Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Dimanche 28/10/2007 à 00:00
Qu'est-il arrivé à la comète 17P/Holmes ?
Le 24 octobre 2007, l'éclat de la comète 17P/Holmes a brutalement été multiplié par un million. Des observations faites à l'Observatoire du Pic-du-Midi et avec les radiotélescopes de Nançay et de l'IRAM vont peut-être aider à comprendre ce qui s'est passé (Le passé est d'abord un concept lié au temps : il est constitué de l'ensemble des configurations successives du monde et s'oppose au futur sur une échelle des temps centrée sur le présent....).


L'évolution de la comète 17P/Holmes.
Images observées du 24 au 26 octobre 2007 au télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique permettant d'augmenter la luminosité ainsi que la taille...) de 1 m
de l'observatoire du Pic-du-Midi.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Ce sont des astronomes amateurs qui ont donné l'alerte. 17P/Holmes est une petite comète qui tourne autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres...) du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une...) avec une période de 6,9 ans. Son éclat ne dépasse habituellement guère la 15ème magnitude, ce qui la rend difficilement observable (Dans le formalisme de la mécanique quantique, une opération de mesure (c'est-à-dire obtenir la valeur ou un intervalle de valeurs d'un paramètre physique, ou plus généralement une information sur...) sans gros télescope. Le 24 octobre, son éclat, qui était voisin de la magnitude 16 les jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...) précédents, a brusquement augmenté. Elle est vite devenue visible à l'œil nu, atteignant la magnitude 2,5 le 25 octobre. La comète passa au plus près du Soleil le 4 mai 2007 à 2,16 unités astronomiques (UA), soit 325 millions de kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international. Il est défini comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en 1/299 792 458 seconde.). Le 24 octobre, elle était à 2,44 UA du Soleil (365 millions de km) et 1,63 UA (245 millions de km) de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des...).

Des observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et...) ont pu être organisées rapidement dès la nouvelle connue. À l'observatoire du Pic-du-Midi, des images prises au télescope de 1 m (figure ci-dessus) montrent l'évolution et le développement de la chevelure. La condensation (La condensation est le nom donné au phénomène physique de changement d'état de la matière qui passe d'un état dilué (gaz) à un état condensé (solide ou liquide). On peut expérimenter ce changement d'état en passant lors d'une douche, où au...) centrale ne montre pas de signe de fragmentation du noyau.

Le spectre de la comète observé avec le spectro-polarimètre NARVAL du télescope Bernard Lyot, apparaît dominé par la poussière avec peu de raies d'émission. Au radiotélescope (Un radiotélescope est un télescope spécifique utilisé en radioastronomie pour capter les ondes radioélectriques émises...) de Nançay, les raies du radical OH à 18 cm ont été observées (figure ci-dessous). Le radical OH est un produit de la photodestruction de la molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui représente la plus petite quantité de matière possédant les propriétés...) d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) qui permet d'estimer la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) d'eau s'échappant de la comète.


Le spectre des raies de OH à 18 cm observé dans la comète 17P/Holmes
avec le radiotélescope de Nançay. On observe une augmentation du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés depuis la nuit des temps par les hommes pour...)
par un facteur trois du 25 (à gauche) au 26 (à droite) octobre 2007

Au radiotélescope de 30 m (Pico Veleta, Espagne) de l'Institut de radioastronomie millimétrique (L'Institut de radioastronomie millimétrique ou Iram a été fondé en 1979. Il est le résultat d'une collaboration entre la France, l'Allemagne et l'Espagne. Ainsi, il dispose d'un partenaire pour...) (IRAM), les premières observations faites le 26 octobre ont révélé les raies intenses du radical CS et des molécules de monoxide de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) (CO), de méthanol (CH3OH) et de cyanure (Les cyanures sont les composés de l'anion CN-, formé d'un atome de carbone lié par une liaison triple à un atome d'azote. L'ion CN- est la base conjuguée de l'acide...) d'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) (HCN), provenant de la sublimation des glaces cométaires. Les quantités de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à occuper...) observées sont supérieures à celles que produisait la comète géante (Une étoile géante est une étoile de classe de luminosité II ou III. Dans le diagramme de Hertzsprung-Russell, les géantes forment deux branches au-dessus de la...) Hale-Bopp à la fin 1996, alors qu'elle était à la même distance du Soleil. L'interféromètre de l'IRAM au Plateau de Bure a obtenu des images de la comète traçant la distribution des molécules de HCN et de la poussière (figure ci-dessous).


L'image observée à 3 mm de longueur d'onde (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans...), montrant la distribution de la poussière
dans la comète 17P/Holmes, observée le 27 octobre 2007
avec l'interféromètre de l'IRAM au Plateau de Bure

La comète 17P/Holmes fut découverte le 6 novembre 1892 à Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les...) par Edwin Holmes, à la faveur (déjà !) d'un important sursaut d'éclat. Des sursauts d'éclat imprévus sont fréquents parmi les comètes, mais il est rarissime d'en observer de si importants. Les observations de la comète Holmes se poursuivent, et le suivi de l'événement va peut-être nous permettre d'en élucider le mécanisme et d'en déterminer la cause.

Voir cette carte du ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) indiquant où observer la comète 17P/Holmes.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Observatoire de Paris
Illustrations: © Observatoire du Pic-du-Midi – Observatoire de Paris. et © IRAM