Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le Mardi 15/03/2011 à 12:00
Une nouvelle avancée dans le traitement des maladies neurodégénératives
Les maladies neurodégénératives telles que les maladies d’Alzheimer et de Parkinson sont en partie liées à l’inflammation du cerveau. Des chercheurs de l’Institut Karolinska à Stockholm et de l’Université de Lund en Suède, en collaboration avec des scientifiques de l’Université de Séville en Espagne, ont réussi à montrer qu’une famille d’enzymes bien connue peut prévenir cette inflammation (Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression : infection, brûlure, allergie…) du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps,...) et pourrait donc constituer une cible potentielle pour le traitement de ce genre de maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.). Les résultats de cette étude sont publiés dans la revue Nature.

Les chercheurs suggèrent que les microglies, qui sont des cellules immunitaires retrouvées dans le système nerveux, jouent un rôle majeur dans les maladies neurodégénératives. Une activation (Activation peut faire référence à :) excessive de ces cellules dans le cerveau peut causer une inflammation résultant en la destruction des neurones. D’après les chercheurs, le blocage de ces enzymes, appelées caspases, diminuerait l’activation des microglies et donc l’inflammation du cerveau.

En étudiant des cellules en culture (La définition que donne l'UNESCO de la culture est la suivante [1] :) et des souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire, mais aussi de...), les chercheurs ont montré que certaines caspases, les caspases 3, 7 et 8, ont tendance à activer les microglies plutôt qu’à les tuer, ce qui entraine une réaction inflammatoire. En donnant des inhibiteurs de caspase à ces souris, ils ont observé une diminution de l’activation des microglies, une moindre inflammation et moins de neurones détruits. L’équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) travaille maintenant à évaluer l’implication thérapeutique de ces caspases dans le traitement de certaines maladies neurodégénératives chez l’homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme »....).

Auteur de l’article: Pierre-Alain RUBBO
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS