Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Jeudi 11/08/2011 à 12:00
XUTs, une nouvelle famille d'ARNs non-codants
Dans un article publié le 22 juin 2011 dans la revue Nature, des chercheurs du laboratoire Dynamique de l'information génétique: bases fondamentales et cancer (CNRS/Institut Curie/Université Pierre et Marie Curie) et du Centre de génétique moléculaire (CNRS) révèlent l'existence de près de 1 600 membres au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un animal, et en particulier celle des...) d'une toute nouvelle famille d'ARNs non-codants aux propriétés régulatrices. Initialement identifiés chez la levure (Une levure est un champignon unicellulaire apte à provoquer la fermentation des matières organiques animales ou végétales. Les levures sont employées pour la...), ces transcrits anti-sens pourraient bien être également impliqués dans l'expression et la stabilité des génomes d'eucaryotes plus complexes.

L'analyse systématique des génomes a montré que ces derniers sont composés certes de séquences codantes, traduites en protéines, mais aussi de très nombreuses séquences non-codantes, qui, au contraire des précédentes, ne sont pas traduites. Chez l'Homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un garçon,...) par exemple, les gènes codants ne représentent que 2% du génome, laissant un immense réservoir de séquences dont le rôle n'a encore jamais été caractérisé avec certitude.


Figure: Transcriptome obtenu par RNA-seq du chromosome 3 de la levure modèle Saccharomyces cerevisiae cultivée en milieu riche et mutée pour le gène Xrn1. Les barres noires représentent les ARNs transcrits à partir des gènes (flèches bleues) ou des XUTs (flèches rouges), dans le sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution progressive allant du ralentissement du vieillissement,...) + ou - par rapport à l'orientation (Au sens littéral, l'orientation désigne ou matérialise la direction de l'Orient (lever du soleil à l'équinoxe) et des points cardinaux...) du chromosome. La position des gènes apparaît en abscisse et leur intensité d'expression en ordonnée. Les zones grisées correspondent aux séquences répétées du transcriptome. © Antonin Morillon

L'un des premiers modèles émis à ce sujet suggérait que les régions non-codantes du génome étaient inertes puisqu'elles renferment majoritairement des séquences répétées, des virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous...) fossilisés ou des rétrotransposons. Toutefois, la découverte de l'ARN interférence en 1998 a permis de mettre en évidence que des petits ARNs non-codants participent pleinement aux mécanismes de régulation de l'expression des gènes et de la stabilité des génomes (1). Le développement des techniques de séquençage à très haut-débit a par la suite dévoilé que la quasi-totalité du génome est transcrite de manière pervasive, générant de multiples familles d'ARNs non-codants de taille variée, dont l'immense potentiel régulateur reste à découvrir (2). De récentes études ont montré que certains de ces ARNs non-codants jouent un rôle clé dans la carcinogénèse, en tant que suppresseurs de tumeur (Le terme tumeur (du latin tumere, enfler) désigne, en médecine, une augmentation de volume d'un tissu, clairement délimitée sans précision de cause.) ou oncogènes. Mais l'enjeu actuel pour les chercheurs est de parvenir à dresser un panorama exhaustif de ces familles d'ARNs non-codants et de définir la fonction précise de chacun d'entre eux dans la biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres vivants...) des génomes et de l'épigénome.

L'équipe d'Antonin Morillon du laboratoire Dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) de l'information génétique: bases fondamentales et cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la...) a été l'une des premières à avoir décrit, chez la levure bourgeonnante Saccharomyces cerevisiae, la régulation épigénétique exercée par deux grands ARNs non-codants instables impliqués dans le contrôle de la prolifération des transposons et de l'expression de gènes (3). Les chercheurs ont pensé que ces transcrits étaient susceptibles d'appartenir à une nouvelle famille d'ARNs non-codants, présentant un fort potentiel régulateur.

Cette supposition vient d'être confirmée grâce aux technologies de séquençage massif (Le mot massif peut être employé comme :) (RNA-seq) en place sur les plateformes de l'Institut Curie (L'Institut Curie est une fondation, dont les activités principales sont d'une part la compréhension des mécanismes de cancérogenèse avec un centre de recherche en biophysique, biologie cellulaire et...) (SEQ-HD) et du centre de Gif-sur-Yvette (Imagif), qui ont révélé une image inédite et spectaculaire du transcriptome caché de la levure. En effet, Plus de 1 600 ARNs non-codants y ont été identifiés, augmentant d'environ 30% la connaissance globale des gènes de la levure. Ces ARNs ont été appelés « Xrn1-sensitive unstable transcripts (XUTs) », du fait de leur capacité à être dégradés essentiellement par la nucléase cytoplasmique Xrn1. Les chercheurs ont également prouvé que ces ARNs sont transcrits en anti-sens des gènes et peuvent, dans certains cas, en contrôler l'expression via un mécanisme faisant intervenir une histone méthyle transférase (4).

Ainsi, ces résultats obtenus avec la collaboration du Centre de génétique moléculaire, démontrent que les XUTs représentent une famille d'ARNs non-codants régulateurs faisant intervenir des modifications épigénétiques (5). Par ailleurs, ces travaux suggèrent que les mécanismes mis en jeu chez la levure pourraient être conservés au sein du règne eucaryote. Néanmoins, ils confirment que la « matière noire et cachée » des génomes entretient une place primordiale dans la régulation de l'expression des gènes et posent les bases fondamentales pour de futures études chez les eucaryotes supérieurs, en particulier au cours de la différenciation ou d'un cancer.


Notes:

(1) Noncoding RNAs in gene regulation, Maxime Wery, Marta Kwapisz, Antonin Morillon, Wilely interdisciplinary reviews: systems biology and medicine, Published online June 17, 2011, doi:10.1002/wsbm.148.

(2) Pervasive transcription constitutes a new level of eukaryotic genome regulation, Julia Berretta, Antonin Morillon, EMBO reports 10(9):973-982, Published online August 14, 2009, doi:10.1038/embor.2009.181.

(3) A cryptic unstable transcript mediates transcriptional trans-silencing of the Ty1 retrotransposon in S. cerevisiae, Julia Berretta, Marina Pinskaya, Antonin Morillon, Genes & development (Development est une revue scientifique bimensuelle à comité de lecture couvrant tous les champs de la génétique évolutive du développement allant de la biologie cellulaire, des...) 22(5):615-626, Published online March 1, 2009, doi:10.1101/gad.458008.

(4) H3 lysine 4 di- and tri-methylation deposited by cryptic transcription attenuates promoter activation (Activation peut faire référence à :), Marina Pinskaya, Stéphanie Gourvennec, Antonin Morillon, The EMBO journal 28(12):1697-707, Published online April 30, 2009, doi:10.1038/emboj.2009.108.

(5) Ces travaux ont financés par l’ERC, l’ANR et le Cancéropôle Ile-de-France.


Référence:

XUTs are a class (CLASS (CLS) est un célèbre groupe de l'underground informatique. CLASS a cessé son activité le 8 janvier 2004 et en a profité pour réaliser une...) of Xrn1-sensitive antisense regulatory non-coding RNA in yeast, Erwin van Dijk, Chun-Long Chen, Yves d’Aubenton-Carafa, Stéphanie Gourvennec, Marta Kwapisz, Véronique Roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est...), Claire Bertrand, Maud Silvain, Patricia Legoix-Né, Sophie Loeillet, Alain Nicolas, Claude Thermes, Antonin Morillon, Nature 475(7354):114-117, Published online June 22, 2011, doi:10.1038/nature10118.


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-INSB
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages