[Dossier] Rétro 1900: Quel temps va-t-il faire ?

Les sciences et techniques du passé...

Modérateur: Modérateurs

[Dossier] Rétro 1900: Quel temps va-t-il faire ?

Messagepar Publication » 08/08/2004 - 12:45:13

Pour ce premier dossier rétro on se plonge dans les prévisions météo de l’année 1900. Les connaissances du moment sont retracées et les instruments utilisés sont présentés, allant même jusqu’à proposer la construction d’outils artisanaux permettant de prévoir le temps. Les sources utilisées pour la rédaction de ce dossier sont entièrement d’époque.

L’auteur est Michel, que vous pouvez retrouver sur le forum.

Image

Avertissement: Ce dossier rétro retranscrit des connaissances scientifiques des années 1900, et contient donc volontairement les incertitudes et erreurs d'époque.


Introduction

Quel temps fera-t-il aujourd’hui ? Peut-on prendre sa canne ou faut-il emporter un parapluie ? L’agriculteur qui songe à rentrer sa moisson ; le marin qui va partir en mer ; le promeneur qui médite sur une excursion ; tous se posent la même question, interrogent le ciel, les nuages, le vent, consultent le baromètre. Existe-t-il des moyens de prévoir le temps, à courte ou brève échéance, et quels sont ces moyens ?

Source et illustrations pour tout le dossier: Almanach Hachette 1902
Dernière édition par Publication le 08/08/2004 - 13:47:48, édité 5 fois au total.
Publication
 
Messages: 2068
Inscrit le: 30/07/2004 - 17:18:42

Les Prévisions du temps

Messagepar Publication » 08/08/2004 - 12:46:08

Image

De temps immémorial, on a cherché à établir des pronostics du « temps qu’il fera ».
« Quand la tempête est imminente, dit Virgile à l’agriculteur dans les Géorgiques, tu verras des étoiles glisser sur les voûtes du firmament, et laisser, à travers les ombres de la nuit, de longues traînées d’une blanche lumière ».
Virgile décrit longuement l’attitude des animaux. Quand il va pleuvoir, « l’hirondelle au cri perçant rase d’une aile vagabonde l’eau des lacs ».
Les astrologues du Moyen Age n’en savaient pas plus que lui, et les prédictions du temps ne prirent quelques apparences de sérieux qu’avec la découverte des instruments météorologiques.

Il n’existe aucune loi permettant de prévoir le temps à longue échéance. La température moyenne, de même que la quantité moyenne d’eau tombée, peut varier d’une époque à l’autre pour un même lieu, et cela dans des limites convenues. Mais s’il pleut dans une certaine période, il pleuvra moins dans l’autre.
« Après la pluie, le beau temps ». Cette loi (de compensation) se vérifie pour une période d’années, un siècle, au moins.

Passant des observations qui concernent un jour donné de l’année à celles portant sur des périodes plus ou moins longues, on a remarqué que ces périodes de beau ou mauvais temps, se groupent assez exactement autour de certains jours de l’année. On peut alors, en se reportant aux conditions météorologiques de ces mêmes jours, pendant plusieurs années antérieures, établir encore des probabilités.

En somme, cette méthode consiste à prévoir le temps qu’il fera en observant le temps qu’il a fait aux périodes correspondantes des années antérieures.
Publication
 
Messages: 2068
Inscrit le: 30/07/2004 - 17:18:42

L’annonce des tempêtes et des cyclones

Messagepar Publication » 08/08/2004 - 12:47:22

Image

Les tempêtes et en général les grands mouvements atmosphériques, si redoutés des marins et des agriculteurs, ne sont autre chose que de gigantesques tourbillons dont la cause réside dans les différences de pression atmosphériques des points environnants. Le centre du tourbillon est situé au point de plus basse pression. D’un jour à l’autre, ce centre se déplace, suivant une route qu’il parcourt avec d’autant plus de rapidité que la tempête est plus violente.

Les tempêtes qui sévissent sur nos côtes et qui se prolongent dans l’intérieur du continent se forment soit sur les côtes d’Amérique, soit au milieu de l’atlantique ; elles abordent l’Europe par l’Irlande ou pas la Péninsule Ibérique.

Le Bureau central météorologique de France a pour mission d’annoncer ces tempêtes. Il est en relation télégraphique avec les principales stations des deux mondes ; chaque jour, ces stations lui adressent les renseignements météorologiques utiles ; pression barométrique, direction du vent, etc. Pour établir ses cartes quotidiennes, le Bureau réunit par des courbes les points de même pression : il obtient ainsi une série de courbes concentriques dites isobares. Le centre de ce système de courbes marque le centre de la tempête. Que ce centre aborde par le Nord ou par le Sud, il est ainsi possible de l’annoncer vingt-quatre ou quarante-huit heures avant qu’il n’ait atteint les côtes et ensuite l’intérieur du pays.
Publication
 
Messages: 2068
Inscrit le: 30/07/2004 - 17:18:42

Le Ciel, les Nuages, le Vent

Messagepar Publication » 08/08/2004 - 12:49:27

Image

En dehors des méthodes d’observation scientifique, permettant de prévoir le temps à longue ou brève échéance, il existe d’autres moyens plus simples, plus populaires, mais d’une exactitude toujours relative.


