Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mercredi 26/09/2007 à 00:00
Mise au point de nanotubes radioactifs pour traiter le cancer
Une étape importante dans la mise au point de nanoparticules chargées d'agents radio thérapeutiques vient d'être franchie par des chercheurs de Rice University (Houston, TX) qui viennent de démontrer la possibilité de piéger des particules alpha dans des nanotubes de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) ultracourts (20 à 50 nanomètres de long).

Les nanotubes de carbone possèdent plusieurs propriétés intéressantes qui en font des objets bien adaptés pour être utilisés dans des applications au traitement du cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce...): en particulier, leur surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) peut être facilement modifiée chimiquement pour les rendre biocompatibles et peut être simultanément fonctionnalisée pour qu'ils puissent s'accrocher sélectivement à une espèce biochimique.


Struture d'un nanotube comparée à d'autres structures en carbone

L'intérêt d'utiliser des nanotubes ultracourts par rapport aux nanotubes de carbone classiques est de pénétrer plus facilement les parois cellulaires pour s'accumuler à l'intérieur des cellules.

La préparation des nanotubes chargés radioactivement se fait par immersion de ces derniers dans une solution d'ions astature (At-) (élément fortement radioactif) afin d'en piéger une quantité importante à l'intérieur des nanotubes. Toutefois, les tests ont révélé que seulement 13,1% des ions At- restent piégés après cette opération. L'équipe de Rice a montré qu'on pouvait augmenter très substantiellement ce pourcentage (Un pourcentage est une façon d'exprimer une proportion ou une fraction dans un ensemble. Une expression comme « 45 % » (lue « 45 pour cent ») est en réalité la...), en oxydant dans une solution de chloramine-T les ions l'At- pour former le composé AtCl. Ils observent alors des taux de rétention après immersion supérieurs à 90%, qui sont attribués à un meilleur ancrage du composé à l'intérieur des nanotubes du fait des interactions de Van Der Waals entre l'AtCl et les parois intérieures des nanotubes.

Afin de mesurer le taux de rétention in vitro (In vitro (en latin : « dans le verre ») signifie un test en tube, ou, plus généralement, en dehors de l'organisme vivant ou de la cellule. Un exemple est la fécondation in vitro...) de ces composés radioactifs, les chercheurs ont immergé les nanotubes dans du sérum sanguin et dans un tampon phosphate (Un phosphate, en chimie inorganique, est un sel d'acide phosphorique résultant de l'attaque d'une base par de l'acide phosphorique.) salin (PBS). Les mesures ont révélé des taux de rétention respectifs de 85-93% de 72-85%, taux théoriquement suffisamment élevés pour détruire efficacement les cellules cancéreuses. A l'avenir, les chercheurs souhaitent tester l'efficacité des nanotubes radioactifs in vivo (In vivo (en latin : « au sein du vivant ») est une expression latine qualifiant des recherches ou des examens pratiqués sur un organisme vivant, par opposition à in vitro ou ex vivo. Les essais cliniques...) en attachant à leur surface des anticorps spécifiques qui permettront de cibler les tumeurs cancéreuses.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Etats-Unis numéro 90 (10/09/2007) - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages