Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Dimanche 01/04/2007 à 00:00
Découverte d'un miroir gravitationnel: observer la Terre du passé
On connaît les lentilles gravitationnelles, ces objets (ou groupement d'objets) célestes suffisamment massifs pour agir comme d'immenses lentilles optiques et augmenter la taille apparente d'autres objets qui se trouvent derrière elles, ceci en courbant et concentrant la lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm...). Un phénomène quelque peu similaire vient d'être observé dans ce qui est désormais appelé "miroir (Un miroir est un objet possédant une surface suffisamment polie pour qu'une image s'y forme par réflexion et conçu à cet effet. C'est souvent une couche métallique fine, qui, pour être protégée,...) gravitationnel".

Lorsque certaines conditions sont réunies, il est possible d'observer notre propre image en contemplant le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.). En utilisant le télescope spatial Hubble (Le télescope spatial Hubble (en anglais, Hubble Space Telescope ou HST) est un télescope en orbite à environ 600 kilomètres d'altitude, il effectue un tour complet de la...), le docteur McKay du Canadian Institute of Astrophysics s'est aperçu que les images de ce qui semblait être une "lentille gravitationnelle (Les lentilles gravitationnelles déforment l'image que l'on reçoit d'un objet astronomique comme une galaxie.)" constituée d'un trou noir supermassif (En astrophysique, un trou noir supermassif est un trou noir dont la masse est d'environ un million à un milliard de masses solaires. C'est le type de trou noir le plus grand, après le -- encore hypothétique -- trou...) et repérée quelques semaines plus tôt présentaient un spectre en tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) point (Graphie) similaire à celui de notre propre Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est...). Le spectre étant une signature de la composition de l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale....) observé, cette observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir...) montrait pour la première fois une image réfléchie de notre Soleil, la lentille gravitationnelle se révélant être en réalité un miroir gravitationnel.


Principes comparés de la lentille et du miroir gravitationnels:
Pour ce dernier, la gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) du trou noir (En astrophysique, un trou noir est un objet massif dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper (à...) est si intense et concentrée qu'elle recourbe le trajet
des ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière.) électromagnétiques et leur fait rebrousser chemin.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

"Le miroir gravitationnel agit lorsque l'objet qui le compose est suffisamment dense et massif (Le mot massif peut être employé comme :), comme un trou noir supermassif, pour courber l'espace de manière à ce que les rayonnements qui lui parviennent soient déviés et renvoyés à leurs sources d'émission" explique le professeur Cochrane. Dans le cas présent, le miroir gravitationnel baptisé Vorash et situé à 25 années-lumière de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes...) amplifie et renvoie dans notre direction le rayonnement (Le rayonnement est un transfert d'énergie sous forme d'ondes ou de particules, qui peut se produire par rayonnement électromagnétique (par exemple : infrarouge) ou par une désintégration (par exemple : radioactivité α). Par...) émis par le Soleil, mais aussi celui émis par la Terre et les autres objets de notre Système Solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre...). Les scientifiques ont donc pu observer notre Soleil tel qu'il était il y a 50 ans (2 x 25 ans - voir illustration ci-dessus).

Le miroir gravitationnel agit sur les ondes lumineuses, mais aussi sur les ondes radio. Suite à la découverte de Vorash, le puissant radiotélescope (Un radiotélescope est un télescope spécifique utilisé en radioastronomie pour capter les ondes radioélectriques émises par les astres. Les radiotélescopes sont utilisés, en...) d'Arecibo a été utilisé pour "écouter" le rayonnement radio émis par le miroir gravitationnel, et l'espérance s'est réalisée: à l'aide de différents filtres traités par le superordinateur (Un superordinateur (ou supercalculateur) est un ordinateur conçu pour atteindre les plus hautes performances possibles avec les technologies connues lors de sa conception, en particulier en...) Hal 9000 d'IBM (International Business Machines Corporation (IBM) est une société multinationale américaine présente dans les domaines du matériel informatique, du logiciel et...) visant notamment à corriger la distorsion subie lors du passage par le miroir, une équipe de scientifiques dirigée par Gaius Baltar a pu détecter des ondes porteuses transportant un signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par les...) émis par la Terre voici 50 ans, dont notamment un épisode de la série Perry Mason diffusé voici un demi-siècle, que l'on peut désormais revoir "en direct".

Suite à la découverte du premier miroir gravitationnel, des recherches vont être menées afin d'en détecter le plus grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) possible, qui seront nécessairement situés à des distances plus ou moins éloignées de nous. Ceci permettra notamment d'observer notre passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps...), à des dates différentes, et pourquoi pas de donner des réponses à de nombreuses questions concernant l'histoire du Système solaire, de la Terre ou de l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...)...

Mise à jour 2 avril 2007

Beaucoup d'entre vous l'ont repéré, il s'agissait bien entendu d'un poisson (Dans la classification classique, les poissons sont des animaux vertébrés aquatiques à branchies, pourvus de nageoires et dont le corps est le plus souvent couvert...) d'avril. Il nous a paru intéressant d'effectuer pour cette fois un poisson "d'anticipation (Au sens général du terme, une anticipation correspond à une phase où sont développées des idées qui n’apparaîtront effectives...)", en imaginant un phénomène astrophysique (L’astrophysique est une branche interdisciplinaire de l'astronomie qui concerne principalement la physique et l'étude des propriétés des objets de l'univers (étoiles, planètes, galaxies, milieu...) fortement lié à des phénomènes existants, le tout agrémenté d'une bonne dose de références provenant de la Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large....) Fiction.
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS