Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Jeudi 22/02/2018 à 12:00
Le groupe RATP lance une expérimentation de navettes autonomes au CEA Paris-Saclay

©Groupe RATP
Les navettes vont ainsi interagir avec les autres véhicules circulant sur le site, les piétons et les cyclistes, gérer le franchissement des intersections et des passages piétons, prendre des dos d’âne et emprunter des ronds-points. Un opérateur sera présent à bord des véhicules.

Les deux navettes autonomes et 100% électriques d'EasyMile, d’une capacité d’accueil de 12 personnes maximum (6 places assises), circuleront chaque jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) ouvré, de 10h à 16h sur une boucle de 2,6km, et desserviront 7 arrêts. Les navettes seront gratuites et circuleront toutes les 15 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon,...), une fréquence élevée afin de rendre le service attractif aux 6000 personnes (les salariés du CEA ou d’organismes partenaires, les prestataires ainsi que des étudiants et des visiteurs) qui fréquentent quotidiennement le site.

Cette expérimentation s’inscrit dans le cadre du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) SESNA, un projet collaboratif national de R&D sur les véhicules autonomes financé par BPI France et la Région Ile-de-France, qui associe, outre le groupe RATP (La Régie autonome des transports parisiens (RATP) est une entreprise publique désignée par le STIF pour assurer la gestion du métro et d'autres transports urbains de Paris et...), le CEA, Bureau Veritas, Sherpa Engineering, BMCP et EasyMile.

Le CEA Paris-Saclay: un terrain d’expérimentation unique

Le centre CEA Paris-Saclay est un centre de recherches et d'innovation de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) premier plan à l'échelle nationale et européenne. Pluridisciplinaire, il couvre une part importante des activités de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique,...) civiles du CEA: énergies bas carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.), climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de...) et environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...), sciences de la matière, sciences du vivant, santé, recherche technologique (La recherche technologique constitue la suite de la recherche scientifique, afin de valoriser dans l'industrie les découvertes scientifiques.), science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour...) du numérique.

Véritable « cité scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et...) », le site du CEA Saclay offre un environnement urbain à circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) modérée qui constitue pour la RATP un terrain d’expérimentation unique. Sa communauté de chercheurs-usagers est ouverte à la démarche expérimentale.

Le CEA-List, dédié aux systèmes numériques intelligents, est un acteur (Un acteur est un artiste qui incarne un personnage dans un film, dans une pièce de théâtre, à la télévision,...) majeur de la recherche sur le véhicule autonome. Il intervient notamment dans le cadre du projet SESNA, sur les aspects de cyber sécurité avec Bureau Veritas qui a déjà élaboré un guide de bonnes pratiques sur la cybersécurité des véhicules autonomes, et est également partenaire du projet EBSF_2.

Le groupe RATP mobilisé pour être leader du véhicule autonome dans le transport urbain

Pour le groupe RATP, il s’agit de la 5ème expérimentation dans ce domaine. En novembre 2017, le groupe RATP a également lancé une desserte du Parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse,...) Floral à Vincennes (Paris 12ème), qui est toujours en cours.

Les navettes de l’expérimentation de Saclay sont exploitées par RATP Dev, filiale en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non...) du développement du groupe hors du réseau historique en Ile-de-France. RATP Dev a déjà exploité auparavant des navettes autonomes dans le cadre d’expérimentations à Austin (Etats-Unis) et Boulogne-sur-Mer.

A date, plus de 43 000 voyageurs ont déjà empruntés les différentes navettes expérimentées par le groupe RATP.

Le groupe RATP au cœur de l’innovation en matière de nouvelles mobilités

Le véhicule autonome est un des domaines prioritaires en matière d’innovation pour le groupe RATP, qui ambitionne de devenir un partenaire privilégié des villes intelligentes et durables.

Pour le groupe RATP, le véhicule autonome constitue une opportunité de nouveaux services pouvant compléter l’offre de mobilité existante, en permettant d’offrir des solutions pour les demandes de mobilité non satisfaites aujourd’hui (territoires peu denses, faibles flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...)...), premiers et derniers kilomètres…). Le véhicule autonome offre en outre une adaptabilité et une souplesse permettant une adéquation entre l’offre et la demande.

Outre les véhicules autonomes, le groupe conduit des programmes innovants dans le domaine du transport à la demande (service Slide à Bristol par exemple), des nouveaux modèles de mobilité émergents, offrant des bouquets de service intégrés (MaaS) et développe de nouveaux partenariats, notamment via son fonds RATP Capital Innovation créé début 2017 (avec Communauto (CommunAuto est une entreprise du Québec offrant un service d'autopartage.), spécialiste de l’autopartage (L'autopartage (ou carsharing en anglais) est un système dans lequel une société, une agence publique, une coopérative, une association ou même un individu met à la disposition des membres du service...), Wayz’Up devenu Klaxit, expert du covoiturage (Le covoiturage est l'utilisation conjointe et préméditée (à la différence de l'auto-stop) d'un véhicule par un conducteur non professionnel et un ou des passagers, dans le...), Citizen Mobility, spécialisé dans le transport de personnes fragiles, et Cityscoot, leader du scooter (Le scooter (du verbe anglais " to scoot" signifiant "patiner", donc patinette) ou scouteur (Québec) est une motocyclette caractérisée par des petites roues (d'un diamètre souvent inférieur à 36 cm), un...) en libre-service).


©Groupe RATP

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CEA