Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Samedi 19/09/2009 à 00:00
Les glaces du Groenland face au réchauffement: les leçons du passé
Il y a plusieurs milliers d'années, la portion côtière de la calotte glacière du Groenland a connu une importante perte de glace à cause de températures relativement chaudes. Au sein d'une équipe internationale, des chercheurs du Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) (LGGE, Université Joseph Fourier / CNRS) ont pu décrire cette partie de l'histoire du Groenland (Le Groenland (prononcez /gʁɔɛn.lɑ̃d/, écrit Groënland dans la graphie française d'avant 1850, Grønland en danois (« terre verte »), Kalaallit Nunaat en...) grâce à l'étude de carottages conduits au travers de la calotte. Ces observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête...), réalisées avec le soutien du Groupement de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) européen "Vostok" (INSU-CNRS) et de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) polaire français Paul Emile Victor, fournissent un éclairage nouveau sur la possible évolution des glaces du Groenland, sous l'effet du réchauffement climatique d'origine humaine. L'étude est parue le 17 septembre 2009 dans la revue Nature.


Une section de carotte est ramenée à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique, parfois frontière physique, et est souvent abusivement confondu avec sa mesure, sa...) lors du forage 100 m.

La fonte partielle de l'immense calotte de glace (La glace est de l'eau à l'état solide.) recouvrant le Groenland est désormais un sujet d'inquiétude majeure pour le futur en raison du réchauffement climatique. La fonte en totalité de cette calotte conduirait le niveau des mers (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) à s'élever en moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de...) de 7 mètres.

Une équipe de glaciologues danois, canadiens, français et russes vient de reconstituer l'histoire du climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la...) et des altitudes de surface de la calotte groenlandaise au cours de l'Holocène, la période relativement chaude que connaît la planète depuis environ 11 000 ans. Leur étude montre qu'entre - 7 000 et - 10 000 ans, le Groenland a connu une température maximale supérieure d'environ 2°C à la température actuelle. Ces conditions chaudes étaient accompagnées d'une diminution de l'altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique et...) de surface des régions côtières de la calotte de plusieurs centaines de mètres (entre 600 et 200 mètres pour les sites étudiés).

Les chercheurs ont déchiffré cette histoire en analysant différents paramètres mesurés dans des carottes prélevées dans la calotte de glace principale du Groenland, mais aussi au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un...) de deux petites calottes situées sur la côte. La contribution française du LGGE a notamment consisté à évaluer l'altitude possible de la calotte au cours du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.), en utilisant la quantité de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas...) emprisonnée dans les bulles d'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec...) au sein des carottes comme baromètre-altimètre du passé.

Sur la base de ces observations du passé, leurs travaux suggèrent donc que le Groenland, dans sa configuration actuelle, pourrait répondre à une augmentation de température de quelques degrés seulement par une perte nette (Le terme Nette est un nom vernaculaire attribué en français à plusieurs espèces de canards reconnaissablent à leurs calottes. Le terme est un emprunt au grec ancien...) de glace côtière.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS / INSU
Illustration: © CNRS Photothèque / FAIN Xavier
 
Vendredi 24 Novembre 2017 à 00:00:12 - Energie - 0 commentaire
» Une start-up pour des batteries de plus en plus rapides
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance