Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Lundi 03/08/2009 à 00:00
Le stress chronique rend les rats routiniers
Stressé ? Pris dans la routine ? Ce n'est peut-être pas par hasard si vous avez ces deux impressions en même temps. Une nouvelle étude effectuée chez le rat suggère qu'un stress chronique influe sur les connexions nerveuses du cerveau de sorte que les animaux prennent des décisions plus par la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou...) de l'habitude qu'au cas par cas.

La capacité à choisir agir en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'un résultat particulier est essentielle dans notre vie (La vie est le nom donné :) de tous les jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son...) mais demande une certaine quantité d'énergie mentale que les animaux stressés ne sont plus à même de fournir. Eduardo Dias-Ferreira, e l'Université de Minho à Braga au Portugal, et ses collègues ont recherché les effets du stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le langage courant, on parle de stress...) chronique sur deux aires (Aires (en espagnol, les airs) est une compagnie aérienne intérieure de Colombie.) du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses...) connues pour être impliquées dans un comportement motivé par un but, le cortex (En biologie, le cortex (mot latin signifiant écorce) désigne la couche superficielle ou périphérique d'un tissu organique.) prélimbique et le striatum dorso-median, ainsi que sur une troisième région, le striatum dorso-latéral, intervenant dans la formation des habitudes.

Les rats qui avaient été exposés à des conditions stressantes répétées, contrairement aux rats contrôle, ne s'arrêtaient pas d'appuyer sur le même levier même lorsque cela ne donnait plus accès à la meilleure récompense. L'analyse du cerveau des rats a permis aux auteurs de trouver que chez les animaux stressés seulement le cortex prélimbique et le striatum dorso-médian s'étaient atrophiés tandis que le striatum dorso-latéral s'était agrandi.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Science, AAAS & EurekAlert