Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Partenaires
Organismes
 CEA
 ESA
Sites Web
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Isabelle le Jeudi 05/01/2012 à 12:00
Les ichthyosaures ont survécu plus longtemps

Reconstitution du nouvel ichthyosaure Acamptonectes densus par C. M. Kosemen 2012
La découverte d'une nouvelle espèce d'ichthyosaure modifie considérablement notre compréhension de l'évolution et de l'extinction de ces reptiles marins de l'âge des dinosaures, selon une étude publiée cette semaine dans PLoS ONE par une équipe internationale de scientifiques belges, britanniques et allemands.

Ce travail montre que les ichthyosaures n'ont pas souffert d'une extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque chose. Plus particulièrement on retrouve ce terme dans plusieurs domaines :) majeure à la fin du Jurassique (il y a 145 millions d'années). De plus, il montre également que les ichthyosaures restent très diversifiés jusqu'à leur extinction définitive, il y a environ 94 millions d'années. Ces deux résultats, fruits d'une collaboration de chercheurs d'universités et de musées en Belgique, au Royaume-Uni et en Allemagne et publiés mardi 3 janvier 2012 dans la revue open-access PLoS ONE, sont en contradiction (Une contradiction existe lorsque deux affirmations, idées, ou actions s'excluent mutuellement.) avec les théories précédentes qui considéraient les ichthyosaures crétacés comme les derniers survivants d'un groupe à l'agonie.

Les ichthyosaures sont connus pour être des reptiles marins ressemblant superficiellement aux requins ou aux dauphins. "Leur taille pouvait aller de formes de moins d'1 m. de long à des géants de plus de 20 m. Tous donnaient naissance à leur progéniture directement en mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.), et certains étaient des nageurs rapides pouvant plonger à de grandes profondeurs avec des globes oculaires énormes et une physiologie dite 'à sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté d’environ...) chaud'", déclare l'auteur principal, Valentin Fischer de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) de Liège (Belgique). Les ichthyosaures étaient un composant majeur des écosystèmes marins durant le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) des dinosaures, occupant de nombreuses niches écologiques.

Jusqu'à récemment, on pensait qu'une extinction importante à la limite Jurassique-Crétacé avait éradiqué les formes diversifiées du Jurassique, à la faveur de quelques formes moins spécialisées. Ces quelques survivants du Crétacé auraient ensuite disparu une cinquantaine de millions d'années plus tard, au cours du Cénomanien (Crétacé supérieur). Toutefois, le manque cruel de fossiles dans la partie inférieure du Crétacé empêchait une compréhension claire des mécanismes et de la dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) de ce passage des ichthyosaures diversifiés du Jurassique aux formes rares et généralisées du Crétacé.

L'équipe a abordé ce sujet en deux étapes. La première était d'examiner les spécimens existants d'ichthyosaures crétacés afin de déterminer combien d'espèces différentes ils pouvaient représenter. Certains de ces fossiles ont été découverts récemment tandis que d'autres se trouvaient dans des collections de musées depuis des décennies. Au moins un nouvel ichthyosaure crétacé, connu par des fossiles anglais et allemands, a été découvert au cours de cette recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également le...). L'équipe l'a nommé Acamptonectes densus. "Ce nom signifie 'nageur rigide et compact' et se réfère au fait que le crâne (Le crâne est une structure osseuse ou cartilagineuse de la tête, caractéristique des crâniates (dont font partie les vertébrés). Le rôle principal du crâne est de protéger le système nerveux central...) et la colonne vertébrale de cet ichthyosaure étaient très robustes et solidement verrouillés ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise...). Cela indique que pratiquement tous les mouvements impliqués par la nage étaient limités à la queue et à la nageoire caudale", explique Valentin Fischer. La deuxième étape de la recherche était d'utiliser deux techniques (analyse phylogénétique et taux de survie/extinction) pour évaluer l'effet de la crise de la limite Jurassique–Crétacé sur les ichthyosaures.

Pas d'extinction à la limite Jurassique–Crétacé...

De nombreuses lignées d'ichthyosaures apparaissent durant le Jurassique moyen. Alors que l'on pensait que ces ichthyosaures jurassiques mourraient un peu plus tard à la fin du Jurassique, les nouvelles découvertes montrent qu'en réalité, la quasi-entièreté de ces lignées passe la limite Jurassique–Crétacé. A partir de ces données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.), des nouvelles informations fournies par Acamptonectes et d'autres recherches, l'équipe a pu montrer que les taux d'extinction étaient très faibles durant la limite Jurassique-Crétacé. En fait, il semble que les ichthyosaures ne sont pas affectés par l'extinction de la limite Jurassique-Crétacé, contrairement à beaucoup d'autres groupes d'animaux marins. La raison pour laquelle les ichthyosaures se portent si bien à cette période contrairement à d'autres groupes d'animaux marins reste un mystère, qui va devenir l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par les relations...) de futures recherches.

...mais extinction finale sévère

Les résultats indiquent également que les "derniers" ichthyosaures étaient étonnement diversifiés et appartenaient à des groupes distincts. Les chercheurs peuvent désormais affirmer que les ichthyosaures étaient plus importants et bien moins rares dans le Crétacé que ce que l'on pensait jusqu'à maintenant. L'extinction définitive des ichthyosaures – qui s'est produite il y a environ 94 millions d'années, longtemps avant la célèbre extinction de la fin du Crétacé, il y a 65 millions d'années - fut donc un événement beaucoup plus grave que supposé précédemment.

Publication:

Valentin Fischer, Michael Maisch, Darren Naish, Ralf Kosma, Jeff Liston, Ulrich Joger, Fritz Krüger, Judith Pardo Pérez, Jessica Tainsh, & Robert M Appleby. 2012. New ophthalmosaurid ichthyosaurs from the European Lower Cretaceous demonstrate extensive ichthyosaur survival across the Jurassic-Cretaceous boundary. PLoS ONE, (7(1):e29234. DOI: 10.1371/journal.pone.0029234.
http://www.plosone.org/article/info%3Ad ... ne.0029234


Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: Université de Liège