Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Michel le Mercredi 21/05/2008 à 00:00
Une étoile naine rouge libère un éclat monstrueux
Le 25 avril dernier, le satellite Swift a détecté l’éclat le plus brillant jamais vu en provenance d'une étoile autre que notre Soleil. L’éclat de EV Lacertae avait la puissance de milliers d'éruptions chromosphériques issues de notre Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une...) et aurait été visible à l'oeil nu si l'étoile avait été facilement observable (Dans le formalisme de la mécanique quantique, une opération de mesure (c'est-à-dire obtenir la valeur ou un intervalle de valeurs d'un paramètre physique, ou plus généralement une...) dans le ciel (Le ciel est l'atmosphère de la Terre telle qu'elle est vue depuis le sol de la planète.) de nuit à ce moment-là.


Vue d’artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) du puissant éclat de l’étoile EV Lacertae
Cliquer sur l’image pour l’agrandir

EV Lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour provoquer une stratification, une zonation,...) est une naine rouge (En astronomie, les naines rouges sont les étoiles les moins massives ; en-deçà, ce sont les naines brunes, qui ne sont pas vraiment des étoiles.) banale, de loin le type d'étoiles le plus répandu dans l'Univers (L'Univers est l'ensemble de tout ce qui existe et les lois qui le régissent.), avec une luminosité de seulement un pour cent de la lumière du Soleil et sa masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse...) n’est que le tiers de celle de notre Etoile. Située à 16 années-lumière, EV Lacertae est l'une de nos voisines stellaires les plus proches mais de magnitude 10, loin au-dessous du seuil de visibilité à l'oeil nu. L'étoile est relativement jeune, son l’âge est estimé à quelques centaines de millions d'années.

L’éclat a été d’abord détecté par l'instrument Konus, de construction russe, embarqué sur le satellite (Satellite peut faire référence à :) Wind (WIND est un satellite de la NASA lancé le 1er novembre 1994 depuis la base de Cape Canaveral par un lanceur Delta II. De forme cylindrique de 2,4...) en début de matinée du 25 Avril. Le télescope rayons X Swift l’a détecté moins de deux minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. ...) plus tard, et s’est rapidement orienté vers EV Lacertae. Quand Swift a tenté d'observer l'étoile avec son télescope ultraviolet/optique, l’éclat était si lumineux que l'instrument s'est fermé par sécurité. L'étoile est demeurée lumineuse en rayons X pendant 8 heures (L'heure est une unité de mesure  :) avant de revenir à la normale.

La rotation rapide, quatre jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...), d'EV Lacertae produit de forts champs magnétiques localisés, plus de 100 fois plus intenses que celui du Soleil. C’est l'énergie stockée par ces champs magnétiques qui est à l’origine de ces surpuissantes éruptions.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: NASA Goddard Space Flight Center & Gilbert Javaux - PGJ Astronomie
Illustration: NASA / Casey Reed