Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Samedi 08/03/2008 à 00:00
La chute des cheveux: une histoire de gènes
Si une prédisposition génétique menant à une perte des cheveux précoce a déjà pu être identifiée dans le cadre de précédents travaux de recherche, d'autres implications génétiques relatives à ce phénomène sont actuellement suspectées. Plusieurs régions du génome humain ont été identifiées comme potentiellement responsables de la chute des cheveux, et un domaine du chromosome (Le chromosome (du grec khroma, couleur et soma, corps, élément) est l'élément porteur de l'information génétique. Les chromosomes contiennent les gènes et permettent leur distribution égale dans les deux...) 3 semblerait, à ce titre, être un candidat de choix.


Représentation d'une section de la double hélice d'ADN

Les chercheurs ont donc étudié le cas de 95 familles au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du...) desquelles au moins deux fils présentaient une chute précoce des cheveux. 14 régions du génome pouvant jouer un rôle dans la croissance et la perte des cheveux ont ainsi pu être identifiées. Toutefois, ces régions comportent plusieurs douzaines de gènes chacune. Les scientifiques se sont donc concentrés sur un segment du chromosome 3, contenant 34 gènes et semblant être le suspect numéro 1. Si encore aucun gène de cette zone ne semble avoir de lien avec les cheveux, l'un d'entre eux joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir et fermer la bouche et à mastiquer.) cependant un rôle dans les processus de vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information ou d'un organisme à assurer ses fonctions.) et un autre est impliqué dans le surpoids (Le surpoids est l'état d'une personne présentant une corpulence considérée comme légèrement plus importante que la normale ou la moyenne dans une...), trait plus courant chez les hommes présentant des chutes de cheveux que chez les hommes dont la croissance capillaire est normale.

Les chercheurs vont désormais étudier de plus près ces deux gènes et notamment leur implication potentielle dans l'apparition de la calvitie. La perte des cheveux n'est pas qu'un souci esthétique: la calvitie peut être liée à des problèmes d'hypertension, d'infarctus (Un infarctus est défini par la mort brutale et massive de cellules (nécrose irréversible d'une partie d'un organe), en rapport avec un manque d'oxygène.) et de surpoids. C'est pourquoi les recherches génétiques sont essentielles dans ce domaine: il se peut que les gènes responsables de la perte précoce des cheveux jouent également un rôle dans l'apparition de certaines maladies.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Allemagne numéro 374 (27/02/2008) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /53296.htm
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages