Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Lundi 19/04/2010 à 00:00
L'éradication des maladies serait un mauvais investissement
Des recherches en biologie indiquent que, dans la plupart des domaines, les dépenses consacrées aux questions générales en santé génèrent un rendement largement supérieur

Bien que l'éradication de la variole se soit révélée l'une des réalisations les plus remarquables du 20e siècle, de récentes recherches indiquent que de telles initiatives ne sont pas aussi utiles qu'on puisse le croire. Selon Jonathan Davies, professeur de biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des...) à l'Université McGill de Montréal, la réduction de la prévalence d'une maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.) dans les régions les plus touchées est une stratégie hautement plus efficace et économique que de s'attacher à éradiquer complètement cette maladie, ce qui est extrêmement difficile, en plus de requérir l'investissement de milliards de dollars. Le professeur Davis précise également que les récents travaux menés ont démontré qu'il est possible d'identifier les populations les plus à risque à l'aide de trois variables.

Une grande diversité de mammifères et d'oiseaux locaux dans une région donnée, une importante population humaine ainsi qu'un contrôle inefficace des maladies donnent lieu à une prévalence élevée de la maladie. Le climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il...) joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à ouvrir et fermer la bouche et à mastiquer.) également un rôle de premier plan lorsqu'il s'agit de déterminer le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de maladies, mais cette donnée ne permet pas pour autant d'indiquer le nombre de personnes qui en seront atteintes.

« Aucune maladie n'est restreinte par des frontières politiques. Par ailleurs, une épidémie locale peut rapidement se transformer en pandémie mondiale. Dans cette perspective, la réduction de la prévalence dans une région donnée entraîne des répercussions favorables aux quatre coins du monde (Le mot monde peut désigner :) », de préciser le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le...). Les récentes éruptions grippales ont démontré à quel rythme les maladies peuvent se propager d'un pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²),...) à l'autre et combien il en coûte de procurer un vaccin à des millions d'individus. En ciblant les populations à risque, il est possible d'empêcher que surviennent des éruptions d'ampleur mondiale, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en réduisant les sommes qui y sont généralement consenties.


Optimisation des dépenses mondiales.

La recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) indique que les efforts à cet effet devraient être déployés dans des pays comptant de vastes populations, ce qui est notamment le cas de l'Inde et du Pakistan, ainsi que dans les régions où pratiquement aucun investissement n'est consenti aux soins de santé, ce qui est notamment le cas à Madagascar (Madagascar (Madagasikara en malgache), ou la République de Madagascar (Repoblikan'i Madagasikara en malgache) pour les usages officiels, est un État indépendant situé dans la partie occidentale de l'océan Indien,...) et dans la majeure partie de l'Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une population de...) orientale.

Outre son incidence sur la santé, la recherche indique que la maladie entraîne des répercussions sur le comportement humain, l'élaboration de politiques, la stabilité nationale, la fertilité, l'économie mondiale et, plus généralement, l'évolution et la dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) de l'histoire humaine. En d'autres mots, les ramifications sont colossales. « Bien que l'on sache que la distribution de la maladie a, par le passé, touché l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un...) des aspects de la vie (La vie est le nom donné :) humaine, l'ampleur des répercussions de ces maladies dépendra des choix qui sont faits aujourd'hui en ce qui a trait à l'allocation de fonds en matière de soins de santé, et ce, à l'échelle mondiale », a conclu le professeur Davies.

Les professeurs Michael Gavin, de la Victoria University of Wellington, en Nouvelle-Zélande, et Robert Dunn et Nyeema Harris, de la North Carolina State University, ont contribué au même titre à cette recherche publiée en ligne par les Proceedings of the Royal Society: B le 15 avril 2010.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université McGill (William Raillant-Clark)
Illustration: Voir l'illustration
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages