Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Vendredi 06/01/2012 à 00:00
Des physiciens expérimentent l’invisibilité temporelle
Un groupe de physiciens, financé par le ministère de la défense américain et la Darpa, a réussi expérimentalement ce qui pourrait être qualifié d’invisibilité temporelle. Ils sont parvenus à produire un évènement sans que celui-ci ne puisse laisser de trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du Soleil et la géométrie du plasma coronal, à travers...) de son existence dans le futur. La cape d'invisibilité d'Harry Poter pourrait-elle voir le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel....) ? Explications...

L’expérience consistait à faire passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) un rayon de lumière dans une fibre optique (Une fibre optique est un fil en verre ou en plastique très fin qui a la propriété de conduire la lumière et sert dans les transmissions...), produire un évènement dans la fibre (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) capable d’altérer le rayon, et d’observer la sortie du rayon de la fibre et constater que celui-ci ne porte pas de trace de l’évènement. L’évènement a donc eu lieu sans détection future physique (La physique (du grec φυσις, la nature) est étymologiquement la « science de la nature ». Dans un sens général et ancien, la physique désigne la...) possible, et peut donc être qualifié d’évènement "invisible temporellement".

Pour ce faire, les chercheurs ont utilisé un rayon initial vert (Le vert est une couleur complémentaire correspondant à la lumière qui a une longueur d'onde comprise entre 490 et 570 nm. L'œil humain...). Après insertion dans la fibre, le rayon a été divisé en ses constituantes bleue et rouge (La couleur rouge répond à différentes définitions, selon le système chromatique dont on fait usage.) via une lentille. Le rayon bleu (Bleu (de l'ancien haut-allemand « blao » = brillant) est une des trois couleurs primaires. Sa longueur d'onde est comprise approximativement entre 446 et 520 nm....) obtenu possède alors une vitesse (On distingue :) légèrement supérieure au rayon rouge, cette différence de vitesse a été amplifiée de manière optique (L'optique est la branche de la physique qui traite de la lumière, du rayonnement électromagnétique et de ses relations avec la vision.) afin de laisser un "trou optique" entre ces deux rayons se déplaçant dans la même fibre. Les chercheurs sont alors parvenus à faire passer dans ce trou un nouveau rayon laser (Un laser est un appareil émettant de la lumière (rayonnement électromagnétique) amplifiée par émission stimulée. Le terme laser provient de...) d’une nouvelle fréquence (l’évènement perturbateur), puis ils ont fait se rejoindre les rayons bleu et rouge pour reformer le rayon vert (Le rayon vert est un phénomène optique rare qui peut être parfois observé juste après le coucher du Soleil ou juste avant son lever et qui prend la forme d'un point vert visible...) initial à la sortie de la fibre, qui ne portait pas de trace du passage de l’évènement perturbateur.

Par analogie, Robert Boyd et Zhimin Shi de l'Université de Rochester dans l'Etat de New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des...) comparent le rayon initial vert à une file continue de véhicules sur une route (Le mot « route » dérive du latin (via) rupta, littéralement « voie brisée », c'est-à-dire creusée dans la roche, pour ouvrir le chemin.) encombrée et le rayon laser perturbateur à un train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs...) passant sur un passage à niveau coupant la route. Selon lui, le procédé consiste à modifier la vitesse des véhicules afin qu’il se créé un groupe de véhicules rapides qui peut franchir le passage à niveau avant l’arrivé du train, et l’autre groupe plus lent ne franchit le passage à niveau qu’une fois le train déjà passé. Ensuite on fait se rejoindre les deux groupes de véhicules pour reformer la file continue sur route encombrée initiale, ne laissant plus paraître qu’un train ait pu passer à un moment sur le passage à niveau. L’évènement passé "passage du train" devient donc invisible pour un observateur étudiant la file de véhicules dans le futur.

Bien entendu, ceci reste une réalisation expérimentale et la fenêtre de tir du rayon perturbateur ne mesurait que 50 picosecondes (50 millionièmes de millionième de seconde). Cependant, des applications sont déjà à l’étude, notamment en ce qui concerne les télécommunications et la sécurité.
Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS