[News] Vol AF 447 Rio-Paris: le rapport final du BEA et les recommandations

Tout ce qui vole dans les airs...

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
jyb
Messages : 4206
Inscription : 05/06/2004 - 11:01:50
Localisation : Ile de France

[News] Vol AF 447 Rio-Paris: le rapport final du BEA et les recommandations

Message par jyb » 06/07/2012 - 11:45:07

Le BEA a publié ce jeudi son rapport final sur la catastrophe du vol AF 447 Rio Paris qui s'est abimé dans l’Atlantique le premier juin 2009. Comme attendu, le BEA a livré des conclusions supplémentaires, notamment par rapport aux études menées sur les facteurs humains. Ces études ont permis de déterminer plusieurs améliorations qui auraient pu permettre à l'équipage de sauver l'avion lors des dernières minutes de vol.


Image
L'enregistreur de paramètres, Flight Data Recorder (FDR), a été remonté le 1er mai 2011 - Illustration: BEA.


Rappel sur les faits

Le vol AF447 est celui d'un avion fiable avec une excellente statistique. Avant le vol AF447 du premier juin 2009, aucun Airbus de la famille A330 / A340 n'a été impliqué dans un accident mortel alors même qu'un millier d'exemplaires parcourent le monde et depuis une quinzaine d'années pour les plus anciens.

L'équipage est formé de trois pilotes, deux d’entre eux sont expérimentés, le troisième provient de la filière d’excellence d'Air France. La composition de l'équipage est conforme à la règlementation en vigueur. Les conditions météorologiques sont difficiles, mais courantes sur le parcours du vol.

Les premières raisons évoquées

Très rapidement, avant même la découverte des boites noires, l'hypothèse des sondes de Pitot est évoquée. Il s'est avéré qu'il y a eu effectivement un problème avec ces sondes, mais cet incident a relativement peu affecté l'instrumentation et s'il a été le déclencheur de la séquence menant à l'accident il ne peut être retenu comme principal responsable. L'absence d'indication de vitesse ainsi qu'un début de décrochage ne peuvent être considérés comme une condition désespérée pour un avion et la situation est censée être rattrapable.

Le dernier rapport d'étape

Le dernier rapport d’étape mettait l'accent sur les erreurs de pilotage lors des dernières minutes du vol. Malgré l’altimètre, l'alarme de décrochage et les vibrations de l'avion, l'équipage n'a pas réussi à identifier la situation de décrochage. En poursuivant des mouvements en cabré, les pilotes ont même forcé la poursuite de cette situation. Or, aucun des membres présents dans le cockpit n'a manifesté une volonté de comportement dangereux et tous étaient compétents. C'est sur cette base que le BEA a mis en place un groupe d'études sur le facteur humain.

Les nouveautés du rapport final

Les nouvelles conclusions contiennent 41 recommandations concernant plusieurs domaines, en grande partie la phase du vol de croisière. Réputée comme la moins accidentogène, la phase du vol de croisière n'est pas la plus mise en avant dans la règlementation et dans les entraînements. Un certain nombre de recommandations concerne ainsi la répartition des rôles et l'organisation du cockpit lorsque le commandant de bord n'est plus aux commandes.

D'autres recommandations concernent l'entraînement de l'équipage au niveau des vols de croisière, la connaissance qu'il doit avoir du fonctionnement et des limites de l'instrumentation. D'autres points concernent l'ergonomie et notamment le fonctionnement de l'alarme de décrochage ou du moins de son interruption. Lorsque l'alarme s’éteint, les pilotes n'ont pas d'indication claire indiquant si cette extinction est due à un retour à la normale où à une incohérence de données. Il est vrai que les concepteurs de l'appareil n'ont sans doute jamais imaginé qu'un exemplaire aurait une vitesse verticale à peu près aussi élevée que la vitesse horizontale.

Pour plus d'information sur le sujet voir aussi notre dossier http://www.techno-science.net/?onglet=a ... article=42

philouze
Messages : 206
Inscription : 08/03/2009 - 17:24:37

Re: [News] Vol AF 447 Rio-Paris: le rapport final du BEA et les recommandations

Message par philouze » 06/07/2012 - 14:57:10

Ce qui m'étonne, c'est qu'en cas de malfonction des Pitot, l'écran n'affiche pas une vitesse GPS de secours (avec mention que la vitesse affichée et non fiable, mais meilleure que "du rien".
depuis déjà longtemps, une moyenne GPS+ glonass donnerait des indications interpollées probablement plus fiables qu'une sonde ... c'est un peu ballot de cramer un avion à cause d'une perte d'afficheur

Jayxee
Messages : 445
Inscription : 20/11/2007 - 8:32:31
Localisation : Lyon

Re: [News] Vol AF 447 Rio-Paris: le rapport final du BEA et les recommandations

Message par Jayxee » 06/07/2012 - 15:39:56

philouze a écrit :Ce qui m'étonne, c'est qu'en cas de malfonction des Pitot, l'écran n'affiche pas une vitesse GPS de secours (avec mention que la vitesse affichée et non fiable, mais meilleure que "du rien".
depuis déjà longtemps, une moyenne GPS+ glonass donnerait des indications interpollées probablement plus fiables qu'une sonde ... c'est un peu ballot de cramer un avion à cause d'une perte d'afficheur

Sur les écrans GPS, tu as déjà cette vitesse sol : L'info est disponible, et le fait quelle soit disponible sur l'écran associer à la Nav GPS est bien plus sûr vis a vis du risque de confondre la vitesse réelle et la vitesse sol.

