Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Samedi 10/09/2011 à 12:00
Remplir son panier d'aliments riches en antioxydants

Abledouahed Khalil
Photo: Michel Caron
Depuis quelques années, des aliments riches en antioxydants suscitent un certain engouement. Or, une étude de l'UdeS menée auprès de personnes âgées conclut qu'il n'est pas nécessaire de se gaver de petits fruits, de thé vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil...) ou de suppléments: une alimentation variée et comptant plusieurs fruits et légumes communs permet aux aînés de trouver les antioxydants potentiellement bénéfiques à leur santé. L'étude révèle aussi que les habitudes alimentaires passées sont souvent conservées avec l'âge.

La particularité de cette étude a été de s'attarder à un régime alimentaire qui correspond à un panier de provision standard, comprenant 26 aliments de consommation courante comme du jus de pommes, divers choux, des tomates, des carottes ou des agrumes.

«Plusieurs études se sont intéressées aux vertus des antioxydants, mais souvent, elles ciblaient un aliment spécifique comme les bleuets ou les oranges. Notre étude vise plutôt à voir l'effet d'une consommation combinée de plusieurs aliments fonctionnels que l'on trouve en tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) sur les marchés canadiens ou québécois», dit le professeur Abdelouahed Khalil, qui a dirigé les travaux au Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension...) sur le vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information ou d'un organisme à assurer ses fonctions.) de Sherbrooke.

Ce professeur de la Faculté de médecine et des sciences de la santé a mené deux recherches sur la question, dans le cadre de l'étude longitudinale NuAge (Un nuage est une grande quantité de gouttelettes d’eau (ou de cristaux de glace) en suspension dans l’atmosphère. L’aspect d'un nuage dépend de la lumière...), qui s'intéresse à diverses questions liées à la nutrition (La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. La nutrition est également une science pluridisciplinaire,...) chez les personnes âgées.

Question d'équilibre

La première des deux études a paru dans la revue Experimental Gerontology. 94 participants ont accepté de répondre à un questionnaire (Les questionnaires sont un des outils de recherche pour les sciences humaines et sociales, en particulier la psychologie, la sociologie, le marketing...) sur les aliments qu'ils consommaient. Une analyse sanguine devait ensuite mesurer leur statut antioxydant total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple :...) (SAT). Les chercheurs voulaient donc vérifier comment un régime comprenant la consommation d'aliments riches en antioxydants améliorait le SAT dans le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté...).

Chez une personne en santé, le SAT sanguin doit présenter un équilibre entre la présence d'antioxydants et de radicaux libres. Les antioxydants constituent un système de protection contre certaines maladies (comme le diabète et les maladies cardiovasculaires, par exemple). En revanche, les radicaux libres sont des éléments qui, s'ils sont trop présents, peuvent être délétères ou agresser des cellules. «Quand on constate un déséquilibre entre radicaux libres et antioxydants, on se trouve devant une situation (En géographie, la situation est un concept spatial permettant la localisation relative d'un espace par rapport à son environnement proche ou non. Il inscrit un lieu...) dite de "stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des contraintes environnementales. Dans le langage courant, on...) oxydatif". Les radicaux libres sont produits naturellement, entre autres en respirant, et leur production augmente en vieillissant. D'où l'intérêt d'augmenter son apport en antioxydants par l'alimentation», explique le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant...).

Système de défense

C'est justement pour activer son système de défense secondaire qu'un régime varié est essentiel. «On peut trouver des antioxydants dans des aliments comprenant de la vitamine (Une vitamine est une substance organique nécessaire (en dose allant du microgramme à plusieurs milligrammes par jour) au métabolisme des organismes vivants et donc de l'homme. Les vitamines sont des compléments...) E, de la vitamine C (La vitamine C est une vitamine hydrosoluble sensible à la chaleur et à la lumière.) ou des lycopènes. Nos recherches visent à valider comment on peut maintenir ce système protecteur par un SAT en bon équilibre. On veut aussi voir s'il serait bénéfique d'aller vers un stress positif, soit avec un surplus d'antioxydants.»

Cela dit, le professeur Khalil précise que les radicaux libres ne doivent pas être éliminés pour autant. En effet, ils jouent un rôle utile dans la biosignalisation - permettant aux cellules de communiquer entre elles. Ils sont aussi actifs contre certains éléments pathogènes. «Malgré le côté bénéfique des radicaux libres, ils deviennent néfastes lorsqu'ils sont en surproduction. Et ce que l'on sait, c'est que plus on vieillit, plus l'équilibre du SAT est altéré, mais plusieurs hypothèses sont avancées pour savoir exactement pourquoi.»

Seconde étude plus étendue

Pour comprendre davantage le phénomène, une seconde étude visant à mieux connaître le rôle de l'alimentation sur le stress oxydatif a été menée, cette fois avec la participation de 300 sujets. Parmi les enjeux, les chercheurs essaient de voir si les défaillances du système oxydatif sont purement biologiques, ou si les causes sont liées à un régime alimentaire déficient, un cas fréquent chez les aînés.

«En vieillissant, plusieurs personnes se nourrissent mal ou mangent moins. Certaines ont des problèmes de goût ou de dentition tandis que la perte d'autonomie peut les empêcher de faire leurs provisions. Aussi, certaines personnes peuvent présenter des symptômes de malabsorption intestinale. De plus, la polymédication peut aussi jouer un rôle», illustre Abdelouahed Khalil.

La seconde étude veut mesurer encore plus précisément la corrélation entre certains des aliments consommés et la concentration d'antioxydants qu'ils peuvent fournir aux sujets. «En même temps, on veut vérifier les marqueurs du SAT et la capacité de l'organisme de se protéger contre les radicaux libres. Nos premières constatations semblent indiquer des effets bénéfiques sur le SAT à partir d'une consommation de cinq fruits et légumes par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport...)», poursuit-il.

De bonnes habitudes tout au long de la vie

«Notre message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message par un canal de communication, notamment en...), ce n'est pas de manger un ou deux aliments spécifiques, puisqu'il y aura un déficit quelque part. Mais avec un régime varié, on peut essayer de combler tous nos besoins et chercher une synergie entre les différents antioxydants, dans le but de prévenir certaines maladies liées au stress oxydatif, comme l'artériosclérose, le diabète, l'hypertension ou les maladies cardiovasculaires.» Les résultats de la seconde étude, maintenant complétée, devrait être publiés dans les prochains mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.).

Dans le questionnaire administré pour mesurer la consommation de fruits et de légumes, les auteurs de l'étude ont également cru bon de vérifier la consommation passée des mêmes produits, et ce, sur plusieurs décennies. «On souhaitait voir si les habitudes prises dans l'enfance ou la vie active avaient un lien avec la consommation actuelle de fruits et de légumes. Et c'est le cas: il semble qu'on garde ses bonnes habitudes en vieillissant!»

Cela donne à penser qu'il serait souhaitable d'encourager non seulement une meilleure alimentation chez les personnes âgées, mais tout au long de la vie.

Information complémentaire

Lire l'article scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un...) paru dans Experimental Gerontology

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Robin Renaud - Université de Sherbrooke