Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Vendredi 22/09/2006 à 00:00
Quand la Manche était un fleuve...
Une estimation chronologique de l'activité du fleuve Manche, apparu au cours de la dernière grande glaciation entre la France et l'Angleterre, vient d'être réalisée pour la première fois par une équipe du Centre européen de recherche et d'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un élève par le biais de...) des géosciences de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) (CEREGE) d'Aix-en-Provence (CNRS, Collège de France (Le Collège de France, situé au no 11 place Marcelin-Berthelot dans le quartier latin de Paris (Ve arrondissement), est un grand établissement d'enseignement et de recherche. Il dispense des cours non...) et Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) Aix-Marseille III) en collaboration avec une équipe hollandaise du Royal Netherlands Institute for Sea Research (NIOZ). Ce résultat est publié dans la revue Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de connaissances, d'études...) du 15 septembre 2006.


La Manche

Il y a environ vingt millénaires, pendant le dernier maximum glaciaire, la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus...) traversait une période froide particulièrement rigoureuse. L'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) était recouverte par une véritable montagne (Une montagne est une structure topographique significative en relief positif, située à la surface d'astres de type tellurique (planète tellurique,...) de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.), appelée la calotte fennoscandienne. Le niveau marin était très bas, environ 130 mètres en dessous du niveau actuel. La France et l'Angleterre (L’Angleterre (England en anglais) est l'une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni. Elle est de loin la plus peuplée, avec 50 763 000...) n'étaient donc plus séparées par une mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.), mais par un gigantesque fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un désert, comme pour l'Okavango. Il se distingue d'une...): le fleuve Manche. Ce système fluvial, le plus grand jamais développé en Europe, était alimenté à la fois par les eaux de fonte de glaciers de montagne (les Alpes, notamment) et par celles des calottes fennoscandienne et anglo-irlandaise. Son bassin de drainage s'étendait très à l'Est sur le continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce...) européen, collectant les eaux de la Seine, de la Tamise (La Tamise (en anglais River Thames) est un fleuve traversant l'Angleterre méridionale et reliant Londres à la mer du Nord.), du Rhin (Le Rhin (Rhein en allemand, Rijn en néerlandais, Rhenus en latin, Rein en romanche) est un fleuve d'Europe long de 1 230 kilomètres et drainant un bassin de...), de l'Elbe, de la Meuse, de la Somme, de la Weser et d'autres fleuves plus petits.

Si quelques structures géomorphologiques sous-marines non précisément datées étaient déjà connues, il n'existait jusqu'à présent aucun enregistrement fiable de l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) passée du fleuve Manche. C'est chose faite aujourd'hui: une équipe du Centre européen de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le...) et d'enseignement des géosciences de l'environnement (CEREGE) d'Aix-en-Provence (CNRS, Collège (Un collège peut désigner un groupe de personnes partageant une même caractéristique ou un établissement d'enseignement.) de France et Université Aix-Marseille III), en collaboration avec une équipe hollandaise du Royal Netherlands Institute for Sea Research (NIOZ) vient en effet d'établir la première chronologie de l'activité de ce fleuve pendant les 40 derniers millénaires, à partir de nombreux indicateurs géochimiques mesurés dans les sédiments marins prélevés dans le Golfe (Un golfe (italien golfo, grec kolpos, pli) est une partie de mer avancée dans les terres, en général selon une large courbure.) de Gascogne par le navire océanographique (Un navire océanographique est un navire utilisé pour la recherche scientifique en mer, et plus particulièrement les domaines de l'océanographie, de la météorologie, des études de courants marins, de la flore et...) français Marion Dufresne en 1995, avec le soutien de l'IPEV (Institut polaire français Paul Emile Victor) et de l'INSU (Institut national des sciences de l'Univers).

L'originalité de leur approche tient en particulier à l'utilisation d'un nouvel indicateur paléoclimatique pour reconstituer l'activité des fleuves. Cet indicateur est fondé sur l'analyse de certaines molécules caractéristiques de deux types d'organismes: d'une part, des eubactéries et des archéobactéries (1) vivant dans le sol et d'autre part, des archéobactéries exclusivement marines. Les molécules choisies, des lipides complexes, sont semblables (subissant donc des processus de dégradation similaires) et résistantes (survivant à la sédimentation pendant plusieurs milliers d'années). L'équipe d'Aix-en-Provence est aujourd'hui la seule en France à utiliser cette technique novatrice inventée aux Pays-Bas.

L'enregistrement obtenu a permis de recréer l'enchaînement des processus qui se sont déroulés au début de la dernière déglaciation. Cela a commencé par une réactivation rapide du cycle hydrologique sur le continent européen. La phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) fluviale, qui a débuté il y a 20 000 ans, a alors entraîné un important flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens...) d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) douce dans le golfe de Gascogne, ce qui a certainement eu un impact sur la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) de l'Atlantique Nord, en surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa...) comme en profondeur. Cette intense phase fluviale s'est ensuite arrêtée très brutalement, il y a 17 000 ans, lors de l'événement froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) causé par la débâcle (La débâcle, en météorologie, caractérise la fonte des glaces d'un fleuve ou de la mer.) partielle de la calotte de glace qui recouvrait une grande partie du continent nord-américain (la Laurentide). Puis le niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.) a continué à remonter encore plus rapidement...

Ces études paléoclimatiques basées sur les sédiments marins localisés au large des embouchures de fleuves sont essentielles car elles permettent de reconstituer les variations hydrologiques passées à l'échelle de continents. Un fleuve intègre en effet les variations des précipitations et des fontes de glace sur l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout »,...) de son bassin versant (Un bassin versant ou bassin hydrographique est une portion de territoire délimitée par des lignes de crête, dont les eaux alimentent un exutoire commun : cours d'eau ou lac. La ligne séparant deux bassins versants adjacents est une...) (dans le cas du fleuve Manche à l'échelle de toute l'Europe).

L'étude de ce paléo-fleuve et de son impact sur le climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la météorologie qui désigne...) régional n'est pas seulement d'un intérêt académique. Il est en effet crucial, pour pouvoir prévoir, de mieux comprendre les relations entre le cycle de l'eau et le climat. Ainsi, pour le siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut être l'âge du...) prochain, les modèles numériques prévoient une augmentation de la pluviosité (rapport du GIEC, 2001) et des flux d'eau douce vers l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau salée. En fait, il s'agit plutôt d'un volume, dont l'eau...) incluant la fonte de la calotte Groenlandaise, des apports auxquels certaines zones de l'Atlantique Nord sont très sensibles: cela pourrait ralentir, voire faire basculer, la circulation océanique profonde ce qui aurait des incidences catastrophiques sur le climat. Même si les incertitudes restent nombreuses, le risque d'une déstabilisation de l'océan à l'échéance de la fin du siècle (ou du prochain) doit être pris au sérieux.

(1) Les eubactéries et des archéobactéries sont deux types de procaryotes (bactéries au sens large)

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS