Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Michel le Samedi 03/12/2011 à 12:00
Les mécanismes protecteurs dans la sclérose en plaques
Dans un article publié récemment dans la revue Science, une équipe de chercheurs dirigée par le Dr Alexandre Prat et le stagiaire postdoctoral Jorge Alvarez du Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CRCHUM) fait la lumière sur le fonctionnement de la barrière hémo-encéphalique et sur un mécanisme par lequel elle empêche l'incursion du système immunitaire dans le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la...). « Les résultats de cette recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique,...) nous permettent de mieux comprendre les mécanismes utilisés par le cerveau pour se défendre de façon naturelle des agressions du système immunitaire, comme pour la sclérose en plaques » explique le Dr Prat.

Il n'existe pas de cure contre cette maladie auto-immune (Les maladies auto-immunes sont dues à une hyperactivité du système immunitaire à l'encontre de substances ou de tissus qui sont normalement présents dans...) chronique du système nerveux central. Une des caractéristiques de cette pathologie (La pathologie, terme provenant du Grec ancien, est littéralement le discours, la rationalité (λογία logos) sur la souffrance (πάθος pathos), et désigne dans une...) est l'incapacité de la barrière sang-cerveau (dite hémo-encéphalique) de contrôler l'entrée des cellules immunitaires dans le cerveau. Cette intrusion du système immunitaire dans le cerveau perturbe la communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...) efficace entre les neurones du cerveau et de la moelle épinière, ce qui engendre des dommages  importants et récurrent au système nerveux central. La sclérose en plaques (SEP) se manifeste donc par des paralysies, des engourdissements, des pertes de visons et des déficits d'équilibre et de la marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui...) répétés menant à un handicap (On nomme handicap la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, causée par une déficience qui provoque une...) chronique.

La barrière sang-cerveau est une barrière physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique...) et métabolique qui empêche des cellules indésirables d'envahir le système nerveux central. Elle est constituée entres autres des cellules endothéliales (des cellules qui tapissent la paroi intérieure des vaisseaux sanguins) et des  astrocytes périvasculaires (cellules en forme d'étoile qui régulent la transmissions des signaux électriques dans le cerveau) qui  maintiennent l'équilibre dans le système nerveux central. Les Drs Prat et Alvarez démontrent d'une part que ces astrocytes jouent un rôle clé dans la fonction de la barrière hémo-encéphalique en sécrétant la protéine Sonic hedgehog (Hedgehog est une protéine qui fut découverte en 1995 dans la drosophile. Elle est impliquée dans le développement embryonnaire, et joue un rôle important dans la mise en place du plan de...), une protéine impliquée dans l'organisation (Une organisation est) du cerveau. Ils démontrent aussi que les cellules endothéliales expriment des récepteurs Hedgehog et qu'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme l'énonçait...), les astrocytes et les cellules endothéliales contribuent à la formation et l'intégrité de la barrière sang-cerveau.

Les chercheurs du CRCHUM démontrent de plus dans des travaux de laboratoire avec des cellules humaines et animales, que la voie Hedgehog joue (La joue est la partie du visage qui recouvre la cavité buccale, fermée par les mâchoires. On appelle aussi joue le muscle qui sert principalement à...) un rôle important en limitant l'adhésion et la migration des cellules immunitaires dans le cerveau.  Ainsi, le système Hedgehog contribue au maintien d'un équilibre anti-inflammatoire (Un anti-inflammatoire est un médicament destiné à combattre une inflammation.) au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse...) du système nerveux central et le dérèglement de ce système est un des éléments distinctifs de la SEP.

« Cette étude ouvrent la voie à la conception d'approches thérapeutiques pour contrôler la migration des cellules immunitaires dans le cerveau et ainsi améliorer leur capacité de cibler des zones atteintes » note le Dr Prat.

Au Canada, plus de 75 000 personnes sont atteintes de la sclérose en plaques. Il s'agit de la plus grande  incidence de cette condition dans le monde (Le mot monde peut désigner :).

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université de Montréal - Lucie Dufresne