Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le Dimanche 26/04/2009 à 00:00
La grippe peut rendre les adultes moins intelligents
La pandémie de grippe la plus récente appelée la grippe de Hong Kong fut à l’origine de plus de 700 000 morts dans le monde à la fin des années 60. Des études génétiques ont établi que le virus mis en cause dans l’émergence de cette nouvelle souche virale entraînant cette pandémie résultait du réassortiment entre le virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire....) humain en circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) à cette époque (H2N2) et un virus aviaire.


Virions grippaux (Myxovirus influenzae) quittant leur cellule hôte, grossis cent mille fois.

Les chercheurs ont émis l’hypothèse que l’exposition prénatale au virus à l’origine de la grippe (La grippe (ou influenza) est une maladie infectieuse fréquente et contagieuse causée par trois virus à ARN de la famille des Orthomyxoviridae (Myxovirus influenzae A, B et C), touchant les oiseaux et certains...) de Hong Kong (Devise nationale : Sapientia et Virtus) est associée à des complications dans le développement cérébral du fœtus impliquant une diminution de son intelligence une fois adulte. L’intelligence de chaque sujet a été évaluée grâce à un score donné pour chacun à la suite d’une combinaison (Une combinaison peut être :) de tests arithmétiques, de similarité de mots et de figures comme ceux utilisés lorsque l’on mesure le quotient intellectuel (QI). Cette étude a été publiée dans la revue Annals of Neurology du mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) d’avril 2009 et regroupe les résultats obtenus chez plus de 180 000 individus nés entre 1967 et 1973.

Les résultats de cette étude montrent que le score moyen d’intelligence augmente progressivement chaque année entre 1967 et 1973, à une exception près pour 1970. De plus, cette étude indique que c’est durant les 3 à 4 premiers mois de grossesse (La grossesse est le processus physiologique au cours duquel la progéniture vivante d'une femme se développe dans son corps, depuis la conception jusqu'à ce qu'elle puisse...) que l’exposition à la grippe de Hong Kong semble avoir le plus fort impact sur l’intelligence. Les auteurs ont donc montré pour la première fois qu’il existe un lien de causalité entre l’exposition fœtale à la grippe et la réduction de l’intelligence moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) dans la population adulte.

Ces conclusions peuvent être expliquées en partie par le fait que le virus peut directement interférer avec le développement cérébral du fœtus. Aussi, certaines souches de virus de la grippe dont celle de Hong Kong, peuvent traverser la barrière placentaire, passant de la mère à l’enfant et infecter son cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont...). Enfin une infection de la mère durant la grossesse peut avoir un effet sur le développement cérébral de son enfant à travers la forte réponse immunitaire maternelle, l’augmentation de la température de son corps ou encore à cause des médicaments utilisés pour le traitement. En ce qui concerne les individus nés en 1970, il semblerait qu’une infection supplémentaire, en particulier liée à la nourriture, ait également eu un impact sur le développement cérébral du fœtus diminuant les scores d’intelligence retrouvée cette année là en comparaison de la tendance observée.

Auteur de l'article: Pierre-Alain RUBBO

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Illustration: Wikipedia