Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Mardi 20/07/2010 à 00:00
L'extrait de noix de cajou serait un antidiabétique efficace
L'extrait de noix de cajou pourrait être un antidiabétique efficace et prometteur selon les résultats d'une nouvelle étude de l'Université de Montréal (Canada) et de l'Université de Yaoundé (Cameroun). Publiée dans Molecular Nutrition & Food Research, cette étude a analysé les bienfaits sur le diabète que l'on prête aux différents produits de l'anacardier (L'anacardier (Anacardium occidentale) est un petit arbre de la famille des Anacardiaceae.) (cajou) et a notamment cherché à savoir si les extraits de cajou pouvaient améliorer la réponse de l'organisme à sa propre insuline (L'insuline (du latin insula, île) est une hormone peptidique sécrétée par les cellules β des îlots de Langerhans du pancréas. Elle a, avec le...).


Noix et pomme de cajou - Illustration: Eric Gaba – Wikimedia Commons user: Sting

Le diabète est caractérisé par un taux de sucre (Ce que l'on nomme habituellement le sucre est, dès 1406, une "substance de saveur douce extraite de la canne à sucre" (Chrétien de Troyes, Le Chevalier au lion). Il est majoritairement formé d'un...) sanguin élevé en raison de l'inaptitude de l'organisme à répondre à l'insuline ou à en produire suffisamment. Cette maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.), qui touche près de 220 millions de personnes dans le monde (Le mot monde peut désigner :), peut provoquer des maladies cardiaques ou rénales. L'objectif de l'étude était d'examiner l'impact des feuilles, de l'écorce, des noix et des pommes d'anacardiers originaires du nord-est (Le nord-est est la direction à mi-chemin entre les points cardinaux nord et est. Le nord-est est opposé au sud-ouest.) du Brésil et d'autres pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas...) de l'hémisphère Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) sur les cellules qui répondent à l'insuline.

« De tous les extraits testés, seul l'extrait de noix de cajou a stimulé de manière significative l'absorption ( En optique, l'absorption se réfère au processus par lequel l'énergie d'un photon est prise par une autre entité, par exemple, un atome qui fait une transition entre...) du sucre sanguin par les cellules musculaires, souligne le directeur de cette recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...), Pierre S. Haddad, professeur de pharmacologie à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal. Les extraits d'autres éléments de cette plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions (ou règne) des Eucaryotes. Elles sont, avec les autres...) n'ont pas eu le même effet, ce qui semble indiquer que l'extrait de noix de cajou contient des substances actives dotées d'éventuelles propriétés antidiabétiques. »

Les produits de l'anacardier sont depuis longtemps réputés avoir des effets anti-inflammatoires, de contrer l'élévation du glucose (Le glucose est un aldohexose, principal représentant des oses (sucres). Par convention, il est symbolisé par Glc. Il est directement...) sanguin et d'empêcher la résistance à l'insuline chez les diabétiques. « Notre étude valide l'usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) traditionnel qui est fait des produits de l'anacardier dans le diabète et a permis de découvrir que certains de ses éléments naturels pouvaient servir à créer de nouveaux traitements oraux », précise le professeur Haddad qui est également directeur de l'Équipe de recherche sur les médecines autochtones antidiabétiques des Instituts canadiens de recherche en santé, à l'Université de Montréal.

À propos de l'étude:
L'article « Hydro-ethanolic extract of cashew tree (Anacardium occidentale) nut and its principal compound, anacardic acid, stimulate glucose uptake in C2C12 muscle (Les muscles sont une forme contractile des tissus des animaux. Ils forment l'un des quatre types majeurs de tissus, les autres étant le tissu...) cells », publié dans Molecular Nutrition (La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. La nutrition est également une science...) & Food Research, est signé Leonard Tedong, Padma Madiraju, Louis C. Martineau, Diane Vallerand, Louis Lavoie et Pierre S. Haddad de l'Université de Montréal (Canada) ainsi que John T. Arnason, Dzeufiet D. P. Désiré et Pierre Kamtchouing de l'Université de Yaoundé (Cameroun).


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université de Montréal