Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Samedi 03/09/2011 à 00:00
L'état de conscience minimale n'exclut pas le rêve

Les patients en état de conscience minimale rêvent
Illustration: Université de Liège
Un patient en état de conscience minimale reste capable de rêver pendant son sommeil. La question du sommeil chez des patients présentant de graves altérations de la conscience a rarement été étudiée. Des patients « végétatifs » (maintenant aussi appelés en état d’éveil non-répondant) ou des patients en état de conscience minimale ont-ils un sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur, accompagnée d'une...) normal ? Jusqu’à présent la distinction entre ces deux populations de patients n’était pas prise en compte par les études électrophysiologiques. Or si l’état végétatif n’ouvre aucune porte consciente sur le monde (Le mot monde peut désigner :) extérieur, l’état de conscience minimale, lui, suppose une conscience résiduelle de l’environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie...), certes fluctuante mais réelle.

C’est cette différence qui a conduit un groupe de chercheurs du Coma (Le terme « coma » signifie « sommeil profond » en grec ancien. Le coma est une abolition de la conscience et de la vigilance non réversible par les...) Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large....) Group (Université et CHU de Liège) et des universités du Wisconsin et de Milan (Milan (en italien Milano, du latin Mediolanum, en lombard Milàn) se situe dans le nord de l'Italie. Capitale de la région de Lombardie, au centre de la plaine du Pô, la ville compte 1 816 495 d'habitants, et forme la plus grande...), à comparer le sommeil de ces deux types de patients cérébrolésés. Les résultats de leur étude sont publiés cette semaine dans la revue Brain. Ils démontrent une nouvelle fois la nécessité d’une prise en charge (La charge utile (payload en anglais ; la charge payante) représente ce qui est effectivement transporté par un moyen de transport donné, et qui donne lieu à un paiement ou un...) médicale adaptée et spécifique pour chacun de ces états.

Les travaux des chercheurs ont porté sur un échantillon de 11 sujets (6 en état de conscience minimale et 5 en état végétatif) et ont fait appel à l’électroencéphalographie (EEG) à haut densité (256 électrodes). Le but poursuivi était de déterminer la structure du sommeil chez ces deux types de patients. « Nous avons pris comme marqueur de l'éveil le fait que le sujet ait les yeux ouverts et du tonus musculaire, et comme marqueur du sommeil, le fait qu'il ait les yeux fermés et une musculature relâchée », indique le Dr Steven Laureys, responsable du Coma Science Group.

L’EEG à haute densité a révélé que l’activité électrique du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et...) différait très peu entre le sommeil et l’éveil chez les patients en état végétatif. En revanche, le sommeil des patients en état de conscience minimale présentait des caractéristiques très proches du sommeil normal chez le sujet sain. Il est apparu que ces patients produisaient du sommeil lent et du sommeil paradoxal (Le sommeil paradoxal fait suite au sommeil lent ("sommeil à ondes lentes" désignant les stades 3 et 4), et constitue le cinquième et dernier stade d'un cycle...), lequel est le support de l’activité onirique.

« Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) indique donc qu'ils ont accès au rêve, souligne Steven Laureys. Par conséquent, on peut légitimement supposer qu'ils disposent encore d'une forme de conscience de soi en plus d'une certaine conscience du monde extérieur. »

L'étude publiée dans Brain met en lumière une relation entre l'électrophysiologie du sommeil et le degré de conscience chez les patients sévèrement cérébrolésés. Aussi, une fois validée, la méthode utilisée pourrait-elle constituer un outil (Un outil est un objet finalisé utilisé par un être vivant dans le but d'augmenter son efficacité naturelle dans l'action. Cette...) complémentaire pour évaluer, en routine clinique, le maintien éventuel d'une conscience résiduelle chez ces patients.

Publication:

« Electrophysiological correlates of behavioural changes in vigilance (Son attention prend un aspect d'intensité pour solliciter l'ensemble de ses capacités de perception et les concentrer sur le déroulement de la tâche.) in vegetative state and minimally conscious state », Brain (2011) 134 (8): 2222-2232. doi: 10.1093/brain/awr152

Auteurs: Eric Landsness1,2*, Marie-Aurélie Bruno1*, Quentin Noirhomme1, Brady Riedner2, Olivia Gosseries1, Caroline Schnakers1, Marcello Massimini3, Steven Laureys1, Giulio Tononi2, Mélanie Boly1

1 Coma Science Group, Cyclotron (Le cyclotron est un type d’accélérateur circulaire inventé par Ernest Orlando Lawrence en 1931. Dans un cyclotron, les particules placées dans un champ...) Research Centre and Neurology Department, University of Liege and CHU Liège, Belgium
2 Department of Psychiatry, University of Wisconsin - Madison, USA
3 Department of Clinical Sciences, “Luigi Sacco”, University of Milan, Milan, Italy


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université de Liège