Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par jyb le Lundi 05/01/2009 à 00:00
Le rapport secret d'Airbus sur le Boeing 787...
Après de nouveaux retards sur le programme du Boeing B 787, le constructeur de Seattle doit faire face à un évènement pour le moins inattendu et très rare dans le secteur de l'aéronautique. Plusieurs sites Internet se sont fait l'écho d'un rapport secret rédigé par des équipes... d'Airbus (Airbus est un constructeur aéronautique européen et également un acteur majeur dans la construction aéronautique mondiale. Filiale à 100 % du groupe industriel EADS, il conçoit,...) ! Ce rapport de 49 pages est assez détaillé et démontre de la part d'Airbus une grande connaissance du 787 et des difficultés rencontrées dans le cadre de ce projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration d’une grande diversité de contribution, et...).


Le premier prototype du Boeing 787 n'a pas encore pris son envol,
1 an et demi après sa présentation officielle !

Le contenu de ce rapport s'avère édifiant au sujet des difficultés rencontrées par le concurrent du géant européen. L'un des éléments est un surpoids (Le surpoids est l'état d'une personne présentant une corpulence considérée comme légèrement plus importante que la normale ou la moyenne dans une société...) de plus de 4 tonnes sur les premiers 787 produits. Ce surpoids aurait comme principale conséquence une réduction du rayon d'action des premiers exemplaires d'environ 14000 à 11790 km. Ce problème affecterait les 20 premiers exemplaires. Les 787-8 suivants verraient-ils leur masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et...) maximale au décollage (Le décollage est la phase transitoire pendant laquelle un aéronef passe de l'état statique - au sol - vers le vol.) augmenter, dans le but de transporter plus de carburant (Un carburant est un combustible qui alimente un moteur thermique. Celui-ci transforme l'énergie chimique du carburant en énergie mécanique.) ?

Si les problèmes de poids (Le poids est la force de pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la Terre sur un corps massique en raison uniquement du voisinage de la...) sont un classique en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état gazeux. La matière occupe...) d'aéronautique (L'aéronautique inclut les sciences et les technologies ayant pour but de construire et de faire évoluer un aéronef dans l'atmosphère terrestre.), il ne s'agit pas là des seuls problèmes du 787. Le rapport semble pointer du doigt l'ultra (ULTra (pour (en)« Urban Light Transport ») est un système de transport individuel de type Personal Rapid Transit (PRT), autrement dit un moyen de transport automatique collectif léger permettant de se déplacer...) externalisation des processus industriels qui est l'une des plus grandes particularités du programme 787. Ainsi, des entreprises qui avaient peu d'expérience en conception aéronautique se sont vues délivrer des tâches d'ingénierie (L'ingénierie désigne l'ensemble des fonctions allant de la conception et des études à la responsabilité de la construction et au contrôle des équipements d'une...) qu'elles ne faisaient pas ou ne faisaient plus depuis longtemps. Certains des sous-traitants utilisent du personnel certes moins rémunéré que chez Boeing (Boeing (nom officiel en anglais The Boeing Company) est l'un des plus grands constructeurs aéronautiques et aérospatiaux au monde. Son siège social est...), mais souvent peu qualifié pour certaines tâches. Pire, le personnel chargé de faire les contrôles au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en...) de ces sous-traitants seraient eux-mêmes peu compétents.


La chaîne d'assemblage finale du 787

L'autre problème de l'externalisation est la montée en cadence. Par exemple, le japonais Mitsubishi Heavy Industries, qui a en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un bénéfice non pécuniaire pour être transporté.) la construction du 787, n'aurait pas l'intention d'investir pour produire 10 paires d'ailes par mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.). Le même type de problème se poserait aussi avec les fournisseurs de matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) carbones. Cela remet bien évidemment en cause l'objectif affiché par Boeing de produire 10 787 par mois en 2012.

La diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information),...) de ce rapport sur Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le...) a bien sûr mis Boeing dans un certain embarras. Serait-ce une manœuvre de son concurrent Airbus ? Cela n'est pas évident puisque le constructeur européen n'est pas forcément avantagé par la diffusion de ce rapport. Ce dernier est en grande partie un plaidoyer contre le recours excessif à la sous-traitance, or c'est la voie que les dirigeants de l'avionneur européen semblaient choisir pour le futur A350 (L'Airbus A350 est le nom d'un futur avion long-courrier et moyen porteur de l'avionneur européen Airbus.) XWB. De là à conclure que le rapport est une sorte de mise en garde interne (En France, ce nom désigne un médecin, un pharmacien ou un chirurgien-dentiste, à la fois en activité et en formation à l'hôpital ou en cabinet pendant une durée variable selon le...) faite aux décideurs d'Airbus...

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Illustrations: The Boeing Company