Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Mardi 31/05/2011 à 12:00
Faire le pont... en bois

Les ouvrages de bois peuvent être très durables comme en témoigne le pont de la chapelle de Lucerne, en Suisse, construit en 1333.
Photo: Wojsyl
Le retour des ponts de bois est amorcé en Europe, mais le Québec tarde à emboîter le pas.

En France, en Suisse et en Allemagne, le bois fait un retour en force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les articles...) comme matériau de construction (Les matériaux de construction sont des matériaux utilisés dans les secteurs de la construction : bâtiment et travaux publics (souvent désignés par le sigle BTP). La gamme des matériaux utilisés dans la...) des ponts, mais cet engouement peine à traverser l'Atlantique. Pourtant, la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état...) première est abondante et il ne manque pas de plans d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.) à franchir, a souligné Pascal Triboulot, directeur honoraire de l'École nationale supérieure des technologies et industries du bois de France et professeur invité à l'UQAC, lors du Colloque sur la progression de la recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) québécoise sur les ouvrages d'art. Cet événement, organisé avec le concours de Josée Bastien et Marc Jolin du Département de génie civil (Le Génie civil représente l'ensemble des techniques concernant les constructions civiles. Les ingénieurs civils s’occupent de la conception, de la réalisation, de l’exploitation et de la réhabilitation...), a réuni 300 personnes au pavillon Maurice-Pollack le 10 mai.

Ce manque d'enthousiasme pour l'utilisation du bois dans les ouvrages de franchissement est d'autant plus surprenant que ce matériau (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) répond parfaitement aux préoccupations de notre époque. "En Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une...), ce sont les questions environnementales et les analyses des cycles de vie (La vie est le nom donné :) des matériaux (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets.) qui ont suscité ce renouveau d'intérêt pour le bois, a rappelé le conférencier. Le bois est un matériau renouvelable, écologique et esthétique. De plus, contrairement au métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que des liaisons ioniques dans le cas des...) et au béton (Le béton est un matériau de construction composite fabriqué à partir de granulats naturels (sable, gravillons) ou artificiels (granulats légers) agglomérés par un liant.) dont la fabrication provoque l'émission de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend à...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des...), le bois capte et immobilise du CO2 pendant sa production."

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, les ponts de bois peuvent durer très longtemps, a-t-il rappelé, citant en exemple le pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le...) fortifié de la chapelle (Une chapelle est un lieu de culte chrétien qui peut, selon le cas, constituer un édifice distinct ou être intégré dans un autre bâtiment.) de Lucerne. Construit en 1333, cet ouvrage qui mesure 204 mètres de long résiste toujours aux outrages du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). "Lorsqu'on utilise le bois, il faut réaliser la conception de l'ouvrage en fonction des caractéristiques spécifiques de ce matériau. L'eau est l'ennemi du bois et il faut prendre des mesures pour le protéger de la pourriture. Il faut aussi tenir compte du fait que le bois peut gonfler, se rétracter et se fissurer."

Pendant des siècles, le bois a été le matériau de prédilection pour la construction des ponts en Europe et en Asie (L'Asie est un des cinq continents ou une partie des supercontinents Eurasie ou Afro-Eurasie de la Terre. Il est le plus grand continent (8,6 % de la surface totale terrestre ou...). L'arrivée de l'acier (L’acier est un alliage métallique utilisé dans les domaines de la construction métallique (voir aussi l’article sur la théorie du soudage de...) et du béton l'a toutefois relégué aux oubliettes jusqu'à ce qu'on découvre que ces matériaux "modernes" présentent aussi eux aussi des inconvénients. De plus, les progrès en génie du bois ont repoussé les limites de conception autrefois imposées par la taille des arbres. Les assemblages de bois en lamellé-collé dépassent maintenant un mètre (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système international (SI). Il est défini, depuis 1983, comme la distance parcourue par la lumière dans le vide en...) de section.

En 1985, le professeur Triboulot faisait partie de l'équipe qui a mis sur pied l'École nationale supérieure des technologies et industries du bois à Épinal en France. "Nous nous étions inspirés de deux modèles: une école allemande de génie du bois et la Faculté de foresterie de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) Laval. Nos programmes attirent maintenant près de 350 étudiants alors que le programme de génie du bois de l'Université Laval a plus de difficulté à recruter. Étrangement, les préoccupations environnementales ont amené les étudiants français à s'intéresser à la forêt (Une forêt ou un massif forestier est une étendue boisée, relativement dense, constituée d'un ou plusieurs peuplements d'arbres et d'espèces associées. Un boisement de faible étendue est dit bois,...), alors qu'au Québec, ces mêmes préoccupations ont détourné les jeunes des programmes d'études liés à l'utilisation des ressources forestières."

La Faculté de foresterie, de géographie (La géographie (du grec ancien γεωγραφία - geographia, composé de "η γη" (hê gê) la Terre et "γραφειν" (graphein)...) et de géomatique entend bien faire sa part pour valoriser le bois comme matériau de construction pour les ponts. Une annonce à cet effet devrait être faite au cours des prochaines semaines.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Jean Hamann - Université Laval