[News] EXOMARS lancement prévu le 14 mars 2016, arrivée octobre 2016

Observation du ciel et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 628
Inscription : 16/05/2015 - 9:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] EXOMARS lancement prévu le 14 mars 2016, arrivée octobre 2016

Message par Redbran » 13/03/2016 - 0:00:10

Une forme de vie a-t-elle existé sur Mars? Pour le savoir, deux missions de l’Agence spatiale européenne (ESA) seront lancées en 2016 et 2018. Cette dernière comportera l'atterrissage d’un véhicule –véritable laboratoire sur roues– à la surface de la planète rouge.
Image
Schiaparelli, module démonstrateur d'entrée, de descente et d’atterrissage. Illustration: CNES
Le programme ExoMars tire son nom d'exobiologie, la science qui recherche des traces d’une forme de vie extraterrestre. Mené en coopération avec Roscosmos, il s'articule autour de 2 missions qui seront successivement lancées par deux fusées russes Proton.

La mission de 2016 insérera en orbite martienne un satellite qui, d'une part, étudiera l'atmosphère de Mars ainsi que son évolution et, d'autre part, servira de relais de télécommunications vers la Terre pour les missions en opération à sa surface. Ce satellite baptisé Trace Gas Orbiter (TGO) étudiera avec ses instruments russes et européens les gaz présents à l'état de traces dans l'atmosphère martienne tels que le méthane ou d’autres hydrocarbures.

Juste avant son insertion en orbite martienne, TGO larguera un module démonstrateur d'entrée atmosphérique et de descente sous parachute qui atterrira en douceur à la surface de la planète rouge. L’ESA lui a donné le nom de Schiaparelli en l’honneur du célèbre astronome italien. Il est équipé de capteurs qui mesureront les performances pendant la descente et lors de l'atterrissage. Dépourvu de panneaux solaires cette plateforme ne fonctionnera à la surface martienne que durant une courte période. Néanmoins un ensemble de capteurs recueillera des données environnementales pendant 4 jours terrestres en utilisant l'énergie restante dans ses batteries.

La mission de 2018 déposera une plateforme russe et un véhicule européen sur Mars. La plateforme d’atterrissage équipée d’instruments russes et européens prendra des mesures de son environnement pendant une année martienne (687 jours terrestres). D'une masse de 310 kg, le véhicule sera équipé de 9 instruments scientifiques dédiés à l'étude du sol et du proche sous-sol. Pouvant forer jusqu’à 2 mètres de profondeur, ce véhicule recueillera, pour les analyser avec ses instruments, des échantillons préservés des rayonnements et des oxydants qui détruisent la matière organique.

Le CNES et des laboratoires français sont en charge de deux instruments du véhicule européen : MicrOmega, un spectromètre capable de faire des images dans le visible et l’infrarouge pour les études minéralogiques des échantillons prélevés ; WISDOM, un radar pour étudier le proche sous-sol afin d’en caractériser la structure. La France contribue également au développement de trois autres instruments (MOMA, RLS et CLUPI) placés sous la responsabilité d'autres pays membres de l'ESA. Le CNES collabore aussi avec l'ESA à l’étude de la rentrée atmosphérique de l'atterrisseur en 2016 et a fourni des logiciels pour la de navigation visuelle du véhicule de 2018.
Mission
- Détecter des traces éventuelles d’une forme de vie sur Mars.

Date de lancement
- ExoMars 2016 : 14 mars 2016 pour une arrivée en octobre 2016,
- ExoMars 2018 : mai 2018 pour une arrivée en janvier 2019.

Partenaires
- ESA, ROSKOSMOS, CNRS.

Instruments ExoMars 2016
• Orbiteur TGO (Trace Gas Orbiter),
• Schiaparelli, module démonstrateur d'entrée, de descente et d’atterrissage.

Instruments ExoMars 2018
• Plateforme Russe portant des instruments scientifiques,
• Véhicule avec 9 instruments et une foreuse.
- Les d’instruments dédiés à la recherche de molécules organiques sont regroupés sous le nom de charge-utile Pasteur.

