Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Lundi 14/07/2008 à 00:00
Nouveau mode de transcription de l'information génétique
Une équipe de chercheurs de l'Institut Max Planck de génétique moléculaire (Berlin), en collaboration avec l'entreprise Genomatix Software (Munich), est parvenue à expliquer en partie pourquoi l'organisme humain présente une grande diversité de cellules et de fonctions, alors qu'il ne possède qu'une information génétique limitée (25.000 gènes, soit à peine plus qu'un ver (Les vers constituent un groupe très hétérogène d'animaux invertébrés qui partagent une caractéristique commune, à savoir un corps mou, flexible, de forme allongée et ne comportant...) nématode).


Représentation d'une section de la double hélice d'ADN

Grâce à une nouvelle technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) de séquençage, l'équipe du Dr. Marie-Laure Yaspo a pu démontrer que de nombreuses molécules d'ARN messagers (ARNm) (*) détectées ne correspondaient à aucun gène connu. Ceci implique, selon eux, que certaines molécules d'ARNm seraient issues d'un autre mode de transcription de l'information génétique, une alternative au classique processus d'épissage (*).

La méthode de séquençage utilisée est la technologie des puces à ADN, ou Bio-Chips, un ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme...) de molécules d'ADN fixées sur une surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent...) de verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus souvent, le verre est constitué d’oxyde de silicium (silice SiO2) et de...), de silicium (Le silicium est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole Si et de numéro atomique 14.) ou de plastique. Les ARNm extraits des cellules sont identifiés à l'aide d'un marqueur fluorescent. Le principe de détection consiste à introduire les molécules d'ARNm dans la puce à ADN qui se fixent aux séquences d'ADN présentes dans la puce si celles-ci leur sont complémentaires. L'intensité du signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les...) fluorescent que les molécules d'ARNm émettent permet de quantifier le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de molécules d'ARNm actives dans la cellule. Cette méthode de détection s'avère très sensible puisqu'elle permet d'identifier jusqu'à une seule molécule d'ARNm dans les cellules étudiées. Ce niveau de détection constitue une avancée technologique considérable. L'écart en terme de sensibilité avec les résultats précédemment obtenus est du même ordre que la différence de stockage entre un CD et un DVD (Le DVD officiellement Digital Versatile Disc - même si d'autres dénominations sont employées - est un disque optique numérique exploité pour la sauvegarde et le stockage de données, notamment la vidéo pour sa...).

L'équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) a révélé le nombre considérable de molécules d'ARNm présentes dans les cellules étudiées. Sur les 25.000 gènes recensés dans le génome humain, 15.000 gènes étaient en effet actifs dans les cellules rénales, 14.000 dans les lymphocytes B, des chiffres beaucoup plus élevés que ceux auxquels s'attendaient les chercheurs. Selon le Dr. Yasto, toutes les parties codantes d'un gène ne seraient pas forcément transcrites en ARNm, l'organisme pourrait ainsi synthétiser plusieurs molécules d'ARNm à partir de différentes combinaisons d'exons dans un même gène. C'est le phénomène dit d'épissage alternatif: chaque gène peut produire une série d'ARNm, tous différents les uns des autres. Les chercheurs ont ainsi identifié, en plus des molécules d'ARNm issues d'un épissage classique, un nombre de molécules d'ARNm (34% des molécules d'ARNm totales) qui n'ont pu être attribuées à aucun gène connu.

Cette découverte permet aux chercheurs d'appréhender de nouvelles possibilités de transcription de l'information génétique chez l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un garçon, tandis...). Le Dr. Yasto conclut que cette découverte influencera certainement de futures recherches sur les causes moléculaires de certaines maladies humaines comme le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce dernier est menacée. Ces cellules...) où l'information contenue dans les cellules est notamment souvent transcrite autrement que dans un organisme sain.

Note:
(*) Dans le noyau de la cellule, toutes les parties codantes d'un gène (ou exon) sont transcrites selon le processus d'épissage en ARNm (acide ribonucléique messager). L'ARNm quitte ensuite le noyau pour accéder au plasma ( En physique, le plasma décrit un état de la matière constitué de particules chargées (d'ions et d'électrons). Le plasma quark-gluon est un plasma qui constituerait les...) où les ribosomes synthétiseront les protéines en décodant l'information génétique contenue dans l'ARNm.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Allemagne numéro 393 (9/07/2008) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /55313.htm