[News] Le virophage : un virus capable d'infecter d'autres virus

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur: Modérateurs

[News] Le virophage : un virus capable d'infecter d'autres virus

Messagepar Michel » 08/08/2008 - 0:00:35

La famille des virus s'agrandit… L'équipe de l'Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes, dirigée par Didier Raoult, vient de décrire un nouveau type de virus... >> Lire la suite
Avatar de l’utilisateur
Michel
 
Messages: 19852
Inscrit le: 14/07/2004 - 14:48:20
Localisation: Cote d'Azur

Messagepar Jay78 » 08/08/2008 - 9:20:13

Petite rectification, Mamavirus, découvert récemment (7 aout 2008), détrône Mimivirus de la place de virus le plus grand connu. Et c'est à l'intérieur de Mamavirus qu'on a découvert Sputnik, par ailleurs capable d'infecter Mimivirus égalemment.
Bien humblement Michel :jap:
Avatar de l’utilisateur
Jay78
 
Messages: 37
Inscrit le: 16/04/2008 - 9:04:17
Localisation: St Quentin

Messagepar aureliencity » 08/08/2008 - 11:44:42

Il pourrait étre possible alors avec la compréhension et l'utilisation de ce genre de virus anti virus ^^ "d'infecter" d'autres virus comme le VIH pour lui changer quelques bout de code génétique et perméttre soit a l'organisme de s'en débarasser de lui méme, ou via un médicament dont il serait devenue sensible via cette methode.
Bien entendu ca prendrais beaucoup d'années mais je pense que c'est une bonne voie a explorer.
aureliencity
 
Messages: 260
Inscrit le: 06/04/2007 - 4:56:28

Messagepar griffaurel » 08/08/2008 - 12:37:01

Les Bactériophages et le Virophages ont un intérêt thérapeutique potentiel évident.
Ce serait tellement mieux d'inoculer le Bactériophage qui convient pour se débarrasser des infections par bactéries multi-resistantes aux antibiotiques.
Ou de trouver par exemple un Virophage des maladies mortelles du SRASS ou de la grippe aviaire H5N1.
La vaccination est une bonne chose pour se prémunir des épidémies de maladies connues et très contagieuses. La Variole et la rage en ont fait les frais. Dans les cas des maladies foudroyantes comme Ebola, un virophage utilisant les capacités du virus hôte à se multiplier pourrait peut-être limiter la maladie à une charge virale non mortelle et éventuellement tuer tous les virus jusqu'au dernier.

Mais sait-on l'effet d'une grande quantité de bactériophages ou virophages dans l'organisme. Comment réagit le système immunitaire à cette population virale non pathogène ?
"Réfléchir à ce qu'on dit et dire ce que l'on pense n'a jamais empêché qui que ce soit de dire une connerie."
griffaurel
 
Messages: 132
Inscrit le: 02/04/2007 - 12:16:11
Localisation: Nice

Messagepar ortie458b » 08/08/2008 - 13:02:31

Comme quoi, chaque entité vivante a en quelque sorte un prédateur
[url=http://huile-essentielles.fr/menu2/huile_essentielle_basilic.php]Huile essentielle de basilic[/url]
ortie458b
 
Messages: 37
Inscrit le: 14/11/2007 - 14:06:19

Messagepar tr » 08/08/2008 - 16:25:03

ortie458b a écrit:Comme quoi, chaque entité vivante a en quelque sorte un prédateur

Un prédateur qui peut induire des accélérations dans les mutations, par échange de bouts d'ADN... Il est utile par l'apport des avantages de la reproduction sexuée à l'échelle des virus, comme pour les bactéries, qui en échangeant des bouts d'ADN, s'adaptent beaucoup plus rapidement que prévu aux antibiotiques.
Je ne sais pas si ce "prédateur" élimine les plus faibles mais il peut renforcer les plus forts.
tr
 
Messages: 401
Inscrit le: 15/08/2007 - 12:55:28


Retourner vers Vie et Terre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron