Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Samedi 01/11/2008 à 00:00
L'innovation, possible catalyseur des migrations humaines
Selon de nouvelles études, l'innovation technologique et l'organisation sociale, plus qu'un changement environnemental, semblent avoir poussé l'homme moderne hors de l'Afrique.

L'homme a commencé à migrer hors de l'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et...) il y a 80 à 60 000 ans, à une époque où commencèrent deux importantes traditions dans la fabrication d'outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions...), les industries dites de Still Bay et de Howieson's Poort retrouvées dans le sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) du continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme...). Des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission...) d'utilisation de symboles et d'ornements personnels se remarquent aussi parmi les « outillages » associés à ces deux traditions. Certains chercheurs ont proposé que ces innovations étaient la première raison de la dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les...) des hommes dans et hors de l'Afrique, bien que l'innovation puisse aussi avoir découlé de la migration. Une théorie concurrente suggère que les changements environnementaux ont poussé nos lointains ancêtres à rechercher de nouvelles terres. Un obstacle majeur pour résoudre ce débat a été l'absence de calendrier (Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ces systèmes ont été inventés par les hommes...) précis pour l'expansion humaine en dehors de l'Afrique.

Zenobia Jacobs, de l'University College London, et ses collègues ont utilisé ici une seule méthode pour dater systématiquement diverses pièces des traditions de Still Bay ou de Howieson's Poort découvertes sur neuf sites et recouvrant diverses zones climatiques et écologiques de l'Afrique australe. Leurs résultats montrent que les deux industries se sont développées sur un laps de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) assez bref, celle d'Howieson's Poort durant environ 5 000 ans et celle de Still Bay sur beaucoup moins longtemps, et toutes les deux au cours de la période critique où l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...) est sorti d'Afrique il y a entre 80 et 60 000 ans. De plus, l'apparition de ces industries ne semble pas en rapport avec un changement climatique connu, ce qui suggère que ces innovations n'auraient pas pour origine des facteurs environnementaux.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Science, AAAS & EurekAlert
 
Vendredi 24 Novembre 2017 à 00:00:12 - Energie - 0 commentaire
» Une start-up pour des batteries de plus en plus rapides
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance