[News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

La physique de l'Univers...

Modérateur: Modérateurs

[News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Michel » 22/05/2011 - 0:00:34

La vue d'artiste ci-dessous illustre une planète semblable à Jupiter, seule dans l'obscurité et le vide de l'espace, flottant librement, sans étoile parente. Les astronomes ont récemment mis en... >> Lire la suite
Avatar de l’utilisateur
Michel
 
Messages: 19856
Inscrit le: 14/07/2004 - 14:48:20
Localisation: Cote d'Azur

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Victor » 22/05/2011 - 2:37:33

peut on parler d'agrégats gravitationnels donnant des étoile avortées car trop faible en masses et cela ne répartit il pas différemment le combustible nucléaire ? il y aurait plus de réserve que prévu, cela peut changer le destin historique de l'univers concernant la répartition des gaz nucléaires
Victor
 
Messages: 13036
Inscrit le: 05/06/2006 - 21:30:44

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Tirnon » 22/05/2011 - 4:14:43

C'est malin maintenant on vas avoir droit à un film avec un niveau de catastrophe un peu plus élevé qu'une bête comète :fada:

Plus sérieusement pourrait-on trouver des cas de capture de ce genre de planètes par un autre soleil que le sien?

Avec tous les problèmes gravitationnelles qu'une planète de la taille de Jupiter provoquerait en arrivant dans un autre système solaire, on pourrait avoir encore plus d'éjections.
Tirnon
 
Messages: 12
Inscrit le: 31/07/2010 - 2:51:28

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Troll » 22/05/2011 - 12:42:40

Michel a écrit:Sur la base de leurs résultats, les astronomes estiment qu'il existerait plus de tels mondes flottants que d'étoiles dans la Voie Lactée, et peut-être également dans d'autres galaxies.

euh......ça risque pas de jouer sérieusement sur l'estimation que l'on a de la masse de la Voie Lactée ?
"Quand un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter.
Quand un problème n'a pas de solution, alors s'inquiéter ne sert à rien" Proverbe tibétain
Avatar de l’utilisateur
Troll
 
Messages: 770
Inscrit le: 21/05/2008 - 10:08:18

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Victor » 22/05/2011 - 12:53:38

ça y est on a trouvé où était la matière noire... :D :D :D :rD :rD :rD
Victor
 
Messages: 13036
Inscrit le: 05/06/2006 - 21:30:44

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar coconut » 22/05/2011 - 15:46:38

Sur la base de leurs résultats, les astronomes estiment qu'il existerait plus de tels mondes flottants que d'étoiles dans la Voie Lactée, et peut-être également dans d'autres galaxies.

euh......ça risque pas de jouer sérieusement sur l'estimation que l'on a de la masse de la Voie Lactée ?


Si on considère que le Soleil représente 99,86 % de la masse totale du système solaire, oui ça va jouer sur l'estimation de la masse de la Voie Lactée, mais dans une moindre mesure.
coconut
 
Messages: 3
Inscrit le: 12/05/2010 - 4:27:29

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar cisou9 » 22/05/2011 - 17:10:30

Victor a écrit:ça y est on a trouvé où était la matière noire... :D :D :D :rD :rD :rD

:_salut:
Ben oui Vic, mais il t'en faudra beaucoup pour y arriver (j'y avais un peu pensé mais c'est pas réaliste) :lol: :lol:
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.
Avatar de l’utilisateur
cisou9
 
Messages: 5554
Inscrit le: 12/03/2006 - 16:43:01
Localisation: Pertuis en Lubéron

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar AGA 13 » 22/05/2011 - 22:28:22

Cela fait des années que l’on a repéré des astres errants dont la masse est plus faible que la limite inférieure des naines brunes (13 Mj – masse de Jupiter)
En 2001, plusieurs de ces astres ont été observés au voisinage de l’étoile Sigma Orionis qui illumine la nébuleuse de la tête de cheval dans Orion, dont S ORI 60 de 5 Mj, probablement formées par contraction gravitationnel d’un nuage de gaz comme les étoiles.
En 2006, découverte du système Oph 1622 : deux astres en couple de 14 et 7 Mj à 400 al de nous, probablement formés eux aussi comme les étoiles.
En 2007, l’astronome américain Scott TREMAINE, s’appuyant sur des simulations numériques, estima que les systèmes planétaires éjecteraient une planète sur deux ! Cela suggère que deux mécanismes de formation sont à l’œuvre pour expliquer la présence de ces astres errants : Une formation type planète (puis éjection) et une formation type étoile.
Alors, où est la nouveauté de cet article, me direz-vous ?
Elle vient que, pour la première fois, ont été repérés des astres errants de la masse de Jupiter. Le précédent « record de légèreté » était de 3 Mj. Cela est lié à la précision grandissante de nos moyens d’observation.
La suite se devine : On observera un jour des astres errants de la masse de la Terre, en plus grand nombre encore, comme l’indique l’article de la NASA :


http://www.jpl.nasa.gov/news/news.cfm?release=2011-147
Avatar de l’utilisateur
AGA 13
 
Messages: 20
Inscrit le: 29/05/2010 - 15:35:36

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Loindici » 23/05/2011 - 0:36:11

Fascinant. En gros, ce n'est pas parce qu'on est aveugle et qu'on y voit rien qu'il n'y a rien. Regarder le ciel, c'est bien un peu comme se promener la nuit sur une route de campagne. Des phares de voitures au loin, les lumières de la ville, qui nous empêchent de voir ce qui est plongé dans l'obscurité. Est-ce qu'un jour on aura la chance de toucher ce que l'on voit ? On l'a fait avec la lune, et puisque c'est la nuit je rejoins les rêveurs... il reste l'univers entier à explorer. Tout ce qui brille n'est pas d'or, donc fonçons plein phare droit devant et laissons-nous nous surprendre. Apportons la lumière sur les choses plutôt que de suivre bêtement les lumières comme un papillon de nuit et de nous y brûler les ailes. (heu je suis déjà parti moi^^).

Le news en anglais est bien plus complète.
Loindici
 
Messages: 259
Inscrit le: 20/11/2008 - 14:11:08

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Troll » 23/05/2011 - 8:44:40

coconut a écrit:Si on considère que le Soleil représente 99,86 % de la masse totale du système solaire, oui ça va jouer sur l'estimation de la masse de la Voie Lactée, mais dans une moindre mesure.

Oui, le rapport est trop........... massif !!
( mais je me fais toujours avoir par ces ordres de grandeurs :sarcastic: )
"Quand un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter.
Quand un problème n'a pas de solution, alors s'inquiéter ne sert à rien" Proverbe tibétain
Avatar de l’utilisateur
Troll
 
Messages: 770
Inscrit le: 21/05/2008 - 10:08:18

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Loindici » 23/05/2011 - 10:08:07

En même temps, qui nous dit que ce pourcentage est exact. Et surtout qui nous dit que les systèmes stellaires eux-mêmes dans la Voie Lactée forment 99.99 de la matière de la galaxie ? Cette matière "errante" pourrait encore être bien plus importante qu'on ne le pense aujourd'hui. Là, on découvre ça, puis on commence à se dire que ce n'est pas un grand vide comme on voudrait le croire, qu'il y a entre les systèmes de tels systèmes non stellaires qui se mettent en place ou qui existe déjà. De là à expliquer toute la matière manquante peut-être pas, mais une nouvelle comme celle-ci ne fait même pas sourciller les astrophysiciens quant à leurs certitudes ? Sur des distances énormes telles que dans la galaxie, ces petits riens errant entre les systèmes, ça doit bien être énorme pourtant. Je sais bien qu'un truc comme la ceinture d'astéroïde par exemple, c'est que dalle, Cérès compte pour un tiers et le tout ne vaut que 4% de la masse de la lune (wiki). Mais une ceinture d'astéroïde plus une autre et une autre, et ça sur plusieurs milliers d'années lumière et non sur un fil perdu entre Mars et Jupiter, ça doit bien être au final quelque chose d'énorme avec au final une masse globale qu'on ne peut voir parce qu'elle n'est pas éclairée par une étoile et aussi parce qu'elle est diluée dans l'immense "vide" interstellaire. En plus on parle bien là de système avec des planètes à la Jupiter et avec de tels systèmes plus nombreux que les systèmes stellaires... C'est comme les particules dans l'atmosphère : on a l'impression que l'air c'est du vide parce qu'on ne voit rien, mais si on ajoute toutes les particules volatiles de l'air on doit arriver à remplir un bon gros sac à poussière.

Donc si quelqu'un sait s'il y a des certitudes, un consensus dans cette histoire, ou s'il y a encore pas mal de doute à cette question dans la communauté scientifique. Après tout, cette nouvelle doit bien servir à quelque chose^.
Loindici
 
Messages: 259
Inscrit le: 20/11/2008 - 14:11:08

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar kace » 23/05/2011 - 11:07:13

Loindici a écrit:Donc si quelqu'un sait s'il y a des certitudes, un consensus dans cette histoire, ou s'il y a encore pas mal de doute à cette question dans la communauté scientifique. Après tout, cette nouvelle doit bien servir à quelque chose^.

Sans être spécialiste de la question, la réponse est a priori claire : les planètes ont une masse négligeable par rapport aux étoiles. Dans le système solaire, c'est clair : 0,14% de masse pour toutes les planètes, le reste pour le soleil ...
Dans les différents systèmes planétaires identifiés, ça semble du même ordre : généralement moins de 1% de la masse dans les planètes (sauf "grosses" naines brunes, mais qui entrent alors plutôt dans la catégorie "petites étoiles")
Restent les "corps errants" : ils sont certainement nombreux et difficiles à détecter, mais vues leurs masses individuelles "négligeables", il en faudrait un nombre gigantesque pour que collectivement ils commencent à jouer un rôle. Or on n'a par exemple jamais observé de météorites venant de l'extérieur du système solaire : s'ils y avait bcp d'astres errants, il devrait sans doute y avoir bcp de poussières et cailloux errants, et donc de météorites venant de l'extérieur. De même, avec les moyens actuels, on devrait détecter de très nombreuses planètes errantes (via les micro-lentilles gravitationnelles notamment), ce qui n'est pas le cas. Enfin, comment se seraient formés tous ces astres errants : la théorie ne l'explique pas (ceci dit, cet argument est à relativiser et il faut rester humbles : pas mal de choses ne sont pas encore expliquées dans la formation des étoiles et planètes !). Tout cela doit bien sûr être quantifié, mais d'après ce que j'ai lu, le résultat semble clair : les planètes ont une masse quasi-négligeable par rapport à la masse des étoiles de notre Galaxie (et donc c'est très certainement pareil pour toutes les galaxies). Ce n'est donc pas la "matière noire" recherchée (matière dont je doute d'ailleurs de plus en plus de l'existence, mais c'est un autre débat).
kace
 
Messages: 260
Inscrit le: 12/01/2011 - 15:19:31

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Bap2703 » 23/05/2011 - 11:17:21

Loindici a écrit:Sur des distances énormes telles que dans la galaxie, ces petits riens errant entre les systèmes, ça doit bien être énorme pourtant.


Ca change rien aux ratio : sur des distances énormes l'énormité des masses stellaires est elle aussi encore plus énorme.
Bap2703
 
Messages: 292
Inscrit le: 08/11/2007 - 12:25:45

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar condorpf » 25/05/2011 - 10:59:41

Ça a l'air de rejoindre le même sujet on dirait :

http://www.techno-science.net/forum/viewtopic.php?f=10&t=21144

Mais ça nous replonge encore dans le scepticisme... :grat2:
condorpf
 
Messages: 15
Inscrit le: 02/05/2010 - 2:39:40
Localisation: 17°31' S - 149°33' W

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Troll » 26/05/2011 - 11:47:19

Serait-ce faux de penser qu'un système solaire comme le notre aurait pu avoir, au départ, une quantité de matière plus importante qu'on ne le pense aujourd'hui ?
Nous avons un modèle sur la formation d'un système planétaire, mais est-il complet ? De se dire qu'il existe plus de matière entre deux systèmes que toutes la matière réunie ce ces deux systèmes ne me parait pas si impossible que ça !!
Nous savons encore très peu de chose sur le milieu interstellaire.
"Quand un problème a une solution, il ne sert à rien de s'inquiéter.
Quand un problème n'a pas de solution, alors s'inquiéter ne sert à rien" Proverbe tibétain
Avatar de l’utilisateur
Troll
 
Messages: 770
Inscrit le: 21/05/2008 - 10:08:18

Re: [News] Seule dans l'espace: découverte d'un nouveau type de planète

Messagepar Victor » 26/05/2011 - 11:56:34

Pour faire l'histoire de notre système solaire nous n'avons que des hypothèses de la mécanique céleste, la conservation de la quantité de masse, de la quantité de mouvement et les lois de la gravitation...S'il y avait un surplus de masses, ben le système solaire serait différent...De plus en ce qui concerne les éjections de grosses quantités de masses... quelles en seraient les causes? Une explosion, une interférence gravitationnelle et la quelle ?
Victor
 
Messages: 13036
Inscrit le: 05/06/2006 - 21:30:44


Retourner vers Astrophysique

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron