Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Samedi 26/07/2008 à 00:00
La biodiversité marine provient d'un changement climatique global
Un changement climatique global expliquerait l'explosion de la biodiversité marine il y a 460 millions d'années. En effet, un refroidissement progressif des océans d'environ 15°C sur une période de 40 millions d'années au cours de l'Ordovicien (1) vient d'être mis en évidence par des chercheurs de Lyon (2) et de Canberra (Australie) (3). Cette période géologique était jusqu'à présent considérée comme une période où notre planète était soumise à un « super effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des corps du...) ». Ces résultats sont publiés dans la revue Science du 25 juillet 2008.


Elément conodonte représentant l'appareil buccal
d'un vertébré marin primitif anguilliforme

Les chercheurs ont mis en évidence des eaux marines dont la température très élevée (environ 45°C) exclut le développement d'organismes vivants complexes au début de l'Ordovicien (480 Ma). Ces résultats ont été obtenus à partir de mesures faites sur des fossiles d'anguilles primitives, appelés conodontes, dont les chercheurs connaissaient l'âge géologique. Dans un minéral présent dans le squelette (Le squelette est une charpente animale rigide servant de support pour les muscles. Il est à la base de l'evolution des vertébrés. Celui ci leur a fourni un avantage sélectif...) de ces anguilles, les chercheurs ont mesuré la variation du rapport de deux isotopes de l'oxygène, car celle-ci dépendait de la température de l'eau de mer (L'eau de mer est l'eau salée des mers et des océans de la Terre.) dans laquelle vivaient ces animaux. Le début de l'Ordovicien est une période où notre planète connaissait une atmosphère encore très riche en CO2 responsable d'un effet de serre (Une serre est une structure généralement close destinée à la production agricole. Elle vise à soustraire aux éléments...) majeur, d'où la température très élevée des eaux marines.

Le refroidissement progressif des eaux marines coïncide avec l'explosion (Une explosion est la transformation rapide d'une matière en une autre matière ayant un volume plus grand, généralement sous forme de gaz. Plus cette transformation s'effectue rapidement, plus la matière résultante...) de la biomasse ( En écologie, la biomasse est la quantité totale de matière (masse) de toutes les espèces vivantes présentes dans un milieu naturel donné. ...) et de la biodiversité marines (trois à quatre fois plus de genres et de familles d'êtres vivants que précédemment). Cet événement eut lieu au cours de l'Ordovicien supérieur (il y a environ 460 millions d'années) quand les températures devinrent comparables à celles des eaux équatoriales actuelles. Non seulement les faunes marines se diversifient mais elles conquièrent également le fond des océans et les premiers récifs coralliens voient le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le...).

Le refroidissement des eaux marines est couplé à celui de l'atmosphère, il s'agit donc d'un changement climatique global et celui-ci pourrait avoir eu un rôle majeur dans l'augmentation, sans précédent, de la biodiversité à l'Ordovicien. Le vivant va alors entrer dans le règne de la modernité: les êtres vivants se diversifient et se complexifient.


Notes:

(1) Période des temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) géologiques qui s'étend de 490 à 440 millions d'années avant notre ère.
(2) Laboratoire INSU-CNRS PaléoEnvironnements et PaléobioSphère (CNRS, Université Claude Bernard (Claude Bernard, né le 12 juillet 1813 à Saint-Julien (Rhône) et mort le 10 février 1878 à Paris, est un médecin et physiologiste français.) Lyon 1).
(3) Australian National University.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS
Illustration: © Arlette Armand - Microscope Electronique à Balayage du Laboratoire PaléoEnvironnements et PaléobioSphère.