Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Gearbest Page Spécial sur les nouveaux clients, Grande Réduction @GearBest! promotion
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Vendredi 30/09/2011 à 12:00
Du biocarburant pour l'aviation à partir de résidus végétaux
Marty-Kanatakhatsus Meunier - Université de Sherbrooke

Le professeur Jean-Michel Lavoie, Faculté de génie
Photo: Martin Blache
Mettre au point un concept de bioraffinerie utilisant la biomasse résiduelle forestière ou agricole dans le but de produire des carburants verts, des additifs verts mais aussi des produits chimiques verts de haute valeur ajoutée. C'est le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) que mène le professeur Jean-Michel Lavoie du Département de génie chimique et de génie biotechnologique.

Dans le cadre du 4e appel de proposition du Consortium de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) et innovations en bioprocédés industriels au Québec (CRIBIQ), le chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les...) a obtenu 225 000 $ sur 18 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) pour faire de la recherche sur la conversion de la biomasse ( En écologie, la biomasse est la quantité totale de matière (masse) de toutes les espèces vivantes présentes dans un milieu naturel donné. Dans le domaine de l'énergie, le terme de biomasse regroupe l'ensemble des...) lignocellulosique (bois, herbe (On appelle herbe, dans une acception large, toute plante annuelle ou vivace, non ligneuse, faisant partie des angiospermes (monocotylédones ou dicotylédones), de couleur verte ; dans une acception plus...), paille et autres déchets agricoles, etc.) en biodiesel (Le biodiesel, biogazole ou B100 (B20, B5, B2, etc) est un carburant obtenu à partir d'huile végétale ou animale transformée par un procédé chimique appelé transestérification, afin d'obtenir du EMHV ou du EEHV. Le biodiesel...) et en biocarburant (Les biocarburants (ou agrocarburants) au sens strict sont des carburants liquides produits à partir de plantes cultivées. Suivant les filières, on cherche à produire de l'huile ou de l'alcool par fermentation alcoolique...) pour l'aviation (L'aviation est une activité aérienne définie par l'ensemble des acteurs, technologies et règlements qui permettent d'utiliser un...)

Spécialiste de la production de biocarburants, le professeur de la Faculté de génie affirme que "pour être économiquement viable, elle requiert une utilisation complète de la biomasse afin de produire une plus grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) de produits secondaires, en plus de l'éthanol". À cet égard, le projet de recherche est divisé en trois parties distinctes, soit la production de p-fuels, la production des l-fuels et la récupération des composés carbonés résiduels des deux étapes précédentes. Les p-fuels (ou pentosan-derived fuels) sont des molécules produites à partir des glucides à cinq carbones retrouvés dans les hémicelluloses, l'une des composantes du bois. De leur côté, les l-fuels sont des carburants produits à partir de la lignine, une autre très grande molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui...) composant le bois.

Afin d'optimiser l'utilisation du carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) et pour réduire l'empreinte écologique (L’empreinte écologique vise à traduire de manière facilement compréhensible l’impact d’activités humaines sur les écosystèmes et la planète. Elle se...) de tels procédés, les différents rejets carbonés produits lors de cette recherche seront réinvestis pour produire les réactifs qui seront employés pour les différentes étapes de conversion, notamment l'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.). "Ainsi, à partir de la même biomasse lignocellulosique résiduelle, il sera non seulement possible de produire de l'éthanol par le biais des procédés actuellement développés par la Chaire de recherche industrielle en éthanol cellulosique de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) de Sherbrooke, mais aussi de produire une multitude de carburants verts et de produits chimiques à haute valeur ajoutée", précise le chercheur sherbrookois.

Par ailleurs, l'équipe universitaire bénéficie de l'appui du ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, des entreprises Ethanol Greenfield, CRB Innovations et Enerkem. Un tel partenariat permettra le développement des ressources de biomasse au Québec, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) en permettant l'utilisation de résidus provenant de ces différentes industries.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Marty-Kanatakhatsus Meunier - Université de Sherbrooke