[News] Une lagune rose et salée en Australie

Biologie, géologie, histoire naturelle, etc...

Modérateur : Modérateurs

Isabelle
Messages : 10904
Inscription : 02/09/2004 - 9:49:47

[News] Une lagune rose et salée en Australie

Message par Isabelle » 02/01/2013 - 0:00:27

Le satellite Pléiades 1B, lancé le 2 décembre dernier, acquiert déjà des dizaines d’images chaque jour parmi lesquelles cette vue de la lagune rose d’Australie.


Image
Vue de la lagune rose d’Australie
Crédits image : CNES


Quelles sont les parcelles de terre ? Quelles sont les étendues de mer ? Sur cette image, réalisée par le satellite Pléiades 1B, les repères sont troublés. La grande étendue rose corail correspond à la célèbre lagune rose et salée de la côte ouest de l’Australie, le Hutt Lagoon. A quoi est due cette couleur rose ? A des micro-algues extrêmement riches en bêta-carotène, des pigments qui leur permettent par ailleurs de supporter la salinité du milieu.

La lagune, comme le veut la définition, est séparée de l’océan Indien par une bande de terre, ici des dunes de sables recouvertes de végétation. On y aperçoit, en bas de l’image, le petit village de Port Gregory. A droite de la lagune, on distingue des marais salants (les rectangles blancs) et des cultures de micro-algues (les rectangles verts).

Les satellites Pléiades 1A et 1B, développés sous la responsabilité du CNES, sont des observateurs privilégiés de la Terre. Grâce à leurs images de 70 cm de résolution, les satellites Pléiades complètent les images fournies par Spot 5, dont la résolution est moindre mais le champ plus large. Les images de ce type sont très attendues dans le domaine de la sylviculture, de la géologie ou encore de l’environnement marin pour gérer au mieux les ressources de notre planète.

Le système Pléiades, constitué de 2 satellites identiques à 694 km d’altitude, répond aux besoins des utilisateurs civils et militaires.
Les satellites Pléiades 1A et 1B fournissent des images de 70 cm de résolution, offrant un niveau de détail idéal pour la cartographie des zones urbaines les plus denses comme pour les applications de précision. L’agilité hors norme de cette constellation la rend particulièrement réactive aux exigences spécifiques des utilisateurs.
Pléiades s’inscrit dans la filière d’observation de la Terre initialisée par le CNES en 1986 avec le satellite Spot. Le CNES est maître d’ouvrage et architecte du système. Les 2 satellites ont été construits par Astrium et les images acquises sont collectées sur les centres de réception par Astrium Services, distributeur exclusif mondial pour les utilisateurs civils.


Source: CNES

Répondre