Et faut bien se rappeler qu'une vitesse sol n'est pratiquement d'aucune utilité pour savoir si on est bien dans le domaine de vol de l'avion.

idefix
Messages : 1
Inscription : 07/07/2012 - 10:40:39
Activité : Autre

Re: [News] Vol AF 447 Rio-Paris: le rapport final du BEA et les recommandations

Message par idefix » 07/07/2012 - 11:00:12

Une vitesse dérivée du GPS n'est effectivement pas très utile (mieux que rien tout de même) mais la portance de l'avion résulte d'une vitesse par rapport à l'air...donc selon le vent à l'altitude ou se trouve l'avion, le résultat pourrait être catastrophique également !

Par contre le décrochage aérodynamique est uniquement une question d'angle d'attaque...A un certain angle, les filets décrochent et la portance est détruite. Cet angle critique est le même quel que soit le poids de l'avion.

En gros plus un avion est lourd et plus sera haute la vitesse ou cet angle critique est atteint.

Depuis plus de 50 ans un système d'atterrissage basé sur le AoA est employé sur les avions militaires (les Mirages 3 l'utilisaient entre autre). Extrêmement pratique, car le poids d'un avion de chasse peut varier fortement en fonction de la munition qu'il a largué ou non lors de sa mission.

Un A-330 possède 3 sondes Aoa !

L'information de l'angle d'attaque est lisible dans le cockpit par le pilote, mais seulement via un écran utilisé pour des taches de maintenance et pour lequel ils ne sont pas formé ! Je doute que beaucoup de pilotes de A-330 connaissent cette possibilité.

Pourquoi cette information basique ne serait pas symbolisée d'une manière simple dans les avions de transport !

Une nouvelle procédure BUSS (Back-up speed scale) basée sur ce principe a été développée par Airbus, mais elle demande de couper de manière définitive certain ordinateurs de bord et une certaine réticence compréhensible de la part des pilotes est liée à cette procédure.

Je reste persuadé qu'un indicateur d'angle d'attaque de type lumière rouge: trop lent / vert ok / jaune trop rapide (qui existe même sur certain avions à hélice) serait extrêmement simple à mettre en oeuvre, surtout que l'information est existante et représentable sur un A-330.

Bon l'idée de base était chez Dassault ? Y-a t'il un problème à ce niveau ? C'est payer trop cher en vies humaine de toute façon !

philouze
Messages : 206
Inscription : 08/03/2009 - 17:24:37

Re: [News] Vol AF 447 Rio-Paris: le rapport final du BEA et les recommandations

Message par philouze » 09/07/2012 - 9:46:19

Sur les écrans GPS, tu as déjà cette vitesse sol : L'info est disponible, et le fait quelle soit disponible sur l'écran associer à la Nav GPS est bien plus sûr vis a vis du risque de confondre la vitesse réelle et la vitesse sol.

Et faut bien se rappeler qu'une vitesse sol n'est pratiquement d'aucune utilité pour savoir si on est bien dans le domaine de vol de l'avion.

../..

Nouveau messagepar idefix »
Une vitesse dérivée du GPS n'est effectivement pas très utile (mieux que rien tout de même) mais la portance de l'avion résulte d'une vitesse par rapport à l'air...donc selon le vent à l'altitude ou se trouve l'avion, le résultat pourrait être catastrophique également !


entre domaine de vol et décrochage il y a un monde j'imagine. Un tel avion vole aux alentours de 900 km/h, même si les vents d'altitude faussent les données, est-ce qu'ils peuvent générer les 5/ 600 km/h de différentiel nécessaires pour rentrer dans un décrochage ? très rarement j'imagine, donc ça reste une indication de secours qui aurait pu dissiper le doute.

D'après le rapport les pilotes n'ont pas appliqué, par erreur de leur part, la procédure "données vitesses douteuse", la comparaison pitot VS gps, avec un tel écart, devrait engager "de force" cette procédure ( c'est illogique ce que j'imagine ou bien ?)

Jayxee
Messages : 445
Inscription : 20/11/2007 - 8:32:31
Localisation : Lyon

Re: [News] Vol AF 447 Rio-Paris: le rapport final du BEA et les recommandations

Message par Jayxee » 09/07/2012 - 12:07:20

Là tu te trompe... à l'altitude de croisière, les marges entre les vitesse de vol et de décrochage sont bien inférieure aux différences qu'il peut y avoir entre la vitesse réel et sol :jap:
En général, à altitude de croisière pour un liner , t'as moins de 200km entre le décrochage et la survitesse.

philouze
Messages : 206
Inscription : 08/03/2009 - 17:24:37

Re: [News] Vol AF 447 Rio-Paris: le rapport final du BEA et les recommandations

Message par philouze » 10/07/2012 - 9:41:25

au temps pour moi, j'avais imaginé bien plus large, la densité très faible de l'air à cet altitude j'imagine ?

Avatar de l’utilisateur
jyb
Messages : 4206
Inscription : 05/06/2004 - 11:01:50
Localisation : Ile de France

Re: [News] Vol AF 447 Rio-Paris: le rapport final du BEA et les recommandations

Message par jyb » 19/07/2012 - 12:40:45

C'est exactement ça !

Répondre