Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Mardi 22/03/2011 à 00:00
Le mystérieux "surnaturel effet à distance" d'Einstein passe avec succès un nouveau test
Phénomène d'intrication quantique: Anton Zeilinger et son équipe de recherche ont publié les résultats des expériences menées sur les îles Canarie en 2007.

Durant toute sa vie, Albert Einstein en personne ne pouvait pas l'accepter. Dans un article publié en 1935 avec Boris Podolsky et Nathan Rosen, le savant faisait part de manière très claire de ses graves préoccupations concernant les folles prédictions de la toute jeune mécanique quantique d'alors et tentait de montrer que celle-ci était incomplète, suspectant l'existence d'entités cachées (les fameuses variables locales). Dans cet article, les auteurs décrivaient une expérience de pensée qui restera connue sous le nom de paradoxe EPR (Le paradoxe Einstein-Podolsky-Rosen, abrégé en EPR, est une expérience de pensée élaborée par Albert Einstein, Boris Podolsky, et Nathan Rosen, et dont le but premier était de...) et dont le but premier était de réfuter l'interprétation de Copenhague de la physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens...) quantique. L'une de leurs préoccupations, sans doute l'une des plus particulières, qu'Einstein désignait par "fantomatique effet à distance", concernait Erwin Schrödinger.

Le physicien (Un physicien est un scientifique qui étudie le champ de la physique, c'est-à-dire la science analysant les constituants fondamentaux de l'univers et les forces qui les relient. Le mot physicien...) autrichien avait prétendu qu'il existait des couples de particules croisés, dont la relation d'échange à grande distance était plus forte que ce que les lois de la physique classique pouvaient permettre. Ce croisement de mécanique quantique, mieux connu sous le nom de "phénomène d'intrication quantique" a désormais passé avec succès le test le plus difficile réalisé jusqu'ici lors d'une expérience menée par le groupe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) de Rupert Ursin et Anton Zeilinger de l'Université de Vienne et de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) d'information et d'optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) quantique de l'Académie autrichienne des sciences et dont les résultats ont été publiés dans le magazine scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes...) américain PNAS.

L'existence d'états intriqués a été de nombreuses fois testée et observée en laboratoire depuis sa description par Schrödinger et son comportement a jusqu'ici toujours été en accord avec celui prévu par la mécanique quantique. Néanmoins des efforts sont toujours en cours pour décrire les résultats des tests sur les particules intriquées non pas par la physique quantique mais par une vision du monde (Le mot monde peut désigner :) classique (réalisme local) chère à Einstein. Mais on doit alors attribuer aux particules des fonctions cachées et faire ensuite l'hypothèse que, entre les deux appareils considérés dans l'expérience, la source des particules et les particules elle-même, il existe une communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) cachée.

144 kilomètres de distance

Pour réfuter cette hypothèse alternative, les chercheurs ont produit à l'aide d'un mécanisme quantique des quanta de lumières intriqués sur l'île Canaries de La Palma en 2008. De chaque couple, un quantum (En physique, un quantum (mot latin signifiant « combien » et qui s'écrit « quanta » au pluriel) représente la plus petite mesure...) de lumière restait dans une fibre (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) de verre (Le verre, dans le langage courant, désigne un matériau ou un alliage dur, fragile (cassant) et transparent au rayonnement visible. Le plus...) à La Palma pendant que l'autre était envoyé à 144 km sur l'Atlantique vers Tenerife où il devait être capté avec un télescope de l'Agence spatiale (Une agence spatiale est un organisme d'État ayant pour but d'étudier l'Espace et de développer et gérer des programmes spatiaux) européenne (European Space Agency - ESA).

Des deux côtés, il fut convenu, au tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) dernier moment, selon un principe aléatoire, d'effectuer des mesures sur les particules. Parce qu'aucune information ne peut circuler plus vite que la vitesse (On distingue :) de la lumière, il n'y avait aucune chance, qu'un côté puisse savoir ce qu'il était mesuré de l'autre côté. Il était également assuré que la source d'envoi des particules ne pouvait savoir, quelles mesures étaient effectuées sur elle et qu'à l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement,...) les mesures choisies ne pouvaient influencer les particules lors de l'émission. "Grâce à un arrangement (La notion d'arrangement est utilisée en probabilités, et notamment pour les dénombrements en analyse combinatoire.) spatial soigné de tous les équipements, à un ordre temporel précis dans la production des couples de particules et au choix de la grandeur des mesures comme des mesures en elle-même, on a pu exclure pour la première fois chaque communication cachée et les trous de passage correspondants" expliquait Johannes Kofler, coauteur de l'étude PNAS.

Pour Zeilinger, l'intrication a passé le test le plus difficile jusqu'ici. Toutes les expériences complémentaires doivent maintenant travailler sur les idées et les concepts de cette expérience. Il s'agissait en particulier d'une transmission sans fil, constituant une "étape essentielle vers de futures communications quantiques par des satellites (Satellite peut faire référence à :)", et présente un intérêt "considérable" pour la cryptographie (La cryptographie est une des disciplines de la cryptologie s'attachant à protéger des messages (assurant confidentialité, authenticité et...) et la téléportation quantiques d'après les chercheurs.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: BE Autriche numéro 133 (1/03/2011) - Ambassade de France en Autriche / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /65977.htm