Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Samedi 06/06/2009 à 00:00
De la guerre et du commerce dans l'origine du comportement social chez l'homme
Deux études de Science décrivent comment l'interaction entre de lointains groupes de chasseurs-cueilleurs, pour la guerre, le commerce ou l'échange d'idées, peut avoir joué un rôle majeur dans l'évolution du comportement social chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction,...).

Dans le premier article, Samuel Bowles, de l'Université de Sienne (Sienne (Siena en italien) est une ville italienne, chef-lieu de la province du même nom, dans la région de Toscane. Elle compte 54 500 habitants (2004).) et du Santa Fe Institute à Santa Fe, rapporte que les conflits ont pu favoriser la survie des groupes qui contenaient des individus altruistes voulant risquer leur vie (La vie est le nom donné :) pour les autres. Le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant...) a utilisé un modèle théorique de conflit entre groupes humains pour mesurer les coûts et les bénéfices du comportement altruiste à la fois pour les individus et les groupes. Puis il a incorporé des données issues de l'ethnographie et de l'archéologie sur la mortalité des adultes due à la guerre parmi les populations de chasseurs-cueilleurs préhistoriques et modernes. Ses résultats suggèrent que la guerre était suffisamment courante pour que des comportements altruistes aient pu évoluer, car ils pouvaient améliorer les chances pour un groupe de gagner lors d'affrontements mortels.

Une seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est...) étude propose que la taille des populations et les modes de migration puissent expliquer pourquoi le comportement moderne de l'homme est apparu il y a environ 90 000 ans en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de...) mais bien plus tard en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité...). Ce comportement correspond notamment au développement d'outils élaborés, d'instruments de musique et de l'art. Ses premières traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la responsabilité de la Commission européenne dans le cadre du premier pilier...) ont été découvertes en Afrique et datent d'il y a environ 70 000 à 90 000 ans alors qu'elles remontent à 45 000 ans en Europe. Adam Powell, de l'University College London à Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par...), et ses collègues ont analysé un modèle de population dans lequel les individus vivent en groupes et apprennent entre eux ou au contact d'autres groupes lors de migrations. Les auteurs ont trouvé que la complexité symbolique et technique est apparue à l'époque en Afrique puis en Europe en raison de mélanges suffisant des populations pour permettre une propagation efficace des innovations culturelles, et pas forcément en raison de changements dans les capacités cognitives.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Science, AAAS & EurekAlert