Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Posté par Publication le Mardi 12/01/2010 à 00:00
Google Energy: quand Google souhaite devenir marchand d'électricité
En décembre dernier, le géant de Mountain View a créé Google Energy et a déposé une demande auprès de la Commission américaine de réglementation de l'énergie (FERC) afin d'obtenir le statut de marchand d'énergie (à la fois producteur et négociant). Ainsi, la firme serait libre de vendre et d'acheter de l'électricité au meilleur prix.

Cette demande n'est pas inédite aux Etats-Unis, qui compte déjà environ 1500 entreprises possédant ce droit. La plupart sont de grandes consommatrices d'électricité et souhaitent avoir une autonomie sur la gestion de cette énergie. Google (Google, Inc. est une société fondée le 7 septembre 1998 dans la Silicon Valley en Californie par Larry Page et Sergey Brin, auteurs...) se trouve exactement dans cette situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu dans un cadre plus général afin de le...). Sa consommation d'énergie est très importante, du fait du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de ses postes informatiques: la firme possède le plus grand parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à...) de serveurs au monde (Le mot monde peut désigner :) (1,8 million).


Googleplex: une des directions du siège social de Google

L'énergie est un sujet sensible chez Google. La firme a d'ailleurs déjà beaucoup investi dans la production d'énergie solaire. En effet, elle produit aujourd'hui 1,6 mégawatt à son siège californien grâce à ses 9 212 panneaux solaires (de quoi alimenter 1 000 logements californiens !). Elle souhaite encore vivement augmenter sa part d'énergies renouvelables, et s'est d'ailleurs fixé un objectif de "zéro émission". En ayant le statut de marchand, Google pourrait acheter de l'énergie pendant les périodes de faible production d'énergie, mais également revendre les surplus lors des périodes pleines (même s'il ne prévoit pas à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons...) de devenir un fournisseur d’énergie traditionnel pour autant).

L'année dernière, le groupe présentait déjà son intérêt pour les énergies vertes en lancant son outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette augmentation se traduit par la simplification des actions...) PowerMeter, un logiciel (En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les...) gratuit permettant aussi bien aux particuliers qu'aux professionnels de contrôler leurs dépenses énergétiques (plus d'informations sont disponibles en anglais sur le site officiel: lien).

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Illustration: Wikipedia/Ardo191