Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Adrien le Mercredi 16/01/2008 à 01:36
Après Google: les moteurs de recherche P2P ?
Quand on évoque un moteur de recherche P2P, on pense le plus souvent à un moteur de Torrents pour chercher des albums ou des films sur des plateformes P2P. Pourtant, depuis Skype ou Joost, on sait que la technologie P2P peut avoir d’autres applications que le partage de fichiers.

A l’heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il...) où les moteurs de recherches alternatifs sont rarement une alternative à l’hégémonie des principaux moteurs de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...), “Est-ce que les réseaux P2P peuvent être un tueur de Google (Google, Inc. est une société fondée le 7 septembre 1998 dans la Silicon Valley en Californie par Larry Page et Sergey Brin, auteurs du moteur de recherche Google. Depuis...) ?”, s’interroge Bernard Lunn pour Read/Write Web.


Cartographie des communications Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de...).

Selon lui les barrières ne reposent pas sur la qualité des algorithmes de recherche, mais d’abord sur les pratiques et notamment le fait que changer de moteur de recherche (Un moteur de recherche est une application permettant de retrouver des ressources (pages Web, forums Usenet, images, vidéo, fichiers, etc.) associées à des mots quelconques. Certains sites Web offrent...) nécessite de changer d’habitude. L’autre barrière est désormais que la profondeur de l’indexation demande d’investir des millions de dollars dans des fermes de serveurs pour arriver à scanner (Un scanneur, ou numériseur à balayage est l'équivalent du terme anglais scanner, qui vient du verbe anglais to scan, signifiant « balayer » dans le sens de « parcourir une certaine...) le web aussi massivement que le fait Google. Peut d’espoir à attendre de ce côté là, estime-t-il car pour prendre un autre exemple, voilà plus de dix ans que plus personne n’essaye d’investir pour défier Microsoft (Microsoft Corporation (NASDAQ : MSFT) est une multinationale américaine de solutions informatiques, fondée par Bill Gates et Paul Allen, dont le revenu annuel a...) dans son hégémonie des systèmes d’exploitation. Pour Bernard Lunn, les réseaux P2P sont le seul moyen pour dépasser cette barrière technico-financière qui devient chaque jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant...) plus élevée: il faut utiliser l’infrastructure des utilisateurs !

Et de signaler Faroo, le moteur (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou...) de recherche en P2P, qui outre sa proposition économique (Faroo propose aux utilisateurs de leur retourner 50 % des revenus des recherches), propose aussi quelques fonctionnalités intéressantes en matière de respect de vie (La vie est le nom donné :) privée ou du contrôle sur le Spam (Le spam, pourriel ou polluriel est une communication électronique non sollicitée, en premier lieu via le courrier électronique. Il s'agit en...). Bien sûr, reconnaît-il, le modèle de Faroo n’est pas évident à entrapercevoir à ce stade (Un stade (du grec ancien στ?διον stadion, du verbe ?στημι istêmi, « se tenir droit et ferme ») est un équipement sportif.): encore en beta (Le genre Beta appartient à la famille des Chénopodiacées, tribu des Cyclolobae.), et avec un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d’utilisateurs très limités, Faroo a plutôt tendance à ne renvoyer aucune réponse à vos résultats puisqu’il indexe seulement les sites que les utilisateurs de Faroo visitent. Tant que ce nombre ne se mesure pas en millions, le service risque bien d’être très décevant. Peut-être que l’avenir d’un tel moteur (Un moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif qui déplace de la matière en apportant de la puissance. Il effectue ce travail à partir d'une...) est-il de s’allier avec un réseau P2P existant et étendu, pour arriver rapidement à un seuil d’utilisateurs qui donne des résultats satisfaisants ? Suggère Bernard Lunn.

Reste que par rapport aux moteurs de recherche sociaux, les moteurs de recherche P2P mettent les données sous le contrôle de l’utilisateur, comme l’expliquait les concepteurs de Faroo et Jeremie Miller de Wikia/Atlas aux auteurs de AltSearchEngine: “Faroo ne collecte pas les logs des utilisateurs. Toutes les requêtes et l’index distribué sont cryptés. Ni les autres pairs, ni les intermédiaires ne peuvent observer les requêtes ou les pages visitées. Du fait de son architecture (L’architecture peut se définir comme l’art de bâtir des édifices.) distribuée, Faroo travaille comme un anonymiseur. Aucune information personnelle ne quitte l’ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques permettant de manipuler des données...) du client (Le mot client a plusieurs acceptations :). Même la personnalisation est réalisée du côté client.”

A l’heure du web implicite, il n’est pas sûr que ce soit forcément un atout. Mais donnons à Faroo comme à Wikia un peu de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) pour faire leurs preuves…

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS