[News] Des nanocables magnétiques pour les mémoires du futur

L'étude des phénomènes naturels...

Modérateur : Modérateurs

Adrien
Site Admin
Messages : 17077
Inscription : 02/06/2004 - 17:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Des nanocables magnétiques pour les mémoires du futur

Message par Adrien » 14/04/2013 - 23:00:30

Des chercheurs espagnols du CSIC et de l'Université de Saragosse ont réussi à produire des nanocables magnétiques en trois dimensions qui ont démontré leur potentiel d'utilisation comme composant de base d'un nouveau type de mémoires informatiques. Les "Racetrack memory" proposés par des chercheurs d'IBM présenteraient l'avantage de stocker les données de manière non-volatile tout en présentant une forte rapidité le lecture/écriture. Les chercheurs ont ainsi démontré la possibilité offerte par leur méthode pour fabriquer ces composants.

Différents éléments sont à prendre en compte lorsque l'on compare différents dispositifs de mémoires électroniques. Le premier est la capacité de stockage : combien de bits d'information peuvent être stockés sur une surface donnée. Le second est l'efficacité de stockage dans le temps. Il existe des mémoires volatiles, qui perdent leur capacité si elles ne sont plus alimentées en énergie, et les mémoires non-volatiles qui, au contraire, maintiennent l'information stockée dans le temps. Ces deux types de mémoire ont des consommations d'énergie bien différentes, les premières étant beaucoup plus gourmandes ! Enfin, un troisième élément concerne la rapidité de lecture et d'écriture de la mémoire.

Face à la variété actuelle des mémoires produites (DRAM, SRAM, MRAM, NVRAM, flash memory etc.) et qui en fonction de leurs propriétés assurent des fonctions diverses (disque dur, mémoire vive, stockage externe, etc.) les chercheurs sont en quête de la mémoire universelle. Celle-ci aurait tous les avantages recherchés et pourrait donc être utilisée pour tous les usages indifféremment. Elle présenterait une très forte densité de stockage pour enregistrer les données de manière non-volatile, avec un faible coût énergétique et posséderait une vitesse de lecture/écriture imbattable.

Stuart Parkin de la société IBM a proposé en 2008 un nouveau type de mémoire comme candidat potentiel : le racetrack memory. Ce dispositif utiliserait un courant électrique polarisé en spin afin de déplacer des domaines magnétiques sur un nanocable. Les domaines seraient séparés sur le câble, chacun stockant un bit d'information. En déplaçant les domaines sur le câble et en les faisant défiler sous des têtes de lecture/écriture, l'information peut être lue et enregistrée dans la mémoire.

Si le concept parait séduisant théoriquement, encore faut-il en assurer la réalisation pratique - démontrer la faisabilité de ces mémoires. En utilisant un microscope électronique à balayage et la technique de Focused Electron Beam Induced Deposition (FEBID) - Déposition induite par faisceau électronique - les chercheurs espagnols ont produit des nanocables magnétiques tridimensionnels en forme de spirale. En étudiant leur propriétés électroniques, ils ont identifiés comment générer et déplacer sur le câble les séparations pour créer les domaines magnétiques dans lesquels l'information est stockée.

"Jusqu'à présent, ces mémoires n'avaient pas pu être développées car nous ne disposions pas d'une technique efficace. Dans cette étude, nous mettons en avant le fait que la technique FEBID es peut être la meilleure candidate pour la fabrication de ces mémoires", rapporte José Maria de Teresa, chercheur à l'Instituto de Ciencia de Materiales de Aragón. Une étape a donc été franchie mais il en reste encore beaucoup avant de pouvoir assurer une fabrication de masse de ces mémoires.

Source: BE Espagne numéro 125 (12/04/2013) - Ambassade de France en Espagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /72846.htm

Répondre