Position:
- TGO : Orbite de 4 jours puis passage à orbite de 1 jour puis aéro-freinage vers une orbite circulaire à 400 km d'altitude et 74° d'inclinaison.

Durée de vie
- TGO : 4 ans,
- Schiaparelli : 4 jours,
- Véhicule : 8 mois,
- Plateforme 2018 : 2 ans.

Pour plus d'information voir:
- http://www.esa.int/Our_Activities/Space ... ch_updates
- https://exomars.cnes.fr/
- http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=13992

Source: CNES

Avatar de l’utilisateur
POB
Messages : 549
Inscription : 08/05/2011 - 7:16:13
Activité : Retraité

Re: [News] EXOMARS lancement prévu le 14 mars 2016, arrivée octobre 2016

Message par POB » 14/03/2016 - 10:13:35

Ils n'en peuvent plus avec Mars, depuis que des "canaux" y furent découverts il y a fort longtemps par Schiaparelli, structures qui avaient déjà été observées et qui ont donné lieu à des interprétations plus ou moins fantaisistes, jusqu'au canular d'Orson Welles annonçant à la radio que les Martiens débarquaient.
Tout ce tintouin autour de Mars me ferait rigoler s'il n'y avait pas en même temps des recherches très sérieuses sur la "marsologie" (géo signifiant Terre, on ne peut parler de géologie).
Bref on apprend des choses sur l'histoire de Mars et cela fait remonter très loin dans le Temps, donc il y a des incertitudes énormes qu'on ne peut diminuer qu'avec des recoupement très sophistiqués.
C'est intéressant, sans doute, mais si je n'avais pas déjà les plus belles jambes d'Europe je dirais que "cela me fait une belle jambe".
Et réciproquement.
Chercher des traces de Vie sur Mars relève à mon sens d'une douce utopie, de même que préparer un vol habité me semble totalement aberrant, nonobstant l'intérêt technologique de pouvoir le faire. Le coût démentiel de telles missions me semble disproportionné à leur intérêt pratique - au niveau de la connaissance - mais je suis bien consciente que si on n'avait pas construit le LHC on n'aurait jamais trouvé le boson de Higgs, ni les ondes gravitationnelles si on n'avait pas construit LIGO, pas plus qu'on n'aurait appris tout ce qu'on sait sans les satellites du genre Hubble ou les sondes du genre Voyager ou Cassini.

Engager des fortunes colossales dans de la recherche fondamentale a du sens quand on SAIT qu'on va découvrir des tas de choses intéressantes et faire progresser la Science.
Avec ITER, rien de tout ça : on va seulement prouver que l'idée de maîtriser la fusion thermonucléaire n'est qu'un rêve pour lecteurs de romans de gare.

Trouver des traces de Vie sur Mars relève d'une utopie de la même eau : quand on aura prouvé que Mars est et fut aussi inhabitable que la Lune, cela fera encore une autre belle jambe, et cela me fera de la concurrence.
Dire que je m'en tamponne les paupières serait un doux euphémisme.
:bieres:
C'est une grande misère de n'avoir pas assez d'esprit pour parler, ni assez de jugement pour se taire. (La Bruyère)

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 8802
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron

Re: [News] EXOMARS lancement prévu le 14 mars 2016, arrivée octobre 2016

Message par cisou9 » 14/03/2016 - 11:03:37

_______________ :_salut:
POB a écrit :C'est intéressant, sans doute, mais si je n'avais pas déjà les plus belles jambes d'Europe je dirais que "cela me fait une belle jambe".
Avec ITER, rien de tout ça : on va seulement prouver que l'idée de maîtriser la fusion thermonucléaire n'est qu'un rêve pour lecteurs de romans de gare.
Trouver des traces de Vie sur Mars relève d'une utopie de la même eau :bieres:
Madame POP se prend pour Mistinguett Image
Photo Nadar fils (Wiki)
J'ai travaillé sur le proto et ITER a certainement un grand avenir.
Une vie bactérienne n'est pas exclue. :fada2: _____ :fada: _____
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Répondre