Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Mardi 27/03/2018 à 12:00
Feu vert de l'ESA pour la mission ARIEL
C'est officiel. Le 20 mars 2018, le comité des programmes de l'ESA a sélectionné la mission ARIEL. Sa réalisation va enfin pouvoir commencer, à la satisfaction des équipes scientifiques françaises étroitement impliquées dans la conception du projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et...), notamment à l'Observatoire de Paris (L'Observatoire de Paris est né du projet, en 1667, de créer un observatoire astronomique équipé de bons instruments permettant d'établir des cartes pour...).


Image d'artiste du satellite (Satellite peut faire référence à :) Ariel en route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée »,...) vers sa destination finale: en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) du point de Lagrange (Un point de Lagrange (noté Li), ou point de libration, est une position de l'espace où les champs de gravité de deux corps en orbite...) L2 Crédit Image: ESA/STFC RAL Space/UCL/Europlanet?Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de...) Office

ARIEL sera lancé de la base de Kourou en Guyane en mai 2028 et sera placé en orbite au point (Graphie) de Lagrange L2, situé à 1.5 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède...) de kilomètre de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse...).

Son objectif sera de sonder de manière systématique les atmosphères d'un millier de planètes extrasolaires, des géantes gazeuses aux planètes rocheuses, qu'elles soient chaudes ou tempérées autour d'étoiles de différents types.

ARIEL mesurera la composition et la structure des atmosphères planétaires, contraindra la nature des coeurs planétaires, détectera la présence de nuages et étudiera les interactions avec l'étoile hôte.

Le processus de sélection s'est déroulé en plusieurs étapes:

- Appel à proposition de missions lancé par l'ESA en août 2014;- Pré-sélection en juin 2015 de 3 missions sur les 27 proposées pour des études de concepts détaillés;- Evaluation du résultat des études par un comité d'experts et recommandation (Les industries ne fonctionnent pas correctement sans normes garantissant l'interopérabilité, des organismes crées pour, promulguent des recommandations, qui si elles sont...) d'une mission en novembre 2017;- Vote formel du Comité des Programmes de l'ESA et annonce publique le 21 mars 2018.

A ce stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement...), Ariel devient officiellement la 4e mission de classe intermédiaire du programme «Cosmic Vision», dotée d'une enveloppe budgétaire de 450 millions d'euros.

Le rôle déterminant des laboratoires français

Ariel a été proposée par un consortium de plus de 60 instituts dans 15 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste...) européens (1).

La coordination scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) et technique est assurée par le Royaume-Uni. Une contribution des États-Unis est actuellement à l'étude.

ARIEL sera composé d'un télescope d'environ un mètre de diamètre pour collecter la lumière visible et infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle des micro-ondes.) d'étoiles autour desquelles orbite une exoplanète. Un spectromètre étalera cette lumière en 'arc en ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.)' et, lorsque l'exoplanète transitera devant son étoile, le spectre obtenu présentera des bandes d'absorption ( En optique, l'absorption se réfère au processus par lequel l'énergie d'un photon est prise par une autre entité, par exemple, un atome qui fait une transition entre deux niveaux...) de la lumière de l'étoile par les molécules dans l'atmosphère de l'exoplanète.


ARIEL sera mis en orbite autour du point de Lagrange 2 (L2) à 1.5 million de kilomètres de la Terre. Il tournera autour du soleil de façon synchrone avec la Terre. Crédit Image: ESA/STFC RAL Space/UCL/Europlanet?Science Office

ARIEL prend sa source dans des travaux menés au cours des 10 dernières années. En 2007, de la vapeur () d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), puis du dioxyde de carbone (Le dioxyde de carbone (appelé parfois, de façon impropre « gaz carbonique ») est un composé chimique composé d'un atome de carbone et de deux atomes d'oxygène et...) et du monoxyde de carbone (Le monoxyde de carbone est un des oxydes du carbone. Sa formule brute s'écrit CO et sa formule semi-développée C=O ou –C≡O+, la molécule est composée d'un atome de carbone et d'un atome...) sont détectés dans l'atmosphère du Jupiter chaud (Les Jupiter chauds ou Pégasides sont une classe d'exoplanètes ayant une masse du même ordre de grandeur que celle de Jupiter (1,9 × 1027 kg). Mais...) HD189733b grâce aux satellites Spitzer et Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue...).

Les premiers résultats ont souligné la difficulté de la mesure et l'immense diversité des atmosphères d'exoplanètes. Pour obtenir des mesures aussi difficiles sur un grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de planètes, il est nécessaire de disposer d'instrument dédiés et optimisés.

Un groupe de scientifiques a donc démarré des études dès 2008.

A compter de 2015, puisant dans l'expertise accumulée, des équipes de cinq laboratoires français (IAP, DAp/AIM, IAS, LESIA, LAB) ont pris une part très importante dans les études d'ARIEL. Les interventions dans l'élaboration de la proposition scientifique, du scénario de mission et les études de faisabilité du spectromètre infrarouge, au coeur du satellite (Satellite peut faire référence à :), ont été déterminantes.

Cela a conduit les équipes françaises à prendre la responsabilité de la conception et de la fourniture du spectromètre infrarouge. Ce dernier sera construit, sous la supervision du CNES, par le CEA-Irfu avec des contributions importantes de l'IAS et du LESIA.

«L'étude de la mission ARIEL a été menée sur les bases du projet EChO candidat pour la Mission M3 de l'ESA en 2014. L'évolution de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) sur les exoplanètes place aujourd'hui clairement la spectroscopie comme un enjeu majeur de la prochaine décennie dans l'étude de leurs atmosphères.», souligne Pierre Drossart, directeur du LESIA.

Pour en savoir plus:
- Le site du LESIA
- Le site de l'ESA

Contact chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les...):
- Pierre Drossart, LESIA

Notes:
(1) Royaume-Uni, France, Italie, Pologne, Espagne, Pays-Bas, Belgique, Autriche, Danemark, Irlande, Hongrie, Suède, République Tchèque, Allemagne, Portugal


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS