui gravitent autour de la petite étoile Trappist-1. Ces nouvelles études révèlent que ces sept planètes sont en grande partie constituées de roches et qu'elles ne possèdent pas d'atmosphère riche en hydrogène au contraire de planètes comme Uranus et Neptune.


Leurs densités suggèrent que certaines pourraient avoir jusqu'à 5% de leur masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de gravitation (la...) composée d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) (alors que l'eau ne constitue que 0,1 % de la masse de la Terre). En termes de taille, de densité et de quantité de rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.) reçu de la part de son étoile, la quatrième planète est la plus semblable à la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande...). Il semblerait que ce soit la planète la plus rocheuse de toutes même si la présence d'eau n'est pas exclue.

Ces études ont été réalisées par une équipe internationale impliquant des chercheurs français du Laboratoire d'astrophysique (L’astrophysique (du grec astro = astre et physiqui = physique) est une branche interdisciplinaire de l'astronomie qui concerne principalement la physique et l'étude des...) de Bordeaux (CNRS/Université de Bordeaux), du service d'astrophysique du CEA et du Laboratoire de météorologie dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) (CNRS/École polytechnique/Sorbonne université/ENS Paris). Elles sont publiées le 5 février 2018 dans Nature Astronomy et Astronomy & Astrophysics.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INSU