Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Redbran le Samedi 31/03/2018 à 14:10
Suivi étroit de la trajectoire de la station spatiale chinoise
A l'Observatoire de Paris, l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides - IMCCE suit de près la trajectoire de la station spatiale chinoise, Tiangong-1, dont la rentrée dans l'atmosphère terrestre se précise: elle est à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à...) estimée au 1er avril 2018.


Le laboratoire spatial chinois Tiangong-1 Crédits: Aerospace
A l'Observatoire de Paris (L'Observatoire de Paris est né du projet, en 1667, de créer un observatoire astronomique équipé de bons instruments permettant d'établir des cartes pour la navigation. Il...), la surveillance exercée par l'IMCCE ne vient concurrencer en rien la surveillance opérationnelle de l'espace, et en particulier celle du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est...) national, assurée par les services de l'État.

Le lieu précis de rentrée sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des...) ne sera connu que seulement quelques heures (L'heure est une unité de mesure  :) avant la désintégration de la station.

Après avoir testé un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de méthodes d'orbitographie (L'orbitographie, dans le domaine de l'astronautique, est la détermination des éléments orbitaux d'un satellite artificiel.), l'Observatoire de Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et...) est néanmoins en mesure de donner une estimation des zones concernées, et non concernées, par cette rentrée.

Sont potentiellement concernés:

- L'extrême sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du territoire métropolitain, dont la Corse (La Corse (Corsica en corse) est une île de la mer Méditerranée et une région française, ayant toutefois un statut spécial (officiellement « collectivité...),
- la Guyane,
- la Nouvelle Calédonie.

La Guadeloupe (La Guadeloupe (prononcée : [gwa.də.lup]), en créole Gwadloup, est à la fois une région, un département d'outre-mer français et une région ultrapériphérique...), la Martinique (La Martinique est à la fois une région d'outre-mer et un département d'outre-mer français (numéro 972). Elle devrait son nom à...), la Réunion ne sont pas survolées par la station chinoise dans les prochains jours, et ne sont donc pas concernées par l'éventuelle chute d'objets.

Le point au jeudi 29 mars 2018

À partir des données publiques de suivi des satellites (Satellite peut faire référence à :) dont disposent l'Observatoire de Paris et le Laboratoire de Météorologie Dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) - LMD (CNRS / ENS / École Polytechnique / UPMC), la trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et notamment par son centre de gravité.) de Tiangong-1 est calculée avec une précision de l'ordre du kilomètre.

Cette détermination se fait de la manière la plus compatible possible avec les données d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le...), mais ne prend cependant pas en compte les dernières observations acquises par les services de l'État en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport...) de la surveillance de l'espace.

Au 29 mars 2018, l'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et...) de la station est comprise entre 187 et 203 kilomètres (altitude calculée sans tenir compte de l'aplatissement (L'aplatissement d'une planète est une mesure de son « ellipticité »; une sphère a un aplatissement de 0, alors qu'un disque...) de la Terre aux pôles).

L'altitude de l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction...) décroit désormais d'environ 5 kilomètres par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...).

Cette décroissance ira en s'accélérant jusqu'à la chute finale, à mesure que la station traversera les couches de l'atmosphère de plus en plus denses.

Détail de la trajectoire

Des cartes établies en collaboration avec le Laboratoire de Météorologie Dynamique permettent d'affiner le tracé sur Terre du survol de la station en perdition, entre le 29 mars et le 2 avril 2018.


Trace au sol de Tiangong-1 entre le 29 mars et le 2 avril 2018 © Google maps (Google Maps est un service gratuit de carte géographique et de plan en ligne. Le service a été créé par Google. Lancé en 2004 aux États-Unis et...) / Michel Capderou / LMD

De nombreuses zones habitées sont survolées par la station, en particulier dans l'hémisphère Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.).

Il faut néanmoins garder en mémoire que la vitesse (On distingue :) de survol étant de 7,22 km/s, la station fait un tour de Terre en environ 90 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte...): à l'instar de toute rentrée d'objets dans l'atmosphère terrestre, les risques de dommages au sol sont de ce fait extrêmement faibles, comme le montrent d'ailleurs les statistiques (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle comprend la collecte, l'analyse, l'interprétation...), et les expériences de rentrées d'objets artificiels qui se multiplient désormais.

En raison de la taille de la station, il n'est cependant pas exclu que des morceaux parviennent au sol. Selon les vents en altitude, il est réaliste de penser qu'ils se répartiront dans une ellipse faisant environ:

- 500 mètres en largeur (La largeur d’un objet représente sa dimension perpendiculaire à sa longueur, soit la mesure la plus étroite de sa face. En géométrie plane, la largeur est la plus petite...) de part et d'autre de la trajectoire;
- une dizaine de kilomètres le long de la trajectoire.(Ces données s'appuient sur des valeurs usuelles en cas de chute de météorite).

Territoires français

Décliné à l'échelle de la France métropolitaine, le survol n'a lieu que quelques dizaines de secondes par jour. Les risques de retombée d'objets résiduels éventuels sont de ce fait extrêmement minimisés.

Carte de la France métropolitaine


Survol de la France métropolitaine par Tiangong-1, entre le 29 mars et le 2 avril 2018 © Google maps / Michel Capderou / LMD

Les villes françaises concernées sont: Leucate, Bastia, Propriano, Kourou...


Carte des Antilles


Survol des Antilles par Tiangong-1, entre le 29 mars et le 2 avril 2018 © Google maps / Michel Capderou / LMD


Carte de la Guyane


Survol de la Guyane par Tiangong-1, entre le 29 mars et le 2 avril 2018 © Google maps / Michel Capderou / LMD


Carte de la Réunion


Survol de La Réunion par Tiangong-1, entre le 29 mars et le 2 avril 2018 © Google maps / Michel Capderou / LMD


Autres cartes

http://www.obspm.fr/IMG/jpg/usa.jpg
http://www.obspm.fr/IMG/jpg/usa2.jpg
http://www.obspm.fr/IMG/jpg/chine.jpg


Mise à jour

Une mise à jour de ces informations sera effectuée par l'Observatoire de Paris s'il apparaissait que les résultats des calculs venaient à différer significativement de ceux fournis sur cette page.

Il est peu probable que l'Observatoire de Paris soit en mesure de fournir une estimation précise du lieu de retombée avant que celle-ci ne se produise.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS