Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Mercredi 20/06/2007 à 00:00
Les machines reconnaissent mieux les visages que les humains
Le principal argument des adversaires de l’intelligence artificielle est que les ordinateurs, s’ils sont parfois des géants dans les activités de calcul et de raisonnement pur, comme les échecs, restent des nains dans des domaines facilement maîtrisés par un enfant de deux ans, comme le déplacement dans un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement...) imprévisible ou la reconnaissance des visages. C’est pourtant dans ce tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) dernier domaine qu’une limitation vient de tomber.

Le NIST (National Institute of Standards and Technologies) a en effet publié les résultats du “Face Recognition Grand Challenge” (Le grand défi de la reconnaissance faciale), un concours ouvert aux chercheurs qui se composait d’une double épreuve, le FRVT 2006 (Face Recognition Vendor Test, le test des fournisseurs de programmes de reconnaissance faciale) et le ICE (Iris Challenge Evaluation, le défi de l’iris).


Un travail sur la texture permet d'affiner la reconnaissance

Selon ces travaux, la capacité de reconnaissance des visages par les machines a été multipliée par 10 depuis 2002, et par 100 depuis 1995. Surtout, elle serait aujourd’hui supérieure aux performances de l’être humain dans ce domaine, qu’on lui aurait pourtant cru réservé.

Outre les améliorations des algorithmes, ce progrès exponentiel a pu être causé, entre autres, par la meilleure qualité des images haute définition 3D, qui a permis le développement de nouveaux domaines, comme l’analyse de la texture de la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) qui permet par exemple de distinguer deux vrais jumeaux. “En combinant la reconnaissance faciale avec l’analyse de texture, on augmente son taux de réussite de 20 à 25 %”, affirme Ralph Gross, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de...) à l’université Carnegie Mellon.

Sur les sept algorithmes qui ont concouru, six se sont montrés au même niveau que les humains, voire meilleurs. Malheureusement, les impératifs commerciaux tendent à obscurcir les raisons d’un tel progrès scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes...), car, selon Jonathon Phillips, auteur du rapport du NIST, “la plupart des candidats au FRVT 2006 n’ont pas donné le détails de leurs méthodes, ce qui fait qu’on ignore ce que ces algorithmes possèdent de spécifique”.

Une manie (La manie (du grec ancien μανία / maníā « folie, démence, état de fureur ») est une maladie mentale. Elle appartient comme la...) du secret regrettable, mais compréhensible lorsqu’on imagine les bénéfices qu’on peut tirer des avancées d’une telle technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :). L’une des sociétés qui a participé au concours, Neven Vision, a d’ailleurs été récemment acquise par Google (Google, Inc. est une société fondée le 7 septembre 1998 dans la Silicon Valley en Californie par Larry Page et Sergey Brin, auteurs du...), qui compte utiliser ses méthodes pour proposer des services avancés de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) et de classement de photographies.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: internetactu.net sous Licence Creative Commons by-nc
Illustration: FRVT 2006 et ICE 2006