Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
Catégories
Techniques
Sciences
Encore plus...
Techno-Science.net
Bons plans et avis Gearbest: Xiaomi Mi Mix2, OnePlus 5T
Code promo Gearbest: réduction, coupon, livraison...
Photo Mystérieuse

Que représente
cette image ?
Posté par Adrien le Jeudi 12/01/2012 à 12:00
GUINEVERE: vers une énergie nucléaire plus propre
C'est une première mondiale: le Centre d'étude de l'énergie nucléaire (SCK•CEN) de Belgique a réussi à faire fonctionner un réacteur nucléaire au plomb piloté par un accélérateur de particules construit par le CNRS. L'enjeu d'un tel couplage est de pouvoir, à terme, contrôler plus facilement le fonctionnement des réacteurs nucléaires, et de produire des déchets nucléaires moins polluants. Cette maquette opérationnelle GUINEVERE a été réalisée également en collaboration avec le CEA, la Commission européenne et une dizaine de laboratoires européens.


Insertion de la ligne verticale de l'accélérateur Genepi-3C dans le cœur du réacteur de GUINEVERE
© CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public...)

GUINEVERE se compose d'un réacteur entièrement constitué de combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction chimique générant de la chaleur : la...) nucléaire et de plomb (Le plomb est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole Pb et de numéro atomique 82. Le mot et le symbole viennent du latin plumbum.) et d'un accélérateur de particules qui commande (Commande : terme utilisé dans de nombreux domaines, généralement il désigne un ordre ou un souhait impératif.) le réacteur. Il s'agit de la maquette d'un système piloté par accélérateur de particules appelé ADS (Accelerator Driven System). Les ADS sont facilement contrôlables et présentent une sûreté accrue. Ils possèdent en effet un cœur dit sous-critique: le réacteur d'un ADS a besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les besoins primaires, les besoins secondaires et les...) d'une source externe de neutrons pour fonctionner, fournie par un accélérateur de particules. Ainsi, l'arrêt de l'accélérateur permet d'arrêter le réacteur.

Par ailleurs, contrairement aux réacteurs classiques, des systèmes tels que GUINEVERE produisent des neutrons rapides permettant la fission de certains déchets hautement radioactifs de longue vie (La vie est le nom donné :) en produits d'une radiotoxicité moindre.

GUINEVERE est une installation de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) d'une puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) limitée, mais ce modèle de démonstration est d'une importance capitale (Une capitale (du latin caput, capitis, tête) est une ville où siègent les pouvoirs, ou une ville ayant une prééminence dans un domaine social, culturel, économique ou sportif, dans ce cas...) pour la mise au point (Graphie) de procédures destinées à réguler et contrôler le fonctionnement de futurs (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) réacteurs sous-critiques comme MYRRHA, qui sera opérationnel en 2023. MYRRHA contribuera également au développement de solutions novatrices aussi bien dans le domaine du nucléaire que dans ceux de la médecine et de l'industrie et des énergies renouvelables.

L'accélérateur de GUINEVERE a été construit par le CNRS. Le CEA, pour sa part, a contribué à la conception du cœur et s'est chargé de la fourniture du combustible pour le réacteur.

Commentez et débattez de cette actualité sur notre forum Techno-Science.net. Vous pouvez également partager cette actualité sur Facebook, Twitter et les autres réseaux sociaux.
Icone partage sur Facebook Icone partage sur Twitter Partager sur Messenger Icone partage sur Delicious Icone partage sur Myspace Flux RSS
Source: CNRS
 
Jeudi 23 Novembre 2017 à 00:00:06 - Vie et Terre - 0 commentaire
» Un bon odorat pour une bonne croissance
Mardi 21 Novembre 2017 à 12:00:21 - Physique - 0 commentaire
» Photosynthèse: de l’huile dans les rouages