La couleur du ciel

Suivant que les teintes rouge, bleu, jaune ou gris prédominent, le temps peut être approximativement prévu :
Ciel rose au coucher du soleil : beau temps ;
Rouge le matin : mauvais temps, vent ;
Gris le matin : beau temps ;
Bleu foncé sombre : vent ;
Bleu clair et brillant : beau temps ;
Jaune brillant au coucher du soleil : vent ;
Jaune pâle : pluie.

Rouge soirée, grise matinée,
Signes certains de belle journée.



La forme des nuages

Légers nuages à contours indécis : beau temps ;
Nuages épais à contours définis : vent.
Plus les nuages sont légers, moins il y aura de vent ; plus ils seront épais, enroulés, tourmentés, déchiquetés, plus le vent sera violent.
Petits nuages couleur d’encre : pluie ;
Nuages légers courant rapidement en sens inverse de nuages épais : vent et pluie ;
Nuages blancs élevés, en bandes, en touffes légères, pommelés, s’augmentant en masses sombres : changement de temps.

Ciel pommelé, femme fardée ,
Ne sont pas de longue durée.


En pays de montagne, si les nuages s’accrochent aux hauteurs et descendent : pluie ;
S’ils montent et se dispersent : beau temps.


La direction du vent

Vents Ouest et Sud : généralement pluvieux et chauds ;
Vents Nord et est : secs et froids.
Le vent tournant généralement en France dans le même sens : Sud Ouest Nord Est, on peut prévoir avec quelque certitude le direction future du vent, et par suite, le temps qu’il fera.
Les courants d’Ouest sont les plus chargés d’humidité et ceux d’est les plus secs. La neige vient surtout par les vents Nord-ouest et Nord, la pluie d’entre Nord-ouest à sud, le froid par Nord-est et la chaleur par Sud-est.


La Vitesse du vent

Le vent faible - de 1 à 4 m. par seconde – agite les drapeaux et les feuilles des arbres ;
De 4 à 7 mètres, il agite les petites branches ;
Les grosses sont remuées par un vent de 7 à 11 mètres ;
De 11 à 17 il secoue les arbres ;
Au-delà de 17 à 20 il casse les branches et
De 20 à 25 m. cause des dégâts aux toitures.
Soit 6 vitesses différentes. On note donc le vent, suivant sa force de 1 à 6 dans les tableaux graphiques.

Image


Les avertissements des animaux

Si les hirondelles rasent le sol par temps couvert : pluie ;
Si elles montent très haut par la pluie : beau temps ;
Si les poules grattent le sol et se poudrent de poussières : pluie ;
Si les poissons blancs sautent par temps calme et couvert : orage ;
Aux approches de la pluie, le chat se fait sa barbe, les oiseaux battent leurs plumes, les canards bavardent, les mouches piquent plus fortement, les vers sortent de terre etc.
Dernière édition par Publication le 08/08/2004 - 13:36:10, édité 1 fois au total.
Publication
 
Messages: 2068
Inscrit le: 30/07/2004 - 17:18:42

Les appareils d’observations

Messagepar Publication » 08/08/2004 - 12:50:46

Image

Les observations quotidiennes peuvent être consignée soit sous forme de tableau, soit sous forme graphique.
Mais pour réaliser ces observations, il est indispensable de posséder quelques instruments de bonne qualité et de les disposer d’une certaine façon. On ne doit pas, surtout, les accrocher au cadre extérieur des fenêtres.


Il faut avoir

2 thermomètres, l’un à maxima (8 fr.) l’autre à minima (6 fr.), tous deux fixés sur un cadre (3 fr.) ;
Un pluviomètre (12 fr.) ;
Un baromètre anéroïde (20 fr.) ou à mercure (30 fr.).

On peut adjoindre à ces instruments un hygromètre (25 fr.) mais ce n’est pas absolument nécessaire.


Les appareils enregistreurs

Ils sont d’un prix plus élevés et enregistrent toutes les variations des Eléments pendant 24 heures. Les plus employés sont le baromètre et le thermomètre qui coûtent une centaine de francs chacun. Les autres appareils enregistreurs ne se trouvent guère que dans les Observatoires.

Image
Dernière édition par Publication le 08/08/2004 - 13:36:46, édité 1 fois au total.
Publication
 
Messages: 2068
Inscrit le: 30/07/2004 - 17:18:42

Installation et lecture des appareils d’observations

Messagepar Publication » 08/08/2004 - 12:51:43

Image

Les thermomètres fixés sur le cadre seront accrochés avec l’hygromètre, sous un abri spécial en bois. Cet abri doit s’élever, à quelque distance de l’habitation sur une pelouse ou dans un jardin.

Le pluviomètre fixé à un pieu vertical enfoncé dans le sol, est placé non loin de l’abri, la bague de l’entonnoir s’élevant à 1 m. 40 au dessus du sol.
Le baromètre est gardé à la maison, dans une chambre non chauffée et orientée au Nord.

On fera bien, à l’achat de ses appareils, de demander au fabricant des conseils sur la façon de faire les lectures. Et pour s’assurer la bonne qualité des appareils, on demandera un état de comparaison, fait par le Bureau central météorologique ou par un observatoire régional.

Il faut, autant que possible, que le contrôle des instruments soit fait tous les jours aux mêmes heures.


Les thermomètres

Faire la lecture à 8 h. le matin pour connaître les températures maxima de la veille et minima du matin. Après l’examen on frappera sur le cadre pour remettre les index en place. Le chiffre à inscrire est celui qui se trouve : pour le minimum, à l’extrémité de l’index d’émail la plus éloignée du réservoir et pour le maximum, à l’extrémité de la colonne de mercure opposée au réservoir


Le baromètre

C’est une sorte de balance atmosphérique qui permet de prévoir le temps à brève échéance. La hauteur barométrique doit être observée à midi.
Les indications suivantes correspondent assez bien à l’état général de l’atmosphère :
730 m/m : tempête ;
740 : grande pluie ;
750 : pluie ou vent ;
760 : variable ;
770 : beau temps ;
780 : beau fixe.

Ces indications n’ont de chance d’exactitude que pour les localités dont l’altitude ne s’élève pas trop au dessus de la mer. Pour les localités élevées, il faut calculer qu’une hauteur de 10 m. 50 au-dessus du niveau de la mer donne 1 millimètre de moins de hauteur barométrique.

Ce sont les variations du baromètre qui sont importantes. Lorsque le baromètre monte lentement, mais régulièrement, il présage le beau temps, même avec un ciel couvert. Une descente lente et régulière est l’annonce d’un mauvais temps prochain. Les oscillations brusques indiquent l’instabilité du temps. Une descente brusque annonce une tempête.


Le pluviomètre

Visiter l’appareil le matin en même temps que les thermomètres. On place l’éprouvette graduée sous le robinet qu’on ouvrira pour laisser écouler l’eau, et on notera la hauteur indiquée. Avoir soin de refermer le robinet.


L’hygromètre

Prendre note à 2 h. du degré de saturation qu’il indique.

Image
Dernière édition par Publication le 08/08/2004 - 13:37:45, édité 2 fois au total.
Publication
 
Messages: 2068
Inscrit le: 30/07/2004 - 17:18:42

Le tableau graphique et ses compléments

Messagepar Publication » 08/08/2004 - 12:52:57

Image

Cliquer sur la Photo pour l’agrandir.

Ci-dessus un modèle de tableau graphique pour un mois.
Des divisions verticales réservent une colonne pour chaque jour du mois. On suivra les mesures indiquées pour chacune des subdivisions horizontales.

Il est par ailleurs nécessaire de consigner sur un petit registre, tenu au jour le jour, les chiffres lus sur les différents instruments et de compléter par des indications sur le caractère général du temps : beau, couvert, pluie, neige, grêle, rosée, gelée blanche, verglas, début de la gelée et prise des eaux courantes, moment du dégel, grands brouillards, crues , inondations, grandes sécheresses, apparition des feuilles ou des fleurs (libres à la campagne, non cultivées dans les jardins), floraison du blé et de la vigne, époque du coupage des foins, de la moisson et des vendanges, appréciation des récoltes etc.

Il faut encore noter les phénomènes lumineux qui se produisent autour du soleil et de la lune. Pour les orages, il convient d’en observer les caractères avec beaucoup de soin.
Publication
 
Messages: 2068
Inscrit le: 30/07/2004 - 17:18:42

Le baroscope de tout le monde

Messagepar Publication » 08/08/2004 - 12:53:58

Image

Prenez 50 cg. de camphre, autant de sel de nitre et autant de sel d’ammoniac. Faites dissoudre séparément dans de l’eau de vie pure. Le flacon contenant le camphre sera placé dans l’eau chaude afin que la dissolution soit complète. Mélangez les 3 solutions dans une éprouvette en verre blanc ou dans un de ces longs et étroits flacons qui renferment l’Eau de Mélisse. Bouchez et cachetez à la cire. Suspendez le flacon, désormais un baromètre, au Nord.

Le baroscope ainsi établi vous renseignera sur les variations du temps :
Liquide clair : beau temps ;
Troublé : pluie ;
Coagulé au fond : froid ;
Légers nuages suspendus dans le liquide : tempête ;
Nuages plus accentués et rassemblés : pluie ou neige ;
Filaments à la partie supérieure : vent ;
Nébulosités : temps humide et variable ;
Nébulosités tendant à s’élever : vents dans les hautes régions.

Ce baroscope peut être établi par tout le monde, et il peut rendre de véritables services.
Publication
 
Messages: 2068
Inscrit le: 30/07/2004 - 17:18:42

Messagepar jyb » 15/08/2004 - 17:35:04

c'est quoi du camphre ? :??:
Dernière édition par jyb le 04/09/2004 - 23:37:08, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
jyb
 
Messages: 4186
Inscrit le: 05/06/2004 - 11:01:50
Localisation: Ile de France

Messagepar Michel » 16/08/2004 - 9:36:20

jyb a écrit:c'est quoi du caphre ? :??:


1ere hypothèse: le caphre est du camphre avec une faute d'orthographe.

Le camphre lui-même est une substance aromatique qui est extraite du bois et des racines du camphrier, arbre des régions asiatiques. Son odeur est acre et tres particulière.
Il est utilisé pour ses vertus médicinales dans le soulagement des voix respiratoires (les tubes pour le nez et la pommade Vicks par exemple)
Sinon on en trouve dans l'encre de chine, dans certains vernis pour peinture a l'huile et dans les anti-mites.

Sa formule chimique C10H16

Tu as d'autres questions ? ;)
Avatar de l’utilisateur
Michel
 
Messages: 19856
Inscrit le: 14/07/2004 - 13:48:20
Localisation: Cote d'Azur

Messagepar sétiV » 04/09/2004 - 22:24:16

merci de l'explication du camphre et question idiote c'est quoi du caphre..un peu d'intelligence aurait permi de nepas relever cette faute involontaire :(
sétiV
 

Messagepar jyb » 04/09/2004 - 23:39:58

juste que je n'avais pas suffisamment appuyé sur la touche ‘m’ en tapant ma question un peu rapidement ;)

J'ai édité mon message !
Avatar de l’utilisateur
jyb
 
Messages: 4186
Inscrit le: 05/06/2004 - 11:01:50
Localisation: Ile de France

Messagepar Michel » 05/09/2004 - 12:31:44

sétiV a écrit:merci de l'explication du camphre et question idiote c'est quoi du caphre..un peu d'intelligence aurait permi de nepas relever cette faute involontaire :(


:sarcastic: relever la faute était une plaisanterie et je sais bien que jyb l'a compris comme cela contrairement à d'autres :bou:

(en mettant : :bou: je plaisante aussi)
Avatar de l’utilisateur
Michel
 
Messages: 19856
Inscrit le: 14/07/2004 - 13:48:20
Localisation: Cote d'Azur

Messagepar jyb » 13/09/2004 - 23:15:58

Ok, je me fais 10 lignes comme pénitence :

Je taperais mieux sur mon clavier
Je taperais mieux sur mon clavier
Je taperais mieux sur mon clavier
Je taperais mieux sur mon clavier
Je taperais mieux sur mon clavier
Je taperais mieux sur mon clavier
Je taperais mieux sur mon clavier
Je taperais mieux sur mon clavier
Je taperais mieux sur mon clavier
Je taperais mieux sur mon clavier

:fouet:
Avatar de l’utilisateur
jyb
 
Messages: 4186
Inscrit le: 05/06/2004 - 11:01:50
Localisation: Ile de France

Messagepar Michel » 14/09/2004 - 0:13:13

:grilled:
Avatar de l’utilisateur
Michel
 
Messages: 19856
Inscrit le: 14/07/2004 - 13:48:20
Localisation: Cote d'Azur

Messagepar jyb » 19/09/2004 - 21:41:18

HS ? :boulet:
Avatar de l’utilisateur
jyb
 
Messages: 4186
Inscrit le: 05/06/2004 - 11:01:50
Localisation: Ile de France

chimie

Messagepar nath » 07/08/2005 - 19:49:23

salut pourrait on me renseigner sur les differentes façon de representer
la molecule de camphre? merci ;)
nath
 

formules semi-developpées

Messagepar manoulaboss@yahoo.fr » 24/02/2006 - 13:58:39

bonjour,
je souhaiterais savoir combien de formules semi-developpées peut posséder la formule brute C10H16 en tenant compte que celui-ci a 3 centres d'insaturation
merci emmanuelle
manoulaboss@yahoo.fr
 


Retourner vers Rétro

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron