Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Samedi 19/11/2011 à 00:00
Dernières nouvelles sur la vitesse supraluminique des neutrinos
De nouveaux tests réalisés par la collaboration Opera (1) avec une nouvelle configuration du faisceau de neutrinos en provenance du Cern excluent l’une des sources possibles d’erreur systématique qui aurait pu affecter la première mesure du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de vol des neutrinos. 20 événements de neutrinos associés à ce nouveau faisceau ont ainsi pu être détectés depuis le laboratoire du Gran Sasso avec précision. Les nouvelles mesures ne changent en rien la conclusion tirée initialement, à savoir que les neutrinos semblent arriver plus vite qu’ils ne le devraient.


Schéma du faisceau de neutrinos CNGS entre le CERN et Gran Sasso. Au terme de trois ans d'analyses complexes, l'expérience OPERA dédiée à l'observation - depuis le laboratoire INFN du Gran Sasso (Italie) - du faisceau de neutrinos CNGS en provenance du CERN, à 730 km de distance avait permis de conclure que les neutrinos parvenaient à destination plus rapidement que prévu.
© CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) Photothèque / FADAY, Jean-Marc

"Avec le nouveau type de faisceau produit par les accélérateurs du Cern, nous avons été capables de mesurer avec précision le temps de vol des neutrinos, en les prenant un par un", explique Dario Autiero, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier...) du CNRS à l’Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) de physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la...) nucléaire de Lyon. "La mesure effectuée à partir des vingt neutrinos que nous avons enregistrés est d’une précision comparable à notre mesure initiale basée sur les 15 000 autres neutrinos. En outre, l’analyse est plus simple et moins dépendante de la structure temporelle des impulsions de protons et de sa relation avec le mécanisme de production de neutrinos. Néanmoins, l'anomalie observée dans le temps de vol de ces neutrinos entre le Cern et le laboratoire de Gran Sasso nécessite encore des examens complémentaires et doit faire l’objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace...) de mesures indépendantes avant de pouvoir être confirmée ou réfutée".

Après sa présentation au Cern le 23 septembre qui invitait la communauté de la physique des particules (La physique des particules est la branche de la physique qui étudie les constituants élémentaires de la matière et les rayonnements, ainsi que leurs interactions. On l'appelle...) à examiner ses résultats, la collaboration Opera a vérifié de nouveau plusieurs aspects de l'analyse et pris en compte les suggestions utiles de nombreux collègues. Un test clé consistait à répéter la mesure avec un faisceau du Cern délivrant des impulsions très courtes. Cela a permis de mesurer plus précisément le temps d’extraction des protons qui permettent de produire le faisceau de neutrinos. Le faisceau parti du Cern était constitué d’impulsions de trois nanosecondes espacées de 524 nanosecondes.

La collaboration Opera poursuivra l’acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) des données l’année prochaine, avec l’ajout d’un nouveau détecteur de muons au Cern de manière à améliorer la précision de la mesure.

Le 17 novembre, la collaboration a soumis un article sur la mesure du temps de vol des neutrinos à la revue à comité de lecture JHEP. Cet article est en ligne sur le serveur de pré-publication ArXiv.


Note:

(1) La collaboration Opera réunit près de 160 chercheurs de 30 institutions différentes à travers 11 pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas...). Laboratoires du CNRS impliqués dans l'expérience Opera: l'Institut de physique nucléaire de Lyon (CNRS/Université Claude Bernard-Lyon 1), l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (Hubert Curien (30 octobre 1924, Cornimont - 6 février 2005, Loury) est un cristallographe français, ministre de la recherche de 1984 à 1986.) (CNRS/Université de Strasbourg), le Laboratoire de l'accélérateur linéaire (CNRS/Université Paris-Sud 11) qui a participé jusqu'en 2005, le Laboratoire d'Annecy-le-Vieux de physique des particules (CNRS/Université de Savoie), le Centre de calcul de l'IN2P3 (L'Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) est un institut de recherche fondamentale du CNRS dont le domaine de recherche est comme son nom...) (CNRS).


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS-IN2P3