Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Lundi 11/01/2010 à 00:00
Une peau artificielle créée en laboratoire
Des chercheurs de l'Université de Grenade ont réussi à générer de la peau humaine artificielle ayant des propriétés biomécaniques en employant l'ingénierie tissulaire, à partir de deux biomatériaux de fibrine et agarose.

Cette découverte pionnière dans le monde (Le mot monde peut désigner :) pourra être utilisée dans le traitement de différentes pathologies qui affectent la peau (La peau est un organe composé de plusieurs couches de tissus. Elle joue, entre autres, le rôle d'enveloppe protectrice du corps.) en particulier lors de tests et recherches en laboratoire sans avoir recours aux animaux cobayes. Ce travail a été mené par José Maria Jiménez Rodriguez, le groupe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les...) d'Ingénierie Tissulaire du département d'Histologie de l'Université de Grenade, et dirigé par les deux professeurs Miguel Alaminos Mingorance et Antonio Campos Muñoz, ainsi que José Miguel Labrador Molina.

Pour cela, il a fallu sélectionner des cellules pour la fabrication de la peau artificielle, puis analyser ses réactions in vitro (In vitro (en latin : « dans le verre ») signifie un test en tube, ou, plus généralement, en dehors de l'organisme vivant ou de la cellule. Un...), et enfin, contrôler la qualité des tissus implantés sur les rats de laboratoire. Diverses techniques microscopiques ont du être développées ainsi que des techniques d'immunofluorescence qui leur ont permis d'évaluer les facteurs aussi importants que la prolifération cellulaire, l'existence de modèles morphologiques de différenciation, l'expression de cytokeratines involucrines et filagrines, l'angiogénèse et l'intégration avec des tissus de l'organisme récepteur.

Afin de mener à bien cette étude, les scientifiques ont obtenu des échantillons de peau humaine à partir de petits prélèvements effectués sur des patients admis au Service de Chirurgie (La chirurgie est une technique médicale consistant en une intervention physique sur les tissus, notamment par incision et suture. Un médecin spécialisé dans cette discipline est un chirurgien. Un acte...) Plastique de l'Hôpital Universitaire Virgen de las Nieves de Grenade et ayant donné préalablement leur consentement. Pour le développement des différents constituants de la peau humaine artificielle, de la fibrine humaine provenant de plasma ( En physique, le plasma décrit un état de la matière constitué de particules chargées (d'ions et d'électrons). Le plasma quark-gluon est un plasma qui constituerait les grandes étoiles...) sanguin de donateurs sains a été utilisée. Les chercheurs y ont ensuite ajouté de l'acide (Un acide est un composé chimique généralement défini par ses réactions avec un autre type de composé chimique complémentaire, les...) tranexamique (comme antifibrinolytique), du chlorure de calcium afin d'accélérer la coagulation de la fibrine, et de l'agarose à 0,1%. Ces morceaux de peau recréés ont été implantés sur le dos (En anatomie, chez les animaux vertébrés parmi lesquels les humains, le dos est la partie du corps consistant en les vertèbres et les côtes. Les dorsaux...) d'un des rats pour observer son évolution et afin d'analyser les équivalents cutanés implantés à l'aide de la microscopie (La microscopie est l'observation d'un échantillon (placé dans une préparation microscopique plane de faible épaisseur) à travers le microscope. La microscopie permet de rendre visible des...) optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) et électronique de transmission et du balayage et de l'inmunofluorescence.

La peau créée en laboratoire a montré des niveaux suffisants de biocompatibilité avec le récepteur et l'absence de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) signe de rejet, déhiscence ou infection. De plus tous les animaux sujets de l'expérimentation ont montré une apparition de tissu de granulation six jours après l'implantation (Le mot implantation peut avoir plusieurs significations :); ce qui a ensuite permis la cicatrisation complète au vingtième jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits,...).

Ce travail réalisé par l'Université de Grenade a permis pour la première fois d'élaborer de la peau humaine artificielle avec un derme composé de biomatériaux de fibrine et agarose, car jusqu'à présent les substituts de peau étaient créés à partir de collagène, fibrine, acide polyglicolique, etc. Lors de cette recherche, l'utilisation de ces biomatériaux a permis d'apporter résistance, fermeté et élasticité à la peau. En définitive, ils ont réussi à créer une peau avec une plus grande stabilité, qui présente de plus une fonctionnalité très proche de la vraie peau humaine.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Espagne numéro 89 (4/01/2010) - Ambassade de France en Espagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /61724.htm