Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Vendredi 14/10/2011 à 00:00
Ta douleur me touche

Photo: iStockphoto
Notre cerveau répond non seulement au caractère déplaisant de la douleur d'autrui, mais il encode aussi les aspects sensoriels de cette douleur.

Voir quelqu'un se donner un coup de marteau sur un doigt, toucher (Le toucher, aussi appelé tact ou taction, est l'un des cinq sens de l'homme ou de l'animal, essentiel pour la survie et le développement des êtres vivants, l'exploration, la reconnaissance, la...) un objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à...) brûlant ou se cogner un orteil (Les orteils, appelés parfois doigts de pied, sont des appendices du pied.) contre un meuble, ça fait presque mal. Notre visage se crispe, nos mâchoires se serrent et notre respiration (Dans le langage courant, la respiration désigne à la fois les échanges gazeux (rejet de dioxyde de carbone, CO2, appelé parfois de façon impropre « gaz carbonique », et absorption de...) s'interrompt, comme si la douleur (La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif. Habituellement, elle correspond à un signal d'alarme de l'organisme pour signifier une remise en cause de son...) d'autrui s'imprimait dans notre propre cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps,...). Et d'une certaine façon, c'est ce qui se produit, suggère une étude menée par une équipe formée de chercheurs du Centre interdisciplinaire (Un travail interdisciplinaire intègre des concepts provenant de différentes disciplines.) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) en réadaptation et intégration sociale et du Centre de recherche Université Laval Robert-Giffard.

Julien Voisin, Louis-Alexandre Marcoux, Dora Canizales, Catherine Mercier et Philip Jackson ont invité 20 sujets à prendre part à une expérience portant sur la douleur d'autrui. Les chercheurs ont d'abord installé sur l'index de la main (La main est l’organe préhensile effecteur situé à l’extrémité de l’avant-bras et relié à ce dernier par le poignet. C'est un...) droite de chaque participant un appareil produisant une vibration non douloureuse et ils ont enregistré, par électroencéphalographie, le signal ( Termes généraux Un signal est un message simplifié et généralement codé. Il existe sous forme d'objets ayant des formes particulières. Les signaux lumineux sont employés...) que cette stimulation (Une stimulation est un événement physique ou chimique qui active une ou plusieurs cellules réceptrices de l'organisme. La cellule traduit la stimulation par un potentiel...) tactile produisait dans le cerveau. Les sujets devaient ensuite regarder, sur un écran d'ordinateur (Un ordinateur est une machine dotée d'une unité de traitement lui permettant d'exécuter des programmes enregistrés. C'est un ensemble de circuits électroniques...), une série de 24 images montrant soit un pied ou une main dans des situations douloureuses (une porte qui se ferme sur un doigt, un objet lourd échappé sur un pied) ou non douloureuses.

Les résultats de l'expérience, publiés dans un récent numéro du Journal of Pain, révèlent que l'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés....) d'images montrant des membres dans un contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu...) non douloureux ou de pieds dans des situations douloureuses a eu peu d'influence sur l'activité cérébrale générée par la stimulation tactile du doigt. Par contre, l'observation de mains placées dans des situations douloureuses modifie considérablement le signal généré par le stimulus tactile sur le doigt.

L'endroit du bobo

«Lorsqu'on voit la douleur chez les autres, notre cerveau répond non seulement au caractère négatif de cette douleur, mais il encode précisément les aspects sensoriels de cette douleur, par exemple l'endroit où ça fait mal, explique Philippe Jackson, professeur à l'École de psychologie. Nos résultats suggèrent donc que, pour évaluer la douleur des autres, nous nous représentons dans notre propre système ce que cette douleur évoque.»

Parfois symptôme de maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.), parfois maladie elle-même, la douleur est l'un des motifs les plus courants de consultation dans le domaine de la santé. La capacité de se représenter la douleur d'autrui est donc primordiale dans la relation patient-soignant. L'exposition prolongée à la souffrance des autres peut-elle affecter la représentation cérébrale que l'on s'en fait? C'est ce que cherchent maintenant à établir le professeur Jackson et ses collègues, en étudiant le cas des professionnels de la santé. Les chercheurs veulent savoir s'il y a un mécanisme d'habituation à la douleur d'autrui et, si tel est le cas, si cela affecte leur façon de traiter la douleur. L'existence d'un tel mécanisme pourrait expliquer pourquoi la douleur est souvent un problème de santé sous-traité.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Jean Hamann - Université Laval