Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Jeudi 26/05/2011 à 00:00
L’extinction repensée
L’étude d’un biologiste de l'Université McGill de Montréal recommande la révision de la Liste rouge des espèces menacées.

Depuis plus de 40 ans, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) publie la Liste rouge (On parle de « liste rouge » pour désigner une liste contenant des informations sensibles, la catégorie des numéros de téléphone qui ne sont pas...) des espèces menacées, qui décrit le statut de conservation de différentes espèces animales. L’organisme inclut maintenant les espèces végétales, et le portrait qu’il présente est alarmant. Selon des évaluations récentes, environ 20 pour cent des plantes à fleurs risquent l’extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque chose. Plus particulièrement on retrouve ce terme dans plusieurs domaines :), bien que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) exact soit inconnu, étant donné qu’une si petite proportion d’espèces végétales n’a jamais été mesurée.

Aujourd’hui toutefois, des travaux effectués en Afrique (D’une superficie de 30 221 532 km2 en incluant les îles, l’Afrique est un continent couvrant 6 % de la surface terrestre et 20,3 % de la surface des terres émergées. Avec une...) du Sud (Le sud est un point cardinal, opposé au nord.) et au Royaume-Uni par une équipe internationale de chercheurs dirigée par le biologiste (Sur les autres projets Wikimédia :) mcgillois Jonathan Davies et par Vincent Savolainen, du Collège impérial de Londres (Londres (en anglais : London - /?l?nd?n/) est la capitale ainsi que la plus grande ville d'Angleterre et du Royaume-Uni. Fondée il y a plus de 2 000 ans par les...) et des Jardins Kew, recommandent la révision des critères d’évaluation du risque d’extinction. « L’un des plus grands défis écologiques de notre époque consiste à réduire les taux d’extinction », explique monsieur Davies, « mais il peut être difficile d’identifier quelles espèces sont exposées au plus grand risque ».


Pelargonium iocastum - Collège impérial de Londres.

Selon certains critères, une espèce est considérée à risque si elle n’est présente que dans un lieu géographique restreint et si sa population est de taille réduite. Toutefois, grâce à l’analyse moléculaire de séquences d’ADN provenant de spécimens de plantes, les chercheurs ont pu démontrer que ces critères décrivent également des espèces dont l’arrivée est relativement récente. « Chez les végétaux, nous montrons que les processus d’extinction et de spéciation (soit le processus d’évolution par lequel de nouvelles espèces sont créées) sont liés. Apparemment, les espèces les plus vulnérables sont souvent les plus jeunes. Les jeunes espèces peuvent sembler à risque élevé d’extinction, simplement parce que leurs populations n’ont pas encore eu le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de croître et de se propager. Toutefois, il est aussi possible que certaines espèces végétales soient condamnées à l’extinction dès leur création », a déclaré Jonathan Davies.

L’établissement d’un ordre de priorité pour la conservation des espèces présente de nombreux défis et ces découvertes risquent de susciter une controverse. « Nos résultats remettent en question l’application de la même série de critères pour les organismes vivants – espèces végétales versus espèces animales – et pour les régions – régions chaudes de la biodiversité versus pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la...) au climat (Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la...) tempéré, comme le Royaume-Uni », a précisé Vincent Savolainen. Et il ajoute: « L’UICN effectue un travail important, mais il se pourrait que nous ayons à peaufiner des critères de la Liste rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) afin d’évaluer la menace rapidement. Il s’agit d’une tâche colossale qui pourrait se révéler d’autant plus urgente, étant donné les changements que nous observons dans l’environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux...) mondial ».

Les travaux ont reçu du financement de l’Initiative Darwin, de la Société royale (R.-U.), de la Fondation pour la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les...) nationale d’Afrique du Sud, de la Fiducie Leverhulme, du Conseil de l’environnement naturel (R.-U.) et du Conseil de recherche européen.

Pour consulter l’article: lien
Pour regarder une vidéo traitant de ces travaux: lien

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Katherine Gombay Relations avec les médias Université McGill Tél.: 514 398-2189