Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Publication le Jeudi 25/08/2011 à 00:00
Des chiens pourraient détecter le cancer du poumon
Une équipe de chercheurs allemands vient de confirmer une théorie datant de 1989: des chiens auraient la capacité de détecter la présence de cancer du poumon chez l'homme grâce à son flair.

Avec ses collègues, le Dr Enole Boedeker de l'hôpital Schillerhoehe (Allemagne) a lancé cette étude en sélectionnant quatre chiens renifleurs (deux bergers allemands, un berger (Un berger (une bergère) est une personne chargée de guider et de prendre soin des troupeaux de moutons (quand il n'y a pas de complément de nom, il s'agit toujours de troupeaux de...) australien et un labrador), ainsi que 220 personnes. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue European Respiratory Journal.

Parmi cette sélection, 110 individus étaient en bonne santé, 60 souffraient d'un cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce dernier est menacée. Ces...) du poumon (Le poumon est un organe invaginé permettant d'échanger des gaz vitaux, notamment l'oxygène et le dioxyde de carbone. L'oxygène est...) et 50 avaient une obstruction chronique des poumons. Chacun a dû "stocker" son haleine (L'haleine est l'air qui est chassé des poumons d'un sujet au moment de l'expiration, et qui s'exhale par la bouche.) en soufflant dans plusieurs tubes capables de conserver les odeurs. Par la suite, les chiens devaient renifler les tubes, et s'asseoir devant ceux qu'ils soupçonnaient contenir l'odeur d'un sujet souffrant de cancer du poumon.


Détecter précocement le cancer du poumon grace à l'odeur.
Illustration: haltopub

Le résultat s'est avéré concluant: sur 400 tubes contenant l'odeur d'individus sains, les chiens en ont correctement détecté 372, soit 93% de réussite. Ensuite, sur 100 échantillons provenant de patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (La Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive, abrégée BPCO, est un groupe de maladies chroniques systémiques d'origine respiratoire, atteignant les bronches. Au Québec, la maladie est appelée maladie pulmonaire...) ou de cancer du poumon, ils ont réussi à en identifier 71 soit 71% de réussite.

Il reste désormais à découvrir quelle est la molécule qui génèrerait cette odeur spécifique à ce type de maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.). Dans cette seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une...) partie de l'étude, les animaux seront remplacés par des "nez (Le nez (du latin nasus) est chez l'homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre...) électroniques" qui seraient plus à même d'identifier cette odeur caractéristique.

Espérons que cette étude se poursuive avec des résultats encourageants. Cela pourrait permettre de diagnostiquer suffisamment tôt la présence de cancer pour mieux le soigner, d'autant plus que le cancer du poumon touche 28 000 personnes chaque année en France, avec seulement 1 000 qui survivent. Ce n'est pas la première fois que des chiens sont utilisés dans ce type de recherches: depuis 2003, d'autres chercheurs britanniques et français ont déjà prouvé qu'ils pouvaient déceler la présence de tumeurs de la prostate (La prostate est une large glande de l'appareil génital masculin. Sa fonction principale est de sécréter et de stocker le liquide séminal, l'un des constituants du sperme.).

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages