Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par jyb le Lundi 01/06/2009 à 21:00
Airbus d'Air France disparu (vol AF 447): la météo en question
Les conditions météo sont de plus en plus évoquées comme éventuelle explication de la disparition de l'appareil. Il est vrai que l'Airbus A330-200 se trouvait au moment de sa disparition en pleine zone intertropicale, au niveau du "Pot au noir".

La zone de convergence tropicale: le Pot au noir

Aussi appelée zone de convergence tropicale, il s'agit d'un milieu particulièrement redouté sur mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) ou dans les airs pour ses conditions de météo. Il s'agit d'une zone où convergent ( en astronautique, convergent en mathématiques, suite convergente série convergente ) les masses d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...) chaudes venant des tropiques et qui favorisent la création de cumulonimbus. Ces phénomènes météorologiques sont particulièrement redoutés par les navigateurs et les pilotes d'avion (Un avion, selon la définition officielle de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), est un aéronef plus lourd que l'air,...).


Un cumulonimbus: ces nuages peuvent atteindre 15 000 m d'altitude

Les cumulonimbus en question

Même si la foudre (La foudre est un phénomène naturel de décharge électrostatique disruptive qui se produit lorsque de l'électricité statique s'accumule entre des nuages d'orage ou entre un tel nuage et la terre. La différence de...) constitue rarement un réel danger pour un avion, les avalanches de grêle, le givre (Le givre est un dépôt de micro-gouttelettes d'eau surfondue (= en surfusion) sur une surface lorsque la température est sous le point de congélation (0 °C). En effet, l'eau peut rester sous forme...) et les violentes rafales peuvent mettre les appareils les plus fiables en danger. L'intérieur d'un cumulonimbus est le théâtre de très importants mouvements de masses d'air.

Les vitesses ascendantes ou descendantes dépassent régulièrement 20 m/s (soit environ 75 km/h) et peuvent atteindre 100 à 200 km/h. Ces courants peuvent déstabiliser et faire décrocher un avion, dans certains cas extrêmes peuvent causer des dommages importants sur la structure. Un avion peut être brisé par ces violents courants s'il se trouve à l'intérieur d'un cumulonimbus.

Il existe un danger tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) aussi important: le givre. Il s'agit d'un ennemi qui peut se réveler fatal pour un avion, y compris lorsqu'il s'agit d'un gros porteur pris dans un cumulonimbus. Le givre alourdit les ailes, mais, pire, modifie le profil de l'appareil. La portance n'est alors plus assurée, condamnant irrémédiablement l'appareil.

Les avions de ligne face à la météo

Les avions de ligne sont équipés de radars météo, le plus souvent logés à l'intérieur du nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales, qui constituent le segment...) de l'appareil. L'airbus A330 (L'Airbus A330 est un avion de ligne long-courrier de moyenne capacité construit par l'avionneur européen Airbus. Il partage son programme de développement avec l'Airbus A340 avec la...) du vol AF 447 en était bien évidemment équipé et l'équipage habitué à leur utilisation. En plein jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par...), les pilotes peuvent très facilement repérer les cumulonimbus de très loin à l'œil nu depuis leur cockpit (L'habitacle (mais aussi cabine de pilotage, poste de pilotage, cellule ou encore cockpit) d'un avion désigne l'espace réservé au pilote, son copilote et au mécanicien. Il contient toutes les commandes et...), ce qui n'a pu être le cas pour l'Airbus (Airbus est un constructeur aéronautique européen et également un acteur majeur dans la construction aéronautique mondiale. Filiale à 100 % du...) A330 d'air France (Air France (officiellement Société Air France) (IATA : AF • OACI : AFR • indicatif radio : AIRFRANS) est la principale...) qui volait de nuit et donc en visibilité (En météorologie, la visibilité est la distance à laquelle il est possible de distinguer clairement un objet, quelle que soit l'heure. On peut...) réduite. Face à un cumulonimbus, les pilotes suivent une route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) de contournement. Cependant, en présence d'un phénomène météo moins dangereux, l'équipage peut choisir de le traverser.

Voir aussi les articles:
- Airbus A330 d'Air France (vol AF 447): quelques informations
- vol AF 447 d'Air France: le point (Graphie) suite au rapport du BEA
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS