Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Jeudi 24/01/2008 à 01:46
Le maïs peut être enrichi sans nécessairement être un OGM
De nouvelles recherches pourraient servir à développer par croisement des maïs contenant plus de vitamine A, ce qui pourrait permettre d’améliorer la santé de millions d’enfants en Afrique subsaharienne et dans d’autres régions dont l’alimentation est basée sur cette céréale.


Maïs durant une récolte en Inde

Chaque année, la carence en vitamine A (La vitamine A est une vitamine liposoluble.) cause une maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) des yeux chez 40 millions d’enfants et en expose 140 à 250 millions à des troubles de santé selon Carlos Harjes de l’Université Cornell à Ithaca et ses collaborateurs. Les chercheurs rapportent que des variants naturels du maïs offrent une large gamme de précurseurs biochimiques que le corps humain (Le corps humain est la structure physique d'une personne.) peut convertir en vitamine (Une vitamine est une substance organique nécessaire (en dose allant du microgramme à plusieurs milligrammes par jour) au métabolisme des organismes vivants et donc de l'homme. Les vitamines sont des compléments...) A. La plupart du maïs jaune (Il existe (au minimum) cinq définitions du jaune qui désignent à peu près la même couleur :) cultivé et consommé de par le monde (Le mot monde peut désigner :) contient relativement peu de l’un de ces éléments, le bêta-carotène, mais d’autres variétés, de couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) plus sombre, en sont plus riches.

Dans leur étude, les auteurs montrent comment des variations naturelles du gène lcyE pourraient offrir le moyen aux semenciers des pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...) développés de produire un maïs ayant plus de provitamine A sans qu’il soit nécessaire pour cela de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) par de la transgenèse.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Science et EurekAlert
Illustration: Wikipédia