Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Lundi 08/08/2011 à 12:00
Un acteur inattendu dans la vaccination: notre propre ADN
Les équipes du Docteur Christophe Desmet et du Professeur Fabrice Bureau du laboratoire de Physiologie Cellulaire et Moléculaire du Centre de recherche GIGA de l'Université de Liège, et du Professeur Ken Ishii de l'Université d'Osaka au Japon, viennent de découvrir un mode d'action inattendu de l'adjuvant (Un adjuvant est quelque chose ou quelqu'un qui aide à l'accomplissement d'un processus.) vaccinal alun (L'alun (du grec als, alos, « le sel ») ou alun de potassium est un sel, que l'on nomme sulfate double d'aluminium et de potassium ayant...). En effet, il apparaît que, lorsqu'un vaccin contenant de l'alun est injecté, le contact avec l'alun pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) certaines cellules du corps à relâcher leur propre ADN. La présence de cet ADN à l'extérieur des cellules, un endroit où il ne se retrouve pas en conditions normales, agit alors comme un stimulant (Un stimulant est une substance qui augmente l'activité du système nerveux sympathique facilitant ou améliorant certaines fonctions de l'organisme. Parmi les stimulants fréquemment consommés, on trouve la...) du système immunitaire et favorise fortement la réponse au vaccin.


© GIGA Université de Liège www.giga.ulg.ac.be
Photographie au microscope confocal de l'ADN relâché par des cellules au contact de l'alun contenu dans un vaccin. L'ADN est « coloré » en bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm. Elle varie en...) par une molécule chimique qui se lie à lui lorsqu'il sort des cellules, le rendant ainsi fluorescent.

L’alun, un sel d’aluminium (L'aluminium est un élément chimique, de symbole Al et de numéro atomique 13. C’est un élément important sur la Terre avec...), est actuellement l'adjuvant de loin le plus largement utilisé. Développé au milieu du 20e siècle, l'alun a largement démontré son efficacité et la bonne sûreté de son utilisation. C'est pourquoi on le retrouve dans de nombreux vaccins. Des dizaines de millions de doses d'alun sont ainsi administrées chaque année, et chaque personne dans nos sociétés occidentales a probablement reçu de l'alun au moins une fois dans sa vie (La vie est le nom donné :). Pourtant, l'alun a été développé de manière relativement empirique ; la façon dont il aide le système immunitaire à répondre aux vaccins n’était pas bien comprise jusqu’aujourd’hui.

Cette découverte par des chercheurs belges et japonais permet ainsi de mieux comprendre la façon dont fonctionnent les vaccins actuels, et devrait aider à la création de nouveaux adjuvants pour les vaccins du futur. Les mécanismes de réponse à l'ADN mis en évidence dans cette étude permettent notamment d'envisager à terme le développement de nouveaux adjuvants à l'action extrêmement ciblée et efficace.

Les chercheurs ont publié leurs résultats dans la revue Nature Medicine.

Référence de la publication:

« DNA released from host cells mediates aluminum adjuvant activity », Nature Medicine, doi: 10.1038/nm.2403

Auteurs:

Thomas Marichal1,2, Keiichi Ohata3, Denis Bedoret1,2, Claire Mesnil1,2, Catherine Sabatel1,2, Kouji Kobiyama3,4, Pierre Lekeux1,2, Cevayir Coban3, Shizuo Akira3, Ken J Ishii3,4,5, Fabrice Bureau1,2,5 & Christophe J Desmet1,2,5
1Laboratory of Cellular and Molecular Physiology, Groupe Interdisiplinaire de Génoprotéomique Appliquée (GIGA), University of Liège, Liège, Belgium.
2Laboratory of Biochemistry, Faculty of Veterinary Medicine, University of Liège, Liège, Belgium.
3World Premier International Immunology Frontier Research Center, Osaka University, Osaka, Japan.
4Laboratory of Adjuvant Innovation, National Institute of Biomedical Innovation, Osaka, Japan.

Note:

Pourquoi des adjuvants dans les vaccins ?

Les vaccins constituent l'une des armes les plus efficaces de la médecine moderne pour prévenir l'apparition de maladies infectieuses graves telles que la poliomyélite, l'hépatite B, la diphtérie ou encore le tétanos. La vaccination (La vaccination est un procédé consistant à introduire un agent extérieur (le vaccin) dans un organisme vivant afin de créer une réaction immunitaire positive contre une maladie infectieuse....) a notamment permis l'éradication totale de véritables fléaux, tels que la variole (La variole ou petite vérole est une maladie infectieuse d'origine virale, très contagieuse et épidémique, due à un poxvirus. Elle a été totalement éradiquée le 26...), responsable de dizaines de millions de morts. L'espoir est aujourd'hui grand de pouvoir créer des vaccins contre d'autres grandes plaies de l'humanité telles que la malaria, le virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous la forme...) du SIDA, voire certains types de cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce dernier est...). Ces avancées nécessitent d'importants progrès, notamment dans la compréhension fine des mécanismes de la vaccination.

Un vaccin est une préparation contenant une forme tuée ou atténuée, certains composants ou un substitut synthétique d'un agent infectieux (virus, bactérie) responsable de maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.). Le vaccin, en le stimulant, « prépare » notre système immunitaire à se défendre contre un agent infectieux donné. Il nous confère ainsi une protection contre la maladie que ce dernier pourrait causer. Certaines préparations d'agents infectieux, notamment parce qu'elles ne stimulent pas suffisamment par elles-mêmes le système immunitaire, se voient complétées par un adjuvant. Un adjuvant vaccinal est une substance capable d'augmenter la réponse immunitaire induite par un vaccin. L’alun, un sel d’aluminium, est actuellement l’adjuvant le plus utilisé.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université de Liège